Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
Dictionnaire analogique intriqué pour extraits. Recherche mots ou phrases tous azimuts.  Aussi outil de réflexion communautaire. EXEMPLES. Comment insérer une citation. PunchlinesChainesHumourRéparties, etc. ATTENTION, faire un RESET après  une rech... Lire la suite >>
Nuage de corrélats : pour l'activer, cochez seulement catégorie et tag dans la recherche avancée à gauche.
Résultat(s): 81058
Temps de recherche: 0.0311s

soi

Moi : "Mais l’au-delà est-il tellement terne ?"

S[erpent] : "A ce qu’il semble, il n’y a là-bas de mouvement que lorsque j’y vais. Sinon, tout y fluctue simplement comme dans un théâtre d’ombres. L’élément personnel fait totalement défaut."

Moi : "Mais qu’est-ce au juste que ce maudit élément personnel ? Satan m’a donné dernièrement la forte impression qu’il était la quintessence de la personnalité."

S : "Bien sûr, n’est-il pas l’éternel contradicteur ? Car, la vie personnelle, jamais tu ne la mettras en accord avec la vie absolue."

Moi : "Ne peut-on donc pas réunir ces contraires ?"

S : "C’est que ce ne sont pas des contraires, mais de simples différences. Aussi bien ne qualifieras-tu pas le jour d’opposé de l’année ou le boisseau d’opposé de la coudée."

Moi : "C’est clair comme le jour, mais un peu ennuyeux."

S : "Comme toujours quand on parle de l’au-delà. Il se dessèche toujours davantage, surtout depuis que nous avons trouvé un compromis entre les opposés et que nous avons conclu le mariage. Je crois que les morts sont une espèce en voie d’extinction."

Auteur: Jung Carl Gustav

Info: Dans le "Livre Rouge", trad. Béatrice Dunner, La Compagnie du Livre rouge, Paris, 2012, page 477

[ dialogue ] [ métaphysique ] [ impasse rhétorique ]

 

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

principe de nirvana

Comment cela sera-t-il, à présent que Dieu et le Diable sont devenus un ? Sont-ils convenus de mettre la vie en arrêt ? Le combat entre les opposés fait-il partie des conditions indispensables de l’existence ? Et est-il en arrêt, celui qui reconnaît l’unité des opposés et la vit ? Il s’est entièrement placé du côté de la vraie vie et ne fait plus comme s’il appartenait à un parti et se devait de combattre les autres, il est le deux à la fois et a mis fin à leur dissension. Mais en soulageant ainsi la vie de ce fardeau, lui a-t-il également retiré tout élan ? 

Auteur: Jung Carl Gustav

Info: Dans le "Livre Rouge", trad. Béatrice Dunner, La Compagnie du Livre rouge, Paris, 2012, page 463

[ dynamisme dialectique ] [ conjonction ]

 

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

écriture

Je vais prendre des risques. J'ai beaucoup pensé à ça, en tant que féministe et comme auteur. Comment les rôles traditionnels devraient-ils être représentés ? Dans la littérature fantastique, il existe une école de pensée qui considère que les femmes doivent être traitées exactement comme les hommes. Seuls comptent la sphère de pouvoir et les moyens d'exercer le pouvoir traditionnellement masculins. Si une femme est représentée dans un rôle traditionnellement féminin, alors elle doit être représentée comme une personne inférieure.

Après mûre réflexion et quelques coups de poignard reçus par ces rôles traditionnels, j'en suis venue à ne pas être d'accord du tout avec cette idée. Pour un auteur, montrer que seuls le pouvoir et place traditionnels des hommes comptent, c'est méconnaître et rabaisser la vie dure et complexe de nos contemporains et de nos ancêtres. 

Auteur: Zettel Sarah Anne

Info: Mapping the World of Harry Potter: Science Fiction and Fantasy Writers Explore the Bestselling Series of All Time, gender-roles-in-fiction

[ féminisme ] [ rôles-genres ] [ fiction ] [ simplification narrative ]

 

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

pluie hivernale

La fin de l'année était arrivée et la nuit aurait pû être belle avec la lune dans le ciel et cette vive et tranchante promesse de l'air gelé, mais ce n'était pas le cas. Il pleuvait et de petites flaques d'eau brillaient sous les lampadaires de la rue principale. Dans les bois, dans l'obscurité, au-delà de la foire, l'eau s'écoulait des arbres noirs.

Auteur: Anderson Sherwood

Info: Winesburg, Ohio. Trad Mg

[ météo maussade ] [ déception ]

 

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

idées arrêtées

Au commencement, alors que le monde était jeune, il y avait beaucoup de pensées mais aucune vérité. L'homme faisait les vérités lui-même et chaque vérité était un composite de beaucoup de pensées vagues. Les vérités étaient partout dans le monde et elles étaient toutes belles. [...]

Il y avait la vérité de la virginité et la vérité de la passion, la vérité de la richesse et de la pauvreté, de l'économie et de la prodigalité, de l'insouciance et de l'abandon. Innombrables étaient les vérités et elles étaient toutes belles.

Et puis les gens sont arrivés. Chacun, au fur et à mesure de son arrivée, s'est emparé d'une de ces vérités et certains furent assez forts pour en saisir une douzaine.

