pensée-de-femme

De sa nouvelle féminité, il découvrait l'implacable corollaire : la culpabilité. la plupart des femmes se sentent partout, tout le temps, toujours coupables. De n'être pas assez jolies, pas assez blondes, pas assez à la mode. Ou trop. Ou de ne pas assez travailler. Ou trop. De ne pas passer assez de temps auprès des enfants. Ou de trop les couver.

Auteur: Girod de l'Ain Alix

Info: De l'autre côté du lit

[ conscience ] [ responsabilité ] [ insatisfaction ]

Commentaires: 0

Commentaires

No comments