Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
Dictionnaire analogique intriqué pour extraits. Recherche mots ou phrases tous azimuts.  Aussi outil de réflexion communautaire. EXEMPLES. Comment insérer une citation. PunchlinesChainesHumourRéparties, etc. ATTENTION, faire un RESET après  une rech... Lire la suite >>
Nuage de corrélats : pour l'activer, cochez seulement catégorie et tag dans la recherche avancée à gauche.
Résultat(s): 80033
Temps de recherche: 0.1951s

guerre

L'officier d'état-major de la division me reçu dans son bureau. Il était fort bilieux et je m'aperçus qu'il tentait de me coller la responsabilité de l'échec. Quand il mettait le doigt sur la carte et me posait des question de ce genre : "Mais pourquoi n'avez-vous pas tourné à droite dans ce boyau ?" je voyais bien qu'un méli-mélo où des notion comme la droite ou la gauche n'ont même plus de sens lui était tout simplement inconcevable. Pour lui, toute l'affaire était un plan, pour nous, une réalité intensément vécue.

Auteur: Jünger Ernst

Info: Orages d'acier, page 311

[ théorie-pratique ]

 

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

dirigeants

Les commentateurs de gauche parlent du mystère Kissinger : comment ce professeur qui ne manque ni d'humour ni d'humanité peut-il dormir tranquille après avoir donné des ordres qui entrainent la mort de tant d'hommes? Je me suis posé la question qui ne comporte qu'une réponse : seul se pose la question celui qui n'est pas né pour devenir Prince ni peut-être même pour devenir conseiller du Prince. Tout au plus peut-il former ceux qui le deviendront.

Auteur: Aron Raymond

Info: Une histoire du XXe siècle tome 1 : Tome 1

[ élitistes pragmatiques ] [ gouvernants ]

 

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

sénescence

Etant donné la pauvreté de sa vie intérieure, Narcisse se tourne vers autrui pour avoir le sentiment d’être. Il a besoin qu’on l’admire pour sa beauté, son charme, sa célébrité ou son pouvoir – attributs qui, en général, s’estompent avec les années. Incapable de parvenir à des sublimations satisfaisantes, sous forme d’amour ou de travail, il se rend compte qu’il dispose de bien peu quand la jeunesse le quitte. L’avenir ne l’intéresse pas et il ne fait rien pour s’accorder les consolations traditionnelles de la vieillesse, dont la plus forte est l’espoir que, d’une certaine manière, les générations futures poursuivront la tâche de sa vie. 

Auteur: Lasch Christopher

Info: Dans "La culture du narcissisme", trad. Michel L. Landa, éd. Flammarion, Paris, 2018, page 332

[ réconforts ] [ manque de perspectives ] [ sans postérité ]

 

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

prescience

Dès le berceau, le chant des nourrices et leurs histoires de pronostics, de pressentiments qu'on nomme chez nous [en Bretagne] des intersignes.

Auteur: Radiguet Max

Info: l'École de M. Toupinel, p. 76

[ prémonition ] [ définition ]

 

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

famille monoparentale

Si l’on postule que la pathologie représente une version plus accentuée de la norme, on peut voir maintenant pourquoi l’absence du père est devenue une particularité aussi cruciale de la famille américaine : ce n’est pas tant qu’elle prive l’enfant d’un modèle ; c’est plutôt qu’elle permet aux fantasmes précoces concernant le père de dominer le développement ultérieur du surmoi. De plus, cette absence déforme les relations entre la mère et l’enfant. Selon une théorie populaire erronée, la mère prendrait la place du père, et son rôle masculin serait une source de confusion pour l’enfant. Mais dans les fantasmes de ce dernier, ce n’est pas la mère, mais lui-même, qui remplace le père. 

Auteur: Lasch Christopher

Info: Dans "La culture du narcissisme", trad. Michel L. Landa, éd. Flammarion, Paris, 2018, page 278

[ introjection de l'image parentale ] [ structure narcissique ]

 

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

éternité

Ressentir comment le présent et les signes des âmes qu'il recèle nous appellent et voudraient parfois nous retenir, telles des choses à demi vivantes mais n'ayant pas droit à notre futur -comme nous n'avons pas droit à leur passé- non pas des moments de bonheur intense où le passé et le futur sont comme abolis, mais des moments de communion avec la présence éphémère des choses et des êtres, et qui sont le sentiment du temps lui-même, ses signes, ses mots, ses gestes pour les sourds et muets que nous sommes devant lui, le sentiment de l'inexorable, de la grande route.

