femmes-par-hommes

Je ne comprenais pas certaines femmes au foyer dont le plus grand désir était de s'insérer dans la vie active alors qu'elles n'y étaient pas strictement contraintes par l'aspect financier . Elles éprouvaient le besoin de s'investir , d'être indispensable à la société... A mon avis, c'était l'ennui qui les guidait, la brûlure de parler, de voir des gens .

Auteur: Maleski Nicolas

Info: Sous le compost

[ vie sociale ]

Commentaires: 0

Commentaires

No comments