temps

Il faut dire que la durée d'une vie d'homme est un peu bâtarde : trop longue pour ne vivre que dans l'instant et trop courte pour tout miser sur la durée. L'homme est un éphémère qui dure. S'il ne veut pas se brûler prématurément les ailes dans les plaisirs immédiats, ni sacrifier sa vie à construire un "bonheur" dont il n'aura pas le temps de profiter, il doit accepter un compromis fondamental.

Auteur: Laurant Guillaume

Info: J'ai perdu mon corps

[ ajustements ] [ existence humaine ]

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

Commentaires

No comments