self controle

Elle fait semblant de dormir, mais laisse traîner ses fesses royales près de ma jambe. Son calcul se révèle exact. Mon sexe répond (merci Pavlov) à cette invitation muette et je sens déjà que je vais rendre les armes sans gloire. Quel pouvoir elles ont !

Non. Trop facile. On a sa fierté, même en pyjama. Cherchons un dérivatif, dirigeons nos pensées vers des sujets plus austères, résistons à la dictature de la biologie. Tiens, l'enterrement par exemple. Les funérailles de mon père me protégeront des pouvoirs de cette sorcière...

Auteur: Kassovitz Peter

Info: Mille et une raisons de désespérer, p 32

[ pensée-d'homme ] [ sexe ]

Commentaires: 0

Commentaires

No comments