Auteur: Rivella Frédéric pseudo

Info:

[ instant ] [ mélancolie ] [ nostalgie ] [ fantômes ] [ réalité onirique ]

 

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Kadubol

dissonance cognitive

L’attention incessante, et pourtant curieusement désincarnée, que la mère narcissique porte à son enfant, interfère à chaque étape du processus de "frustration optimale". Ce type de mère ressent souvent son enfant comme une extension d’elle-même ; elle prodigue des soins qui sont "gauchement inappropriés" aux besoins réels du petit, et l’entoure d’un excès de sollicitude apparente, mais qui manque de vraie chaleur. En le traitant comme une "possession exclusive", elle incite l’enfant à concevoir un sens exagéré de sa propre importance ; en même temps, elle lui rend difficile de s’avouer la déception qu’il ressent en constatant les imperfections maternelles. Dans la schizophrénie, la disjonction entre, d’une part, les soins superficiels et de pure forme que prodigue la mère et, d’autre part, sa dévotion apparemment exclusive, est si douloureuse pour l’enfant qu’il refuse de la reconnaître. Les défenses régressives, "la perte des frontières du moi", l’illusion d’omniscience, et la pensée magique, apparaissent, elles aussi, sous une forme moins prononcée, dans les désordres narcissiques. Bien que la schizophrénie ne puisse, en aucune manière, être considérée simplement comme une forme exagérée du narcissisme, un de leurs points communs est la rupture des frontières entre le moi et le monde des objets. […] Il n’est donc pas surprenant que les études effectuées sur l’arrière-plan familial des malades schizophrènes révèlent un certain nombre de traits que l’on retrouve dans les familles narcissiques. Dans les deux cas, une mère narcissique prodigue à sa progéniture des soins suffocants, qui sont pourtant affectivement distanciés. Narcisse, comme le schizophrène, occupe souvent une position privilégiée au sein de la famille, soit à cause de ses dons réels, soit parce que l’un de ses parents le traite comme le substitut d’un père, d’une mère, ou d’un conjoint absent. Ce parent-là attire parfois la famille entière dans le labyrinthe de sa névrose, que les membres de la famille s’accordent tacitement à flatter, afin de maintenir l’équilibre émotionnel de l’ensemble.

Auteur: Lasch Christopher

Info: Dans "La culture du narcissisme", trad. Michel L. Landa, éd. Flammarion, Paris, 2018, pages 273-274

[ haine forclose ] [ schizophrénogène ]

 

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

disparu en mer

Pouvoir se recueillir sur une tombe, y emmener les enfants et leur parler de leur père devant la dalle qui porte son nom, laisser vagabonder ses pensées en enlevant les mauvaises herbes ou peut-être se laisser aller une conversation chuchotée avec le mort sous terre, c'est une grâce qui n'est pas accordée à une veuve de marin . Elle reçoit un bout de papier officiel qui lui notifie que le bateau où son mari était embarqué ou qu'il commandait et possédait lui-même a sombré "corps et biens" - comme on dit avec cette sobriété qui, impersonnelle et implacable, met tous les êtres sur le même plan -, tel et tel jour, à tel et tel endroit, le plus souvent en pleine mer où il n'y a aucune chance de sauvetage. Avec les poissons pour seuls témoins. Il ne reste plus qu'à remiser ce papier au fond d'un tiroir. Voilà à quoi se résume l'enterrement d'un noyé.

Certes, elle peut se recueillir devant la commode. C'est la seule pierre tombale où elle puisse se rendre. Elle détient au moins ce certificat et, avec lui, une certitude, un point final, et aussi un commencement.

Car la vie n'est pas comme les livres. Il n'y a jamais de point final. 

Auteur: Jensen Carsten

Info: Nous, les noyés

 

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

ruisseau

L'entendez-vous, L'entendez-vous

Le menu flot sur les cailloux?

Il passe et court et glisse ,

Et doucement dédie aux branches

Qui sur son cours se penchent ,

Sa chanson lisse. 

Auteur: Verhaeren Emile

Info: "Les blés mouvants"

[ poème ]

 

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

contemplation

Écoute le vent, il parle.

Écoute le silence, il murmure.

Écoute ton cœur, il sait.

Auteur: Proverbe amérindien

Info:

[ introspection ]

 

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel