décadence

Dans le porno gonzo, la femme est dépouillée de ses attributs humains et forcée d'implorer l'agression. Elle n'a plus d'identité propre. Sa valeur est celle d'un jouet, d'une poupée. Son rôle se résume à satisfaire tout caprice qu'un homme juge agréable. Elle perd son nom, le troquant pour un nom de scène minable et généralement vulgaire. Elle devient une esclave qu'on souille et agresse devant la caméra. Le film est ensuite venu à des consommateurs qui, à leur tour, sont tout excités par l'illusion de pouvoir eux aussi dominer et agresser une femme, d'appartenir au camp des tortionnaires.

Auteur: Hedges Chris

Info: L'empire de l'illusion : La mort de la culture et le triomphe du spectacle

[ sexe ]

Commentaires: 0

Commentaires

No comments