Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
Dictionnaire analogique intriqué pour extraits. Recherche mots ou phrases tous azimuts.  Aussi outil de réflexion communautaire. EXEMPLES. Comment insérer une citation. PunchlinesChainesHumourRéparties, etc. ATTENTION, faire un RESET après  une rech... Lire la suite >>
Résultat(s): 5
Temps de recherche: 0.0428s

supplément d'âme

On dirait que la douleur donne à certaines âmes une conscience. C’est comme aux huîtres le citron.

Auteur: Bloy Léon

Info: Dans "Exégèse des lieux communs"

[ existence par procuration ] [ amour du tragique ] [ vacherie ] [ aiguillon moteur ]

 

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

inguérissable

"Le Temps apaise", dit-on –
Le Temps jamais n’a apaisé –
Une vraie souffrance se fortifie
Comme les Muscles, avec l’âge –

Le Temps est une Épreuve du Chagrin –
Mais non un Remède –
S’il s’avère tel, il prouve par là même
L’absence de Maladie –

Auteur: Dickinson Emily

Info: Cahier 38, 686, traduction Claire Malroux

[ dicton populaire ] [ tragique ] [ durée ]

 

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

dévorante

La Douleur – comporte un élément de Vide –
Elle ne peut se remémorer
Quand elle a commencé – ou s’il y eut
Un temps où elle n’était pas –

Elle n’a d’autre Avenir – qu’elle-même –
Son infini contient
Son Passé – éclairé pour percevoir
De nouvelles Eres – de Douleur –

Auteur: Dickinson Emily

Info: Cahier 34, 650, traduction Claire Malroux

[ totalitaire ] [ tragique ]

 

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

erreur

DY-sparition : On m'a laissé un message vocal aujourd'hui. Une vieille femme qui s'est trompé de numéro. "bonjour Martine je pars chez ma fille à Paris pour une semaine. Pourrais-tu s'il te plait passer de temps en temps à la maison pour donner à manger à Camomille ? Je te remercie d'avance. A bientôt !"
Plume : RIP Camomille
Snpe : RIP
Bioman : RIP camomille. o/

Auteur: Internet

Info:

[ tragique ] [ dialogue-web ]

 

Commentaires: 0

hymne à la vie

Certes, comme on aime un ami
Je t’aime, vie énigmatique –
Que tu m’aies fait exulter ou pleurer,
Que tu m’aies apporté bonheur ou souffrance.

Je t’aime avec toute ta cruauté,
Et si tu dois m’anéantir,
Je m’arracherai de tes bras
Comme on s’arrache au sein d’un ami.

De toutes mes forces je t’étreins !
Que tes flammes me dévorent,
Dans le feu du combat permets-moi
De sonder plus loin ton mystère.

Être, penser durant des millénaires !
Enserre-moi dans tes deux bras :
Si tu n’as plus de bonheur à m’offrir –
Eh bien – il te reste tes tourments.

Auteur: Andreas-Salomé Lou

Info:

[ tragique ] [ passion ] [ poème ]

 

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson