antipsychotiques

Les taux de suicide n'ont pas chuté sous les assauts des antidépresseurs, stabilisateurs de l'humeur, médicaments anxiolytiques et antipsychotiques; la hausse des taux de suicide suggère le contraire. Dans certains cas, le risque de suicide monte en flèche une fois le traitement commencé (le patient peut se sentir pénalisé non seulement suite à une réaction justifiable, mais stigmatisé en permanence comme dysfonctionnant). Des études montrent que le dégoût de soi ne diminue fortement qu'au cours d'un traitement cognitivo-comportemental.

Auteur: Gambotto-Burke Antonella

Info: The Eclipse: A Memoir of Suicide

[ médicaments ] [ Big-Pharma ]

Commentaires: 0

Commentaires

No comments