Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
Dictionnaire analogique intriqué pour extraits. Recherche mots ou phrases tous azimuts.  Aussi outil de réflexion communautaire. EXEMPLES. Comment insérer une citation. PunchlinesChainesHumourRéparties, etc. ATTENTION, faire un RESET après  une rech... Lire la suite >>
Résultat(s): 10
Temps de recherche: 0.0391s

à l'envers

Retournée, une table atteint sa stabilité maximale.

Auteur: Quintane Nathalie

Info: Remarques

[ à boclon ]

 

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

pratiquer

En balayant, on fait l'expérience concrète de la superficie.

Auteur: Quintane Nathalie

Info: Remarques

[ éprouver ] [ nettoyer ]

 

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

test

Maintenant, je vous propose de placer cette phrase sur une échelle de 1 à 10, le 1 côté serieux ; le 10, de l'autre - ainsi vous saurez mieux à quel degré vous êtes encore de l'Ancien Monde, ou du Nouveau :
"La France vient du fond des âges" (de Gaulle, Mémoires d'espoir, tome III)

Auteur: Quintane Nathalie

Info: Dans "Les années 10", éd. La fabrique, p. 180.

[ historicité ]

 
Commentaires: 5
Ajouté à la BD par Benslama

écriture

Prendre la force d'écrire plus de dix pages d'affilée, car rédiger un journal intime ou quelque ouvrage que ce soit exigeait une énergie phénoménale, la force d'un hippopotame, l'élan d'un kangourou, la détente du crapaud, la résistance du bousier, l'acharnement du balbuzard, la robustesse de la baudroie, la verdeur du fox-terrier, la vigueur de l'épinoche, l'ardeur de la taupe, la fougue du moustique.

Auteur: Quintane Nathalie

Info: Bellivetti Antonia, P.O.L., 2004, p.82

[ difficulté ] [ métaphores-comparaisons-etc ]

 

Commentaires: 0

kairos

On raconte que pour réformer le monde visible, il faut attendre que la situation s'y prête, qu'il ne soit pas trop tôt, et pas trop tard. Il ne faut pas être non plus comme ces Polonais dont parle un capitaine Rollin, qui pensent que tant qu'il n'est pas trop tard, il est toujours trop tôt ; enfin bref, il faut savoir saisir le moment juste.
Personne ne pense que tous les moments sont justes.

Auteur: Quintane Nathalie

Info: In "Descente de médiums", éd. P.O.L, p. 8-9

[ tergiversations ] [ grandes espérances ]

 

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Benslama

poéme à clef

- Avez-vous reçu, chers amis,
Dit Pouchkine en se curant le nez
Ce brûlot non-signé

Qui accuse Kadiochkoï de se vendre
A l'église et d'avoir rédigé une comptine
Musiquée par un trouvère qui eut du succès ?
- Je soupçonne ce classique pamphlétaire
De mépriser le peuple et les poètes qui ne sont pas
Pauvres ou professeurs...

Cessons d'ironiser, l'amateur ! dit P.
En s'esclaffant aux naïvetés de l'ami
Eh ! comment peut-on être poète sans être rentier ?
L'étant, vous n'êtes ni subventionné, ni soumis
A la loi du marché ! Rentier = Intégrité

Auteur: Quintane Nathalie

Info: Mon Pouchkine n°17, dans "Mes Pouchkines", éd. de l'Attente, p. 39 - note : "Kadiochkoï", ainsi que nous le précise une note en fin de volume, désigne Olivier Cadiot, écrivain qui avait participé au projet de traduction de la Bible édité chez Bayard, et qui a collaboré avec le musicien Rodolphe Burger

[ économie ] [ indépendance ] [ poème ]

 

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Benslama

question

Qu'est-ce que l'entêtement ? C'est rester au soleil alors qu'on sent déjà le grésillement des brûlures. C'est manger encore un carré de chocolat alors que le chocolat désigne plus qu'une pâte sucrée qui tapisse ma gorge. C'est déchirer un papier en pensant ainsi faire disparaître ce qui est écrit, ou mieux : faire en sorte que cela n'ait jamais été écrit. C'est ne pas se couvrir alors qu'il fait froid parce qu'on a décidé qu'il fait chaud. C'est forcer son chien à porter des lunettes de soleil dans le seul but de prendre une photo.

Auteur: Quintane Nathalie

Info: Antonia Bellivetti, P.O.L., 2004, p.49

[ caprice ]

 

Commentaires: 0

traditions

Quoi qu'il en soit, je suis, à jeun, avec une nécessité de destruction de santons. Mais pas une nécessité physique : je ne veux pas acheter des santons (car je n'en ai pas chez moi), et jeter des santons ; je ne veux pas les casser en petits morceaux ou les défigurer ; je ne veux pas leur couper la tête ou que sais-je, non, ça ne suffirait pas. Parce qu'une fois que vous avez coupé la tête à un santon, ou que vous l'avez définitivement défiguré, que vous avez barbouillé au feutre vert lou pistachié, que vous avez cassé les bras au tambourinaïre, ils reviennent sous la même forme. C'est à ça qu'on les reconnaît : ils reviennent toujours, et sous la même forme.

Auteur: Quintane Nathalie

Info: In "Les années 10", éd. La Fabrique, p. 83-84

[ crèche ] [ rage ] [ éternel retour ] [ représentation ] [ rejet ] [ figurines ]

 

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Benslama

gloire

- Tu ne l'aimes pas beaucoup, Proust ?
- Il est tellement couvert d'amour... Il a tellement été aimé... depuis un siècle... Tu te demandes comment un petit baiser supplémentaire peut bien se loger sans se noyer dans ces litres de salive déposés depuis tant de temps... Ou alors tu te demandes ce qui peut bien encore respirer sous une telle quantité d'amour ! Comme s'il avait prévu l'étouffement auquel ce qu'il a écrit allait devoir faire face, par son asthme.
- Un asthme prémonitoire !
- Trop c'est trop.
- Au fond, c'est plutôt les proustiens que t'aimes pas !
- Mais comment veux-tu séparer le Proust d'aujourd'hui de ce que les proustiens en ont fait ?
- C'est le Proust de "La Recherche" ! L'amour de "La Recherche" est indivisible !
- Il aurait dû couper dans les réceptions... Dans "Guermantes"... Tu sens qu'il y a un travail éditorial qui n'a pas été fait... Mais je peux pas dire ça !

Auteur: Quintane Nathalie

Info: In "Ultra-Proust", éd. La Fabrique, p.7

[ littérature ] [ réévaluation ] [ rafraîchissement ] [ longueurs ]

 

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Benslama

stéréo

Un poète, moi, dira que l'attention involontaire est le propre de la poésie. Mais n'importe qui d'autre dira : "pareil que moi !" Oui, n'importe qui pourra reprendre cette phrase exaspérante de cour de récréation, car à peu près tout le monde sait ce que c'est que d'écouter la radio : du fin fond de la brousse avec des piles au casque devant l'ordi, tandis qu'on tripote son chat ou qu'on pile du mil, c'est une expérience commune, et qui peut être vécue même sans la radio puisqu'il suffit d'entendre une voix tout en vaquant ; il ne faut pas être Jeanne d'Arc, qui stoppa d'un coup toute activité pour écouter Catherine, ou alors Jeanne, mais écoutant Catherine tout en continuant à surveiller ses moutons, les mener, les tondre, car écouter Catherine n'est ni plus ni moins cardinal que de tondre un mouton, il faut les deux pour faire un monde, et si l'on fait les deux "en simultané", alors on saisit mieux les voix, on tond plus précisément, par ce léger relâchement qui permet de ne pas se crisper, de ne pas s'angoisser, de ne pas dramatiser exagérément la tonte, de la conserver à son ordinarité (que je préfère à banalité, un peu péjoratif) ; au même titre l'écoute, au même titre la tonte, ou bien de l'un à l'autre, l'écoute, la tonte, l'écoute, la tonte, ainsi souplement.

Auteur: Quintane Nathalie

Info: In "Descente de médiums", éd. P.O.L, p. 115-116

[ dualité ] [ praxis ] [ conseils ] [ femme pratique ] [ vigilance flottante ] [ décor sonore ]

 
Commentaires: 1
Ajouté à la BD par Benslama