unicité

Contrairement aux gnostiques, Plotin estime que la production de la matière ne peut être la conséquence d'une faute, et que l'âme ne saurait commettre une faute que sous l'influence de la matière. Il n'est pas concevable que la matière puisse se trouver "à l'écart" de la puissance divine, dont elle est un produit nécessaire. Bref, pour Plotin, l'âme engendre la matière et la configure, sans commettre de faute : c'est dans l'innocence que l'âme engendre la matière, et cette dernière est toujours recouverte d'une trace de l'âme.

Auteur: Plotin

Info: Traités : Tome 4, 27-29 : Sur les difficultés relatives à l'âme

[ esprit ] [ source ] [ spiritualité ] [ théologie ]

Commentaires: 0

Commentaires

No comments