Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
Derniers ajouts !! cliquez sur GO. Dictionnaire analogique intriqué pour extraits. Recherche mots ou phrases tous azimuts.  Aussi outil de réflexion communautaire. EXEMPLES. Insérer une citationPunchlinesChainesHumourRéparties, etc. ATTENTION, faire un&n... Lire la suite >>
Résultat(s): 15
Temps de recherche: 0.0408s

pragmatisme

Pour se pousser à travers le monde, il est utile d’emporter avec soi une ample provision de circonspection et d’indulgence ; la première nous garantit contre les préjudices et les pertes, la seconde nous met à l’abri de disputes et de querelles. Qui est appelé à vivre parmi les hommes ne doit repousser d’une manière absolue aucune individualité, du moment qu’elle est déjà déterminée et donnée par la nature, l’individualité fut-elle la plus méchante, la plus pitoyable ou la plus ridicule. Il doit plutôt l’accepter comme étant quelque chose d’immuable et qui, en vertu d’un principe éternel et métaphysique, doit être telle qu’elle est ; au pis-aller, il devra se dire: "Il faut bien qu’il y en ait de cette espèce-là aussi." S’il prend la chose autrement, il commet une injustice et provoque l’autre à un combat à la vie et à la mort. Car nul ne peut modifier son individualité propre, c’est-à-dire son caractère moral, ses facultés intellectuelles, son tempérament, sa physionomie, etc. Si donc nous condamnons son être sans réserve, il ne lui restera plus qu’à combattre en nous un ennemi mortel, du moment où nous ne voulons lui reconnaître le droit d’exister qu’à la condition de devenir un autre que celui qu’il est immuablement. C’est pourquoi, quand on veut vivre parmi les hommes, il faut laisser chacun exister et l’accepter avec l’individualité, quelle qu’elle soit, qui lui a été départie ; il faut se préoccuper uniquement de l’utiliser autant que sa qualité et son organisation le permettent, mais sans espérer la modifier et sans la condamner purement et simplement telle qu’elle est. Voilà la vraie signification de ce dicton : "Vivre et laisser vivre." Toutefois la tâche est moins facile qu’elle n’est équitable, et heureux celui à qui il est donné de pouvoir à jamais éviter certaines individualités ! En attendant, pour apprendre à supporter les hommes, il est bon d’exercer sa patience sur les objets inanimés qui, en vertu d’une nécessité mécanique ou de toute autre nécessité physique, contrarient obstinément notre action ; nous avons pour cela des occasions journalières. On apprend ensuite à reporter sur les hommes, la patience ainsi acquise, et l’on se fait à cette pensée qu’eux aussi, toutes les fois qu’ils nous sont un obstacle, le sont forcément, en vertu d’une nécessité naturelle aussi rigoureuse que celle avec laquelle agissent les objets inanimés ; que, par conséquent, il est aussi insensé de s’indigner de leur conduite que d’une pierre qui vient rouler sous nos pieds. À l’égard de maint individu, le plus sage est de se dire : "Je ne le changerai pas, je veux donc l’utiliser."

Auteur: Schopenhauer Arthur

Info: Aphorismes sur la sagesse dans la vie- Chapitre 5. Parénèses et maximes : III/ Concernant notre conduite envers les autres

[ fatalisme ] [ mépris joyeux ] [ relations humaines ] [ tolérance ] [ calcul ] [ rapports humains ]

Commenter

Ajouté à la BD par Coli Masson

destin

L'homme dispersé songe, le matin, à ce qu'il va faire. L'homme intelligent se demande ce que Dieu va faire de lui.

Auteur: Ibn-Ata-Allâh Al-Iskandarî

Info:

[ confiance ] [ abandon de soi ] [ fatalisme ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

argument de la terre brûlée

Après tout, il reste trop peu de nature pour que nous puissions y retourner, et il y a trop d’êtres humains. Pour le meilleur et pour le pire, nous sommes rivés à la technologie.

Auteur: Kurzweil Ray

Info: The age of spiritual machines : when computers exceed human intelligence (1999), 2e partie, page 182

[ accélération ] [ fatalisme ] [ jouissance de l'inexorable ] [ progrès sans retour ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

fitness

Retardataires de tous les pays, réjouissez-vous: si votre quotidien est ponctué de courses effrénées pour attraper votre bus, votre train, ou arriver à temps à l’heure de pointe, vous effectuez déjà et peut-être sans le savoir une forme d’exercice physique excellente pour votre hygiène de vie. Cela marche aussi avec un autre type de courses, celles que l’on ramène du marché à bout de bras et que l’on hisse poussivement jusqu’au dernier étage d’un immeuble trop haut: c’est ce qu’on appelle une "activité physique fortuite de haute intensité".

Auteur: Slate.fr

Info: http://www.slate.fr/story/173832/courir-apres-bus-excellent-exercice-physique-intensite?utm_source=Ownpage&_ope=eyJndWlkIjoiZDQ1M2YyYWIyN2FhZWVjYWYzMzU1YzQzOWUyZmI5OGIifQ%3D%3D

[ fatalisme heureux ] [ rentabilité ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson
Mis dans la chaine

résignation

(...) Une des propriétés les plus extraordinaires de la nature humaine qu'ait révélé cette période est la soumission. On a vu d'énormes files d'attente se constituer devant les lieux d'exécution et les victimes elles-même veillaient au bon ordre de ces files. On a vu des mères prévoyantes qui, sachant qu'il faudrait attendre l’exécution pendant une longue et chaude journée, apportaient des bouteilles d'eau et du pain pour leurs enfants. Des millions d'innocents, pressentant une arrestation prochaine, préparaient un paquet avec du linge et une serviette et faisaient à l'avance leurs adieux. (...) Et ce ne furent pas des dizaines de milliers, ni même des dizaines de millions, mais d'énormes masses humaines qui assistèrent sans broncher à l'extermination des innocents. Mais ils ne furent pas seulement des témoins résignés; quand il le fallait, ils votaient pour l'extermination, ils marquaient d'un murmure approbateur leur accord avec les assassinats collectifs. Cette extraordinaire soumission des hommes révéla quelque chose de neuf et d'inattendu. Bien sûr, il y eut la résistance, il y eut le courage et la ténacité des condamnés, il y eut des soulèvements, il y eut des sacrifices, quand, pour sauver un inconnu, des hommes risquaient leur vie et celle de leurs proches. Mais, malgré tout, la soumission massive reste un fait incontestable.(...)

Auteur: Grossman Vassili

Info: Vie et Destin, Extrait n°2 p. 280

[ ww2 ] [ fatalisme ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

philosophie

En accord avec leur conception du monde, les penseurs sumériens avaient une vision relativement pessimiste de l’homme et de sa destinée. Ils étaient fermement persuadés que l’être humain, pétri d’argile, n’avait été créé que pour servir les dieux, en leur fournissant la nourriture, la boisson et les demeures, afin qu’ils puissent se livrer en paix à leurs activités divines.

Auteur: Kramer Samuel Noah

Info: L'histoire commence à Sumer

[ historique ] [ divinités ] [ extraterrestres ] [ fatalisme ]

Commenter

Commentaires: 0

religions

Un jour, Dieu appela ses prophètes et leur demanda de définir le bonheur.
Moïse répondit que c'était d'arriver à la Terre Promise ; Jésus, que c'était de tendre la joue gauche à celui qui vous avait frappé sur la joue droite ; Bouddhâ que c'était de n'avoir aucun désir dans la vie. Quand vint le tour de Mahomet, celui-ci dit : "le bonheur c'est d'accepter la vie comme elle est... "

Auteur: Sabahattin Ali

Info: Youssouf le taciturne

[ comparées ] [ fatalisme ]

Commenter

Commentaires: 0

Islam

La raison n'est qu'un instrument du culte de la servitude* à l'égard de Dieu, on n'en saurait user pour s'approcher de sa Seigneurie.

Auteur: Ibn-Ata-Allâh Al-Iskandarî

Info: Kitab al-ta' arruf, cité par GG Anawati et Louis Gardet, La Mystique Musulmane, la connaissance de Dieu, p 129 et suivantes *culte de la servitude : culte d'adoration dû à Dieu par tout croyant qui se reconnaît par là son esclave. C'est le culte légal prescrit par l'Islam. La racine à laquelle appartient le mot traduit par : culte de la servitude... signifie encore servir Dieu, l'adorer. L'étroite union des deux sens : d'adoration et : d'esclavage est ici significative, et que le terme même qui doit se rendre par :esclave en tant qu'opposé à : homme libre... veut dire, quand il est employé d'une façon absolue dans un texte religieux musulman, le serviteur, l'esclave de Dieu, c'est à dire l'homme

[ fatalisme ] [ soumission ]

Commenter

islam

On lui demande : - Quel est le guide qui mène à Dieu ?
Il répondit : - Dieu.
Son interlocuteur : - Qu'est ce donc alors la raison ?
Al Nuri : - la raison est impuissante, et celui qui est impuissant ne peut conduire qu'à quelque chose d'impuissant comme lui.

Auteur: Al Nuri

Info: Kitab al-ta' arruf, cité par GG Anawati et Louis Gardet, La Mystique Musulmane, la connaissance de Dieu, p 129 et suivantes

[ fatalisme ] [ limitation ]

Commenter

Commentaires: 0

acceptation

Il ne faut pas trop forcer le destin.
L'avenir est moins facile à manoeuvrer que le passé.
Il faut attendre tel qu'il est prévu.

Auteur: Hertel François

Info: un canadien errant

[ fatalisme ]

Commenter

Commentaires: 0