Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
Dictionnaire analogique intriqué pour extraits. Recherche mots ou phrases tous azimuts.  Aussi outil de réflexion communautaire. EXEMPLES. Comment insérer une citation. PunchlinesChainesHumourRéparties, etc. ATTENTION, faire un RESET après  une rech... Lire la suite >>
Résultat(s): 8
Temps de recherche: 0.0286s

midi

Le soleil monta, les ombres rapetissèrent, comme si c'était leur façon de survivre.

Auteur: Verger Frédéric

Info: Les rêveuses, p. 380

[ clarté ]

 

Commentaires: 0

écriture

Le vaudeville est un plat délicat dont les ingrédients grossiers appellent une main légère.

Auteur: Verger Frédéric

Info: Les rêveuses, p. 438

[ théâtre ] [ doigté ]

 

Commentaires: 0

rapports humains

On ne savait jamais s'il était ridicule ou s'il faisait semblant de l'être afin de pouvoir mépriser ceux qui s'y trompaient.

Auteur: Verger Frédéric

Info: Les rêveuses, p. 85

[ ambiguité ] [ comédie ] [ sincérité ]

 

Commentaires: 0

langage

Il avait une voix de basse ; chacun de ses mots faisait penser à une pièce d’échec sortie d’un sac de velours et posée à un endroit précis.

Auteur: Verger Frédéric

Info: Les rêveuses

[ netteté ] [ organe ] [ diction ]

 

Commentaires: 0

hypocrisie

Pleurer un homme qui n'a jamais pleuré sur personne n'est pas précisément une faute de goût, c'est soit une comédie inutile, et donc ridicule, soit une marque de laisser-aller, une émotion qu'on lâche parce que le décor s'y prête, comme au concert on lâche les vents quand l'orchestre fait un "forte".

Auteur: Verger Frédéric

Info: Les rêveuses, Page 124

[ camouflage ] [ dissimulation ] [ flatulence ]

 

Commentaires: 0

neige

D'énormes flocons tournoyaient dans tous les sens sans qu'on en voit jamais un tomber ou s'évanouir. Il semblait miraculeux qu'ils ne se touchent pas. On aurait dit que ce tourbillon dévoilait pour un moment aux hommes le délire gracieux qui gouverne le monde. Peter ne pouvait en détacher les yeux. Il s'enivrait de la paix que faisait naître en lui ce déchaînement.

Auteur: Verger Frédéric

Info: Les rêveuses

[ chaos ] [ féerie ]

 

Commentaires: 0

faciès

Il avait déjà constaté que les changements de physionomie de certains visages sont plus instantanés et merveilleux qu'un voyage dans le temps. Quand la veuve Schneider-Marfault était émue ou souriait, il voyait la jeune fille qu'elle avait été. Mais peut-être n'était-ce qu'une illusion. Peut-être voyait-il une créature monstrueuse, une prisonnière qui voyait rarement le jour, la jeune fille qu'elle aurait pu être si les malheurs de la vie l'avaient rendue plus sage, plus douce du temps de sa jeunesse.

Auteur: Verger Frédéric

Info: Les rêveuses, p 175

[ interprétations ] [ projections ] [ imagination ]

 

Commentaires: 0

nourriture

Roulaient sur la table des saucissons énormes dont la peau à la lumière des bougies miroitait de reflets café au lait ou grenat ; de larges pièces de lard semblables à des tranches d'écorce noire saupoudrées de neige ; des jambonneaux recouvertes de chapelure pareils à des petits messieurs si dodus si gourmands qu'ils s'étaient métamorphosés en nourriture ; coupés en deux, ils exhibaient leur intérieur charnu et rose, leurs veines de gelée couleur de miel, semblant attendre une dernière volupté de la dévoration ; de longues saucisses noirâtres, tourmentées et bosselées comme des racines de pin.

Auteur: Verger Frédéric

Info: Les rêveuses, p. 146

[ charcuterie ]

 

Commentaires: 0