vers

L’oreille attentive du lecteur que cette poésie appelle, saura entendre, dans ce premier recueil, des échos déformés d’autres auteurs, comme Rimbaud ou Mallarmé. Un seul exemple : le célèbre vers d’ouverture de " Brise marine " de Mallarmé, "La chair est triste, hélas, et j’ai lu tous les livres", devient, à la fin de la séquence V d’"Elégie multiple" " la chair est triste et parfaite / comme un livre " […].

Auteur: Helder Herberto

Info: Le poème continu : Somme anthologique 1961-2008, Postface

[ lecture ] [ sexualité ]

Commentaires: 0

Commentaires

No comments

Laisser un commentaire