Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
Dictionnaire analogique intriqué pour extraits. Recherche mots ou phrases tous azimuts.  Aussi outil de réflexion communautaire. EXEMPLES. Comment insérer une citation. PunchlinesChainesHumourRéparties, etc. ATTENTION, faire un RESET après  une rech... Lire la suite >>
Résultat(s): 269
Temps de recherche: 0.1052s

quête

Au moment du travail, quand peu à peu une compréhension s'amorce, prend forme, s'approfondit ; quand dans une confusion peu à peu on voit apparaître un ordre, ou quand ce qui semblait familier soudain prend des aspects insolites, puis troublants, jusqu'à ce qu'une contradiction enfin éclate et bouleverse une vision des choses qui paraissait immuable - dans un tel travail, il n'y a pas trace d'ambition ou de vanité. Ce qui mène alors la danse est quelque chose qui vient de beaucoup plus loin que le "moi" et sa fringale de s'agrandir sans cesse (fut-ce de "savoir" ou de "connaissance") - de beaucoup plus loin sûrement que notre personne ou même notre espèce.

Auteur: Grothendieck Alexandre

Info: Récoltes et Semailles, texte autobiographique

[ mystère ] [ moteur ] [ source ]

 

Commentaires: 0

arbre du vivant

L'existence de caractéristiques communes dans les différentes formes de vie indique une certaine relation entre les différents organismes, et selon le concept d'évolution, ces relations découlent du fait que les organismes supérieurs ont progressivement évolué à partir des organismes plus simples au cours de millions d'années. Le concept d'évolution postule que les organismes vivants ont des caractéristiques communes est un puissant support pour le concept d'évolution. La présence du même mécanisme de production d'énergie dans toutes les formes de vie suggère deux autres inférences, premièrement que le mécanisme de production d'énergie est apparu très tôt dans le processus évolutionnaire, et deuxièmement, que la vie, sous ses formes actuelles, ne s'est produite qu'une seule fois.

Auteur: Krebs Hans Adolf

Info: Nobel Lectures, Physiology or Medicine 1942–1962. Nobel lecture for award received in 1953. The Citric Acid Cycle (p. 409) Elsevier Publishing Company. Amsterdam, Netherlands. 1964

[ source unique ]

 

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

envie

Ainsi la faiblesse du corps au premier âge est innocente, l’âme ne l’est pas. Un enfant que j’ai vu et observé était jaloux. Il ne parlait pas encore et regardait, pâle et farouche, son frère de lait. Chose connue ; les mères et nourrices prétendent conjurer ce mal par je ne sais quels enchantements. Mais est-ce innocence dans ce petit être, abreuvé à cette source de lait abondamment épanché, de n’y pas souffrir près de lui un frère indigent dont ce seul aliment soutient la vie ? Et l’on endure ces défauts avec caresse, non pour être indifférents ou légers, mais comme devant passer au cours de l’âge. Vous les tolérez alors, plus tard ils vous révoltent.

Auteur: Saint Augustin Aurelius Augustinus

Info: Confessions, livre i, chapitre vii, "L’enfant est pêcheur"

[ invidia ] [ jalousie ] [ source ]

 

Commentaires: 0

évolution

La progression de la vie s'accompagne de limitations et de rigidité qui mènent vers l'eucaryotisme, c'est à dire vers les cellules à noyaux. Le corps humain jouit d'une taille, d'une énergie, d'une complexité qui se paie en moindre flexibilité génétique. L'échange génétique n'étant possible que lors de la reproduction. L'homme reste enfermé dans son espèce, son corps et sa génération. En terme technique nous dirions qu'il échange des gènes "verticalement" - de génération à génération - tandis que les procaryotes les échangent "horizontalement" - directement avec leurs voisins de la même génération. Il en résulte que les bactéries, avec leur fluidité génétique, sont fonctionnellement immortelles, alors que chez les eucaryotes la sexualité est liée à la mort.

Auteur: Margulis Lynn

Info: L'univers bactériel. Sexualité et commerce génétique planétaire, p. 94

[ source ] [ historique ] [ fécondation ] [ procréation ]

 
Mis dans la chaine

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

monothéismes

A la différence de ses prédécesseurs, Moïse et Jésus, le Prophète de l’Islam n’a accompli aucun prodige, aucun miracle. Par ailleurs, et très modestement, il n’est pas l’auteur, même inspiré, du Coran, livre descendu du Ciel, incréé, donc, et non pas de l’ordre de la création, selon l’avis de la grande majorité des théologiens musulmans. C’est une pure dictée de Dieu, par l’entremise de l’archange Gabriel. Ce livre est donc inégalable, de nature absolument miraculeuse […]. Ce caractère miraculeux de Livre absolu a pour corollaire logique que, récepteur passif de la révélation, Mahomet n’a pas eu accès à des sources écrites juives ou chrétiennes. Il était totalement analphabète. Virginalité intellectuelle que les musulmans nomment la ‘ummiya de leur Prophète.

Auteur: Lobrichon Guy

Info: Dictionnaire de l'extraordinaire chrétien

[ triade ] [ sources ]

 

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

religion

Sans doute convient-il de se défaire ici de l'image dévalorisée que nous associons au terme "charpentier", tant en raison de la culture qui est la nôtre aujourd'hui - culture qui dévalorise les professions artisanales au profit des professions de formation supérieure - qu'en fonction de l'image que les évangiles donnent de Jésus, c'est-à-dire d'un homme dont la sagesse et la science ne doivent rien à ses origines et à sa formation mais tout à la puissance divine qui réside en lui. La profession de charpentier n'est pas alors quelconque. Elle exige des capacités techniques et intellectuelles telles que, si on en croit le dicton, elle passe pour la profession de référence, lorsqu'on cherche quelqu'un pour résoudre une question difficile.

Auteur: Sachot Maurice

Info: L'invention du Christ

[ profession ] [ source ]

 

Commentaires: 0

écriture

La poésie d’Emily Dickinson ressemble littéralement à un jardin secret. Si son auteur semble dédaigner la chair du monde extérieur, c’est pour mieux en recréer l’os. Emily n’a que faire du commerce des hommes, de leur médiocrité, de leurs gesticulations, car elle se tient au coeur même de la vie, là où l’âme s’ébat dans les tourments. Elle veut donner sa voix à l’indicible, car elle comprend que seule la poésie peut donner accès à cet "au-dedans" de la vie. Elle sait que les mots forment le parcours le plus direct pour l’atteindre. Elle sait aussi qu’en refusant les anecdotes et les formules convenues, elle prend le risque de se perdre et de perdre son lecteur chimérique dans l’obscurité des métaphores.

Auteur: Pajak Frédéric

Info: Dans "Manifeste incertain", volume 7, page 53

[ interprétation ] [ source d'inspiration ] [ analyse ]

 

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

réjouissance

Vu de l’autre côté de votre pauvre logique bipolaire, vous osez de moins en moins manifester votre bonheur de manière naturelle, spécialement dans l’hémisphère nord. Ce devrait être un devoir – c’est une des idées centrales de l’auto-hypnose – car être heureux donne aux autres la preuve que le bonheur existe, c’est une très ancienne pensée, même pour vous.
Maîtrisez les pensées négatives suivantes :
L’auto-contentement – qui aide à vivre – ne débouche pas sur le mépris des autres et n’assombrit pas l’existence. Ne vous habituez pas à ce que les autres ne vous aiment pas. Vivre ensemble, ce n’est pas se meurtrir l’un l’autre. Autrui n’est pas le miroir de votre maladie. Le rapport à autrui n’est jamais insupportable.

Auteur: Gaichel Millar

Info: Dans "Pensées d'ailleurs", page 80

[ spontanéité ] [ générosité ] [ source ] [ parole d'outre espace ]

 

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

être humain

Mais, d'une certaine façon, on peut dire qu'après avoir quitté la mer, après ces millions d'années passées dans la mer, on a emporté l'océan avec nous. Avant qu'une femme mette un bébé au monde, elle le fait grandir dans l'eau, à l'intérieur de son corps. L'eau qui se trouve là est presque exactement la même que l'eau de mer. Elle est salée, dans des proportions presque identiques. Elle fait un petit océan à l'intérieur de son corps. Et pas seulement ça. Notre sang et notre sueur sont salés, avec une densité presque identique à celle du sel dans l'eau de mer. Nous portons des océans en nous-mêmes, dans notre sang et notre sueur. Et nous pleurons des océans dans nos larmes.

Auteur: Roberts Gregory David

Info: Shantaram

[ océanique ] [ source ] [ aqua simplex ]

 

Commentaires: 0

corrélation

Une doctrine philosophique d'inspiration cartésienne, l'occasionnalisme, auquel le philosophe Nicolas Malebranche (1638-1715) a donné ses lettres de noblesse, développe une analyse critique de la causalité: comment comprendre les actions réciproques entre l'âme et le corps ou celles entre les corps, s'interrogent les occasionnalistes? Selon eux, l'unique cause efficiente est Dieu: les corps n'agissent pas en propre, le choc n'étant qu'une "occasion" qui détermine l'exercice de l'action physique. Il n'existe donc pas de force dans la nature. Ces réflexions entraînent une vague de scepticisme: et si la mécanique ne pouvait être construite que comme une science des effets? En recourant à Dieu, les occasionnalistes reconnaissent l'impossibilité de comprendre la nature de la cause, impossibilité qui implique de ne s'en tenir qu'aux phénomènes.

Auteur: Crépel Pierre

Info: Les Génies de la Science n°39: D'Alembert, mathématicien des Lumières

[ énergie ] [ historique ] [ source ]

 

Commentaires: 0