Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
Derniers ajouts !! cliquez sur GO. Dictionnaire analogique intriqué pour extraits. Recherche mots ou phrases tous azimuts.  Aussi outil de réflexion communautaire. EXEMPLES. Insérer une citationPunchlinesChainesHumourRéparties, etc. ATTENTION, faire un&n... Lire la suite >>
Résultat(s): 26
Temps de recherche: 0.0433s

microbes

Lynn Margulis a ensuite développé une théorie qui avance que les relations symbiotiques entre organismes des différents phyla, ou règnes évolutifs, sont la force motrice de l'évolution. Elle explique que la variation génétique se produit principalement par le transfert d'informations nucléaires entre les cellules bactériennes - ou les virus- et les cellules eucaryotes. Ses idées sur la genèse des organites sont maintenant largement acceptées.

Auteur: Internet

Info: wikipedia.org/wiki/Lynn_Margulis

[ nano-monde ] [ Gaïa ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

phylogenèse

Toute classification, qu'elle soit artificielle ou naturelle, est la disposition des objets en fonction d'idées. Une classification naturelle est leur disposition en fonction des idées qui sont à l'origine de leur existence. Il n'y a pas de plus grand mérite pour un taxonomiste que d'avoir les yeux ouverts sur les idées de la nature ; et pas de plus déplorable aveuglement que de ne pas voir qu'il existe dans la nature des idées qui déterminent l'existence des objets. Les définitions d'Agassiz nous rendront au moins service en attirant notre attention sur l'importance suprême de tenir compte de la cause finale des objets dans la recherche de leurs propres classifications naturelles.
(...)
Toute classification naturelle est (...) essentiellement, on peut presque dire, une tentative de découvrir la véritable genèse des objets classés. Mais par genèse il faut comprendre non pas l'action efficace qui produit le tout en produisant les parties, mais l'action finale qui produit les parties parce qu'elles sont nécessaires à la constitution du tout. La genèse est produite à partir d'idées. Il est parfois difficile de comprendre comment cela est vrai dans le monde biologique, bien qu'il y ait suffisamment de preuves qu'il en est ainsi. Mais en ce qui concerne la science, c'est une proposition assez facilement intelligible. Une science se définit par son problème ; et son problème est clairement formulé sur la base d'une science abstraite. C'est tout ce que je voulais dire ici concernant la classification en général.

Auteur: Peirce Charles Sanders

Info: Minute Logic: Chapter II. Prelogical Notions. Section I. Classification of the Sciences (Logic II). MS [R] 427. 1902

[ arbre du vivant ] [ émanation divine ] [ Gaïa ] [ interdépendance ] [ croyance religieuse ] [ sciences ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

anthropocentrisme

Si je devais définir de façon précise "l'anthropomorphisme", je dirai que cela tombe sous le sens qu'un homme ne peut avoir une idée qui ne soit pas anthropomorphe, et que c'est simplement répéter l'erreur de Kant que de vouloir y échapper. En même temps, je suis assez confiant dans le fait qu'un humain puisse comprendre les pensées de son cheval, la joie de son perroquet ou son canari si plein d'espièglerie ; et bien que ses représentations de ces pensées soient, je suppose, plus ou moins falsifiée par anthropomorphisme, il y a pourtant beaucoup plus de vérité que de mensonge en elles, plus encore que s'il s'attelait à la tâche impossible de l'éliminer, j'en suis suffisamment convaincu pour l'heure.

Auteur: Peirce Charles Sanders

Info: Manuscrit MS [R] 293. 1906-7, From the Robin Catalogue

[ inévitable ] [ créature de Gaïa ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

constante vitale

La stabilisation de la teneur en oxygène atmosphérique autour de 21% semble résulter d’un consensus tacite entre l’ensemble des êtres vivants intervenu il y a des millions d’années ; le contrat est toujours respecté aujourd’hui. Si la concentration de l’oxygène avait dépassé cette valeur, les fossiles auraient révélé les traces d’une conflagration planétaire. La teneur actuelle en oxygène, élevée, mais pas trop, donne l’impression d’une décision consciente de maintenir l’équilibre entre danger et opportunité, entre risque et bénéfice. Même les forêts humides et les prairies sont extrêmement inflammables lorsque les eaux sont basses. Si le pourcentage d’oxygène était supérieur de quelques pourcents, même les êtres vivants s’enflammeraient spontanément. S’il diminuait un tout petit peu, les organismes aérobies commenceraient à s’asphyxier. La biosphère maintient un compromis heureux depuis plusieurs centaines de millions d’années.

Auteur: Margulis Lynn

Info: Dans "L'univers bactériel", page 115

[ rétrocontrôle ] [ Gaïa ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

arbre du vivant

La phylogenèse représente le mécanisme physique de l'ontogenèse. Le lien entre les deux n'est pas d'ordre externe ou superficiel, mais d'une nature profonde, intrinsèque et causale.

Auteur: Haeckel Ernst

Info: Anthropogenie, ou, Entwickelungsgeschichte des Menschen gemei- nversthandliche wissenschaftliche Vortrage uber die Grundzuge der mensch. W. Engleman, Leipzig, Allemagne. 1874

[ singularité ] [ unicité ] [ Gaïa ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

prise de conscience

Il y a 15 ans, j'ai fait un rêve étrange. Une plante médicinale qui m'intéressait, un lichen Usnea qui est omniprésent sur les arbres du monde entier, m'y disait que tout en étant bonne pour les poumons humains, elle était avant tout un médicament pour les poumons de la planète, les arbres. A mon réveil, j'étais stupéfait. Il ne m'était jamais venu à l'esprit que les plantes ont une vie et un but en dehors de leur utilisation pour les êtres humains.

Auteur: Buhner Stephen Harrod

Info:

[ songe ] [ Gaïa ] [ interdépendance ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

évolution

Nos corps, comme ceux de toute vie, maintiennent l'environnement d'une Terre antérieure. Nous coexistons avec les microbes d'aujourd'hui et les vestiges d'autres, subsumés symbiotiquement au sein de nos cellules. De cette façon, le microcosme vit en nous et nous en lui.

Auteur: Margulis Lynn

Info: Microcosmos Introduction (p. 20) Summit Books. New York, New York, USA. 1986. Ecrit avec Dorion Sagan

[ homéostasie ] [ Gaïa ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

conscience écologique

- Notre monde n’est pas le même que le tien. Les animaux de la forêt ne se donnent à nous que s'ils jugent bon de le faire.
- Tu prétends donc que les animaux sont capables de raison ? Qu’ils ont une conscience ?
- Je dis que les humains sont les seuls dans ce monde à avoir besoin de tout ce qu’Il contient. Or, ce monde ne contient rien qui ait besoin de nous pour survivre.
Nous ne sommes pas les maîtres de la terre. Nous en sommes les serviteurs.

Auteur: Boyden Joseph

Info: Dans le grand cercle du monde

[ appartenance ] [ Gaïa ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

appartenance

Nous devons apprendre à penser comme la planète.

Auteur: Jensen Derrick

Info:

[ Gaïa ] [ interdépendance ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

interdépendance

Toutes les catégories de créatures agissent individuellement comme des cas particuliers et peuvent être analysées individuellement ; rétrospectivement, on peut discerner qu'elles s''intriquent toutes au hasard de façon synergique formant une intégrité sphérique, interprétative et régénératrice de tenségrité. Les sphères géodésiques démontrent l'intégrité discontinue par compression, c'est-à-dire l'intégrité continue par tension. L'écologie est tenségrité, c'est à dire programmation géodésique au sein d'une sphère.

Auteur: Buckminster Fuller R.

Info: “Synergetics: Explorations in the Geometry of Thinking”, p.619, Estate of R. Buckminster Fuller 1982

[ équilibre ] [ Gaïa ] [ monades ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel