lugubre

Je m'approchai de la fenêtre ; tel un cimetière fantomatique tremblant dans l'air, les rangées de pignons chantournés faisaient penser à des pierres tombales aux inscriptions effacées par les intempéries, dressées sur les nombreux caveaux, "les lieux d'habitation", dans lesquels le tourbillon des vivants s'était creusé trous et passages.

Auteur: Meyrink Gustav

Info: Le Golem

[ décor ] [ imagination ]

Commentaires: 0

Commentaires

No comments