provocation consumériste

Qu’un magazine de mode présente les collections, c’est son rôle. Mais que le journal télévisé qui s’adresse à tous les français transforme en une obsession quotidienne le défilé de robes à 3000 francs, c’est une provocation pour les ouvriers qui gagnent 500 francs par mois. Et puis c’est bien de montrer la France des régates, du tourisme hippique mais ce sont là des vacances de riches. Et pourquoi toujours préférer ce milieu frelaté, ce monde de l’argent facile, des filles faciles, qui sont une provocation pour un public populaire dont la vie est difficile ?

Auteur: Gaulle Charles de

Info: C'était de Gaulle, Quarto, Gallimard 2002 d'Alain Peyrefitte

[ fabrication de la frustration ] [ centralisme parisien ]

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

Commentaires

No comments