Ce sont ces vérités qui rendaient les gens grotesques. Le vieil homme avait une théorie élaborée sur la question. Il pensait que dès que quelqu'un s'approprie une certitude, l'appele sa vérité et essaye de vivre sa vie en fonction d'elle, il devient grotesque et la certitude qu'il a adoptée devient un mensonge. 

Auteur: Anderson Sherwood

Info: Winesburg, Ohio

[ bêtise ] [ citation s'appliquant à ce logiciel ] [ principes ] [ intolérance ]

 

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

haine

Au bout d'un trimestre je deviens complètement révolutionnaire car si l'on étudie l'Allemagne via les mots agencés ou les phrases lancées en l'air, dans le cosmos on s'aperçoit de tout le mal que la Maison Habsbourg fait.

Ils trahissent ils trahissent ils trahissent, ne savent faire que cela.

Intérêts perso !

L'Autriche nous enquiquine, nous jeunes Allemands.

Aucun amour.

Pire, Vienne devient de moins en moins allemande !

L'Autriche prouvez-lui de l'affectation ou quittez-la ! Moi j'aime l'Autriche comme un fou. Alors quand Frantz-Ferdinand est percé de plomb jeté depuis le tube de quelque pistolet qu'il a aidé à fondre, moi je dis bravo.

- Châtiment !

Auteur: Hitler Adolf

Info: in "Mon combat" - paru dans la revue "Nioques", n°11 - "nouvelle traduction de Stéphane Bérard"

[ traduction ] [ reformulation ] [ ressentiment ] [ antagonisme ] [ pangermanisme ] [ historique ]

 
Commentaires: 6
Ajouté à la BD par Benslama

prise de conscience

Il est un moment dans la vie de chaque garçon lorsqu'il considère pour la première fois la vie dans l'autre sens. C'est peut-être l'instant où il franchit une frontière de la virilité. Le jeune gars marche dans la rue de sa ville. Il pense à l'avenir et à la place qu'il occupera dans le monde. Ambitions et regrets s'éveillent en lui. Soudain, quelque chose se passe ; il s'arrête sous un arbre et attend, comme si une voix l'appellait. Des fantômes d'éléments anciens s'insinuent en lui ;  voix extérieures qui lui murmurent un message sur les limites de la vie. Le voilà incertain de lui-même et de son avenir. S'il est un garçon imaginatif, une porte se déchire et pour la première fois il contemple le monde et voit, comme s'ils marchaient en procession devant lui, les innombrables figures humaines qui, avant lui, sont sorties du néant, ont vécu leur vie avant de disparaître à nouveau. Une tristesse de la sophistication s'est imposée au garçon. Avec un léger soupir, il se perçoit comme une humble feuille portée par le vent dans les rues de son village. Il sait qu'en dépit de tous les discours de ses camarades, il devra vivre et mourir dans l'incertitude, élément soufflé par les vents, destiné à se flétrir comme le maïs au soleil. 

Auteur: Anderson Sherwood

Info: Winesburg, Ohio: A Group of Tales of Ohio Small Town Life

[ puberté ]

 

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

désespoir

Je suis un passionné et n'ai pas trouvé mon truc pour y répondre. C'est un point important si tu en sais assez pour comprendre ce que je veux dire. Ca rend ma destruction inévitable, tu vois. Peu de gens comprennent cela.

Auteur: Anderson Sherwood

Info: "Winesburg, Ohio", p.84, Courier Corporation 2012

 

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

mondains

Tout le monde connait ou a connu de ces artistes prolixes. Depuis la nuit des temps ils aiment à être en compagnie et parler. Ils discutent d'art et en sont passionnés, presque fébrilement. Comme si ça comptait tant que ça. 

Auteur: Anderson Sherwood

Info: "Winesburg, Ohio", p.135, Sheba Blake Publishing 2015

[ beaux-arts ]

 

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

tyrannie

On acclame depuis cinquante ans la chute des figures de l'autorité paternelle, mais ce n'est qu'une partie du processus, l'autre partie consiste en l'émergence d'une "loi" encore plus irrationnelle, plus cruelle, plus féroce: celle du Surmoi.

Le Surmoi ne proscrit pas en premier lieu, il inflige.

Il commande, recommande, ordonne la jouissance, il met la pression sur la "réussite sociale", la reconnaissance des seules "règles pour réussir", celles de la domination, l’exploitation des autres pour justifier ta propre assise narcissique, le Surmoi punit beaucoup plus sévèrement que "la voix de la conscience" (l'idéal du moi auquel il s'est substitué) provoquant chez le sujet des angoisses devenant insupportables, son auto-humiliation, un masochisme extrême qui peut conduire à la dépersonnalisation, la perte d'identité...

Le maître du capitalisme "digitalisé" n'apparaît plus depuis une position extérieure pour te dire: "je suis ton père", tu crois avoir digéré son autorité, mais sa voix caverneuse continue à résonner depuis ta propre intériorité: jouis!

Auteur: Dubuis Santini Christian

Info: Publication facebook du 18/10/20

[ intériorisation du pouvoir ] [ pression grégaire ]

 

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson