paradoxe

[...] la pensée de Baudrillard est très intéressante, parce qu’elle permet de penser une critique de la consommation qui ne soit pas hostile au désir, et même qui le réhabilite. Baudrillard disait que c’est la société de consommation elle-même qui frustre en réalité le désir, nullement libéré ou émancipé, mais perpétuellement vulgarisé, massifié, voire maintenu en état de manque par ce que Marx aurait appelé le "fétichisme de la marchandise".

Auteur: Isabel Thibault

Info: https://linactuelle.fr/index.php/2019/03/21/baudrillard-serge-latouche-decroissance-castoriadis/

[ résumé ] [ détournement ] [ consumérisme ]

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

Commentaires

No comments