Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
Derniers ajouts !! cliquez sur GO. Dictionnaire analogique intriqué pour extraits. Recherche mots ou phrases tous azimuts.  Aussi outil de réflexion communautaire. EXEMPLES. Insérer une citationPunchlinesChainesHumourRéparties, etc. ATTENTION, faire un&n... Lire la suite >>
Résultat(s): 23
Temps de recherche: 0.0316s

imagination

Je vois moins dans les choses et les paysages ce qu'ils sont que ce qu'ils me suggèrent. Je vis des instants déformés. Je devine la mer derrière la colline où elle n'est pas, j'assigne une issue au chemin qui ne mène nulle part. Je ne suis jamais exactement là où je suis, dans le temps que je vis. Une grille de références réelles ou imaginaires quadrille mon présent, mon horizon. D'où l'importance envahissante du sentiment du déjà vu, du déjà vécu ou son illusion. Je n'existe pas simplement. Il faut que quelque chose se soit déjà passé là, que quelqu'un soit passé par là. Je ne suis jamais neuf. Je ne suis jamais seul.

Auteur: Blondin Antoine

Info: Dans "Un malin plaisir"

[ décalage ] [ insatisfaction ] [ sublimation ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

bistrot

Le zinc est le seul métal conducteur d'amitié

Auteur: Blondin Antoine

Info:

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

jeu de mots

apéro : les verres de contact

Auteur: Blondin Antoine

Info:

[ lunettes ] [ bistrot ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

jeu de mots

- Combien de fois faudra-t-il vous répéter que nous ne sommes pas riches. Je ne peux tout de même pas m'en vanter.
- Je m'en vante bien, moi, répondit-il. Et je crains que quand on commence à mettre de l'argent de côté, on finit par se mettre du côté de l'argent.

Auteur: Blondin Antoine

Info: Les enfants du bon Dieu

[ radin ] [ pauvreté ] [ avaricieux ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

labeur

Mais le coureur est un animal plus heureux que les autres. Vous croyez que c'est drôle de descendre à la mine, de passer des heures derrière un bureau ? Lui, il est libre. Il circule. Il peut attaquer et se défendre. C'est un prolétaire qui a bien tourné.

Auteur: Blondin Antoine

Info: Tauromachines, L'Équipe, 13 juillet 1957

[ sport ] [ vélo ]

Commenter

Commentaires: 0

vélo

Pour la troisième fois, la "sangsue" officielle et légendaire de ce début du Tour voyait l'espoir amenuisé de battre en brèche son rival fondre sur le pavé et s'écouler avec le sang. Il n'était plus celui qui suce, il était celui qui répand.

Auteur: Blondin Antoine

Info: Le sang de la sangsue, L'Équipe, 16 juillet 1955, à propos de Nello Lauredi, la Sangsue du Tour 1955

Commenter

Commentaires: 0

poème

Admirez-les, ces belles bêtes,
Leurs cornes sont comme un guidon.
C'est beau de faire course en tête
Quand ça rumine au peloton

Auteur: Blondin Antoine

Info: Les boeufs, intermède, L'Équipe, 8 juillet 1959

[ sport ] [ vélo ]

Commenter

Commentaires: 0

grotesque

Le prodigieux Fausto Coppi ressemblait à un héron désarçonné lorsqu'il mettait pied à terre.

Auteur: Blondin Antoine

Info: préface à Pierre Chany, La Fabuleuse histoire du cyclisme

[ dénudé ]

Commenter

Commentaires: 0

introspection

Je vis au seuil de moi-même, à l'intérieur il fait sombre.

Auteur: Blondin Antoine

Info: Un singe en hiver

[ thérapie ]

Commenter

Commentaires: 0

alcool

- Le seul obstacle entre nous, disait-elle, c'est la boisson.
- Je boirai l'obstacle, répondais-je.

Auteur: Blondin Antoine

Info: Un singe en hiver

[ humour ] [ poivrot ]

Commenter

Commentaires: 0