instants

On ne retient pas la vie, on peut juste s'en souvenir. La vie est comme les secondes, elle se fiche de nos efforts, elle coule dans son perpétuel effacement. Du sable entre les doigts, une goutte d'eau sur une pierre chaude.

Auteur: Monnin Isabelle

Info: Les gens dans l'enveloppe

[ éphémères ]

Commentaires: 0

Commentaires

No comments