Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
Derniers ajouts !! cliquez sur GO. Dictionnaire analogique intriqué pour extraits. Recherche mots ou phrases tous azimuts.  Aussi outil de réflexion communautaire. EXEMPLES. Insérer une citationPunchlinesChainesHumourRéparties, etc. ATTENTION, faire un&n... Lire la suite >>
Résultat(s): 3
Temps de recherche: 0.0398s

psychanalyse

Une certaine surestimation du sexuel domine donc peut-être son oeuvre et sa thérapeutique, mais cette insistance particulière de Freud était historiquement la conséquence de la sous estimation et de la dissimulation systématique de la sexualité par les autres pendant des dizaines d'années.

Auteur: Zweig Stefan

Info: Freud, p 154. Stock 1932

[ Oedipe ] [ historique ]

Commenter

Ajouté à la BD par miguel

femmes-hommes

Pour le docteur Saito Satoru, inventeur de l'expression "crise de la masculinité", les Nippons sont des mazakon, des complexés de la maman. "Il faut sevrer les Japonais, crie-t-il. Il faut tuer la mère !" La prostitution du troisième âge n'a pourtant jamais aussi bien marché. Le 4 avril 2002, la police démantèle à Osaka un réseau de prostituées allant de cinquante à soixante-dix ans, appelé Kakumei Jukujo ("les dames mûres révolutionnaires"). Elles gagnaient 20 000 yen de l'heure, s'extasie un journaliste. En un an, ce bordel avait rapporté 4 millions de yens." Depuis plusieurs années, le Weekly Playboy note une hausse impressionnante de la demande en septuagénaires. "Au Lover's Uguisudani, un club de Tokyo, il y a même des clients pour acheter les chaussures et les culottes de vieilles dames. Ils se sentent rassurés au contact de ces femmes qui leur rappellent leur enfance !"

Auteur: Giard Agnès

Info: L'imaginaire érotique au Japon

[ oedipe ] [ cougar ] [ intraduisible ]

Commenter

Commentaires: 0

songe

Dimanche 18 Septembre. - J'ai fait, cette dernière nuit, un bien joli rêve, et agréable, pour être franc. Je faisais l'amour, mais pour de bon, quant à l'action, mais sans résultat dans la réalité, heureusement, avec ma mère, telle, physiquement, que je l'ai revue à Calais. Et elle s'y prêtait fort bien, jouant son rôle dans la partie. Quelle chose folle que les rêves. Il y avait certainement là deux visages fondus en un : elle et la Panthère.

Auteur: Léautaud Paul

Info: journal 18 septembre 1927

[ oedipe ]

Commenter

Commentaires: 0