Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
Dictionnaire analogique intriqué pour extraits. Recherche mots ou phrases tous azimuts.  Aussi outil de réflexion communautaire. EXEMPLES. Comment insérer une citation. PunchlinesChainesHumourRéparties, etc. ATTENTION, faire un RESET après  une rech... Lire la suite >>
Résultat(s): 21
Temps de recherche: 0.0436s

chair-esprit

Le passé de quelqu'un, c'est son corps.

Auteur: Lowen Alexander

Info: La bio-énergie, p. 27

[ unicité ] [ solipsisme ] [ monade ]

 

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

répression des instincts

Je considère depuis longtemps la psychanalyse comme le grand effort final pour asservir et contrôler la nature animale foncière de l’homme.

Auteur: Lowen Alexander

Info: Dans "La dépression nerveuse et le corps", page 247

[ critique ] [ normalisation ]

 

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

refoulement

Notre civilisation paraît bien curieuse : nous admirons l'individu capable de supporter une peine douloureuse avec stoïcisme, sans montrer la moindre émotion. Qu'y a-t-il de si admirable dans la répression des émotions? Nous devrions plutôt nous en attrister, car un tel comportement indique sans doute la suprématie de l'ego sur le corps, mais il montre aussi l’absence de toute une dimension de la personnalité.

Auteur: Lowen Alexander

Info: Dans "La dépression nerveuse et le corps"

[ clivage ] [ haine de soi ] [ self-contrôle ]

 
Commentaires: 2
Ajouté à la BD par Coli Masson

pause

[l]a dépression peut être considérée comme une réaction de la nature, marquant un point d’arrêt à cette perte inutile d’énergie et donnant à la malade le temps de récupérer ses forces. Réaction pathologique, soit, mais le phénomène dépressif vient arrêter le gaspillage et permet à la personne épuisée de reprendre son souffle. L’effondrement qui accompagne une dépression est comme un retour à un stade infantile. Avec le temps, la plupart des gens récupèrent spontanément.

Auteur: Lowen Alexander

Info: Dans "La dépression nerveuse et le corps", page 34

[ introversion psychique ] [ recentrage ] [ déprime ]

 
Mis dans la chaine

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

perdus

Si nous ne sommes pas persuadés au fond de nous-mêmes que nos efforts seront récompensés, nous n’avons vraiment aucune raison de nous montrer entreprenants et dynamiques. Les nécessités de l’existence ne sont pas un stimulant efficace. Mes patients déprimés sont tributaires de ces nécessités comme n’importe qui d’autre, et pourtant cela ne parvient pas à les faire bouger. Ils ont abandonné la lutte. En fait, ils ont perdu leur foi et se sont résignés à mourir.

Auteur: Lowen Alexander

Info: Dans "La dépression nerveuse et le corps", page 190

[ suicide psychique ] [ sens-de-la-vie ]

 

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

espérance

La foi est une qualité d'être : être en contact avec soi-même, avec la vie et l'univers. C'est un sentiment d'appartenance à sa communauté, à son pays et à la terre. C'est avant tout le sentiment d'être enraciné dans son corps, dans son humanité et dans sa nature animale. Elle peut être toutes ces choses parce qu'elle est une manifestation de la vie, une expression de la force vivante qui unit tous les êtres. C'est un phénomène biologique et non une création psychique.

Auteur: Lowen Alexander

Info:

[ croire en soi ] [ source innée ]

 

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

physiologie

Quand le cœur est enfermé dans une cage thoracique rigide, l’affectivité n’est pas libre de s’exprimer ; elle est réprimée, emprisonnée. Des contractions musculaires de la ceinture scapulaire affectent également la respiration ; elles entravent les mouvements naturels d’offrande ou d’agressivité et empêchent une respiration profonde qui provoquerait des sensations dans le bassin. La respiration reste bloquée à l’intérieur d’une cage thoracique figée, anormalement surélevée, et l’expiration ne peut se faire à fond. De même des tensions dans les épaules surélèvent le centre de gravité du corps.

Auteur: Lowen Alexander

Info: Dans "La dépression nerveuse et le corps", page 57

[ bio-analyse ] [ cuirasse musculaire ]

 

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

désamour

Alors que le refoulement d'une mémoire est un processus psychologique, la suppression du sentiment s'accomplit via l'atténuation d'une partie du corps par la réduction de sa motilité de sorte que le ressenti est atténué. La répression de la mémoire dépend et est liée à la suppression du sentiment ; tant qu'il persiste, la mémoire reste vivante. La suppression implique le développement d'une tension musculaire chronique dans les zones du corps où la sensation devrait être ressentie. Pour ce qui est des sensations sexuelles, cette tension se retrouve dans et autour de l'abdomen et du bassin.

Auteur: Lowen Alexander

Info:

[ déprime ] [ séparation ] [ déséquilibre physiologique ]

 

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

rapports humains

C'est une grave injustice pour un enfant ou un adulte d'insister afin qu'il cesse de pleurer. On peut réconforter une personne qui pleure, ce qui lui permet de se détendre et rend inutiles d'autres pleurs ; mais humilier un enfant qui pleure, c'est augmenter sa douleur, et augmenter sa raideur. Nous empêchons les autres de pleurer parce que nous ne supportons pas les sons et les mouvements de leur corps. Qui menacent notre propre inflexibilité. Cela induit en nous-mêmes des sentiments similaires que nous n'osons pas exprimer et évoque une résonance de notre propre chair à laquelle nous résistons.

Auteur: Lowen Alexander

Info: La voix du corps

[ dérangeants ]

 

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

vieillards

Au fur et à mesure que l'on vieillit, le sentiment de séparation s'atténue lentement. Les personnes âgées ne vivent pas au niveau de l'ego. Leurs préoccupations ne portent pas sur leur individualité, mais sur le fleuve de la vie, la famille, la communauté, la nation, les gens, les animaux, la nature, la vie. Ils peuvent mourir facilement s'ils sont assurés que la vie continuera positivement, car ils se sentent à nouveau partie du fleuve, et bientôt ils feront partie de l'océan. Quand ils sont très vieux, ils n'appartiennent plus à notre temps et à notre espace, mais à tout le temps et à tout l'espace.

Auteur: Lowen Alexander

Info:

[ intemporels ] [ personne âgée ]

 

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel