Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
Derniers ajouts !! cliquez sur GO. Dictionnaire analogique intriqué pour extraits. Recherche mots ou phrases tous azimuts.  Aussi outil de réflexion communautaire. EXEMPLES. Insérer une citationPunchlinesChainesHumourRéparties, etc. ATTENTION, faire un&n... Lire la suite >>
Résultat(s): 258
Temps de recherche: 0.1871s

vie

La paix est un accident, la guerre n'est pas naturelle. Les vieux hommes la commencent, les jeunes y combattent, tout le monde au milieu meurt, et personne ne dit la vérité.

Auteur: Stallone Sylvester

Info: film Rambo

[ conflit ]

 

Commentaires: 0

humour

Après cet accident je vous lit le communiqué de presse. "Tout est normal autour du bateau car, comme à Juan-les-pins, les moules ont des poils."

Auteur: Alévêque Christophe

Info: on a tout essayé

[ pollution ] [ absurde ] [ sexe ]

 

Commentaires: 0

hasard

La plupart des experts en conviennent, la façon la plus susceptible de détruire le monde sera accidentelle. C'est à quoi nous arrivons ; nous sommes des pros de l'informatique. Nous causons des accidents.

Auteur: Borenstein Nathaniel

Info:

[ panne ] [ fin du monde ]

 

Commentaires: 0

informatique

Qu'il s'agisse de l'"association induite" ou de l'"association libre", les enchaînements associatifs constatés ne couvrent pas l'éventail des combinaisons que l'on obtiendrait en associant deux mots au hasard, et on peut établir relativement aisément la typologie des cas effectivement observés. Il n'est pas certain toutefois que ces regroupements seraient valables pour d'autres familles de langues que les nôtres : il s'agit d'un aspect de la question qui reste à explorer.
Carl Jung a consacré des textes importants à la question de l'"association induite" et son matériel clinique et sa réflexion théorique peuvent être utilisés comme points de départ (Jung & Riklin 1973 [1904-1905] ). Les cas mentionnés par Freud (essentiellement dans les trois grands textes consacrés au "signifiant" : Freud ; 1901 ; 1905) ont également été utilisés. Voici maintenant l'inventaire des différents types d'associations de signifiant à signifiant que l'on peut relever.
Enchaînements associatifs matériels
Acoustiques :
homophoniques : humilité/humidité, amical/amicalement, fortune/fortuné, "Bosnie/Boticelli/Signorelli". (paronomase)
syntagmatiques : pain/quotidien, larme/vallée.
Graphiques :
homographie : sphinx/lynx. (paronomase)
Enchaînements associatifs sémantiques
synonymie : voleur/bandit.
inclusion : bleu/couleur, assassin/Landru. (substitut métonymique)
connexion simple : abeille/miel, fenêtre/verre. (substitut métonymique)
traduction : timbre/stamp.
paradigme : vélo/voiture, lac/océan. (substitut métonymique)
attribution essentielle : ciel/bleu, enfant/petit. (substitut métonymique)
attribution accidentelle : père/ivre, piano/horrible.

Auteur: Jorion Paul

Info: Principes des systèmes... 1989, chapitre 9

[ citation s'appliquant à ce logiciel ] [ classement ] [ langage ] [ corrélats ] [ analogies ] [ association d'idées ] [ psychogénèse ]

 

Commentaires: 0

bonheur

La journée avait pourtant bien commencé, elle était de bonne humeur en se levant. Une flèche de lumière provenant d'une faille entre les volets avait ricoché sur l'émail blanc de son bol. Ça avait suffi pour faire ressurgir en elle tout un flot de bons moments. La vie a beau être ce qu'elle est, parfois elle fait des cadeaux, même à ceux qui ne le méritent pas, même à de sales gosses comme elle. C'est normal, la vie tue bien les braves gens, à coups de guerres, d'accidents de voiture, de maladie. Faut bien qu'elle rattrape ses conneries.

Auteur: Garnier Pascal

Info: L'A 26

[ instant ] [ profiter ] [ compensation ]

 

Commentaires: 0

voiture

Les enfants sur le siège arrière sont parfois source d'accidents; Les accidents sur le siège arrière sont quelquefois source d'enfants.

Auteur: Internet

Info:

[ enfanter ] [ humour ] [ sexe ] [ chiasme ]

 

Commentaires: 0

misogyne

Puis, pour donner un exemple de ce qu'il avançait, il avait raconté l'histoire d'un homme respectable qui avait sept épouses. La septième tomba un jour sur les marches en pierre du seuil et s'ouvrit le crâne. De retour de l'hôpital où il l'avait fait transporter, son mari rendit visite à un de ses bons amis, un célibataire endurci, et lui rapporta ce qui était arrivé.
- En fait, commenta-t-il quand il eut fini, ce n'est pas un accident bien grave.
- Mais tu ne m'as pas dit qu'elle s'est ouvert le crâne ?
- Si, et alors ?
- Est-ce que le cerveau était à nu ?
- Quel cerveau ? avait répondu l'homme aux sept épouses. Même le crâne ouvert, il n'y a rien à voir. C'est une femme, non ?

Auteur: Vaikom Muhammad Basheer

Info: Les Murs et autres histoires, d'amour, Zulma p.92

[ . ]

 

Commentaires: 0

décadence

La sexualité des Français toujours plus extrême (et égoïste ?)
Gérard Leleu sexologue, revient sur la dérive des pratiques extrêmes, les risques courus et la dégradation de la sexualité dans nos sociétés.
Atlantico : Il semble que les accidents liés à des pratiques sexuelles extrêmes soient en progression, pouvez-vous nous le confirmer ?
Gérard Leleu : Bien évidemment, et je parle en connaissance de cause... Avant d'être sexologue, j'ai exercé la profession d'urgentiste.
Les gens utilisent de plus en plus de " jouets", si je puis dire, qui sont vraiment d'une proportion inimaginable. S'ils avaient une idée de l'impact que cela pourrait avoir sur leur organisme, ils ne tenteraient pas ce genre d'expériences. Médicalement, c'est de la folie.
En ce qui concerne les corps étrangers, depuis toujours nous en avons trouvé de toutes sortes. Les gens sont d'une imagination débordante. Cependant c'était le plus souvent par auto-érotisme. Cela n'a pas dû tellement changer, de surcroît avec la normalisation des sex-toys, ces derniers sont conformes à certaines normes ce qui diminue potentiellement le danger, du moins plus qu'un ustensile de cuisine.
Les pratiques liées à l'auto asphyxie se développent également. D'autres prendraient du Prozac, ou n'importe quelle drogue, ceux qui se privent d'oxygène utilisent le plaisir car ce dernier provoque la sécrétion de substances hédoniques, (la dopamine, les endorphines... etc...) Certains poursuivent leur quête de plaisir en se recouvrant la tête d'un sachet plastique. La strangulation entraîne une érection ainsi qu'une rétention de CO2 et le phénomène d'hypercapnie qui provoque une sorte de vertiges et d'hypoxie. Les sensations que l'on ressent à ce moment-là, sont des signes proches de la mort c'est extrêmement dangereux.
D'où vient ce besoin d'aller toujours plus loin dans les pratiques sexuelles ?
Désormais les individus visent le maximum de plaisir, on chosifie l'autre. L'autre est un objet dont le but est d'en tirer le plus de plaisir avec absence de sens. La seule chose qui compte c'est la quantité de plaisir au dépend de la qualité. Même si la notion de plaisir est propre à chacun cette dernière s'acquiert à travers les baisers, les caresses, différentes positions, la relation entre deux individus et non pas un simple acte sexuel.
Le plaisir est quelque chose qui s'use. Si telle sensation procure tel plaisir au bout d'un certain temps ce dernier s'atténue, il faut rechercher une sensation plus forte. Cette recherche s'expérimente alors, pour certaines personnes, à travers un objet plus gros plus profond et par conséquent des pratiques de plus en plus extrêmes.
Le seul but est le plaisir et non plus la relation, ou l'amour comme quelque chose de sacré. L'autre est désormais un outil qui vous permet de vous assouvir.
Existe-t-il une démocratisation de ces pratiques que l'on pourrait qualifier d'extrêmes?
La hiérarchie de ce qui est à faire ou à ne pas faire est floue. Cela est peut être dû à une démocratisation. Je pense effectivement que la plupart des gens pratiquaient le masochisme ou le sadisme bien avant le regain d'intérêt pour Sade. Certes, beaucoup de gens s'adonnent à ces jeux sexuels extrêmes cependant, cela a toujours été l'apanage d'une certaine élite. N'importe qui peut désormais trouver un sex-shop alors que tous ces objets autrefois, étaient réservés à une certaine partie de la société.
L'anus actuellement devient de plus en plus souvent le but central de la relation sexuelle avec la pratique du fist (insertion d'un poing) alors qu'avant c'était exceptionnel. Désormais si l'on ne s'aventure pas à l'exploration de l'anus on est considéré comme rétro et dépassé. Il existe une utilisation érotique du rectum de plus en plus forte.
Mon propos n'est pas d'inculquer le bien et le mal, mais de prévenir le danger ou même de dire ce qui contribue ou pas à l'équilibre. Le rectum n'a pas cette vocation-là, quel que soit le plaisir qu'il peut procurer. La pratique est ancienne cependant, il existe une amplification du phénomