art pictural

Lorsqu'il réalisa cette toile majeure, le peintre était âgé de soixante-cinq ans. Il ne s'était réellement mis à peindre qu'une fois la quarantaine franchie, après avoir longtemps travaillé à la perception des taxes pour l'octroi de Paris. Un artiste infortuné, à peine reconnu de son vivant, moqué pour la puérilité de ses tableaux. Celui que le monde entier allait aimer et révérer comme "l'ancêtre de l'art naïf" devait se consacrer à cette toile jusqu'à l'aune de sa mort.

Auteur: Maha Harada

Info: La toile du paradis, p. 39. A propos de sa toile Le Rêve, 1910. L'ultime chef-d'oeuvre d'Henri Rousseau.

[ anecdote ]

Commentaires: 0

Commentaires

No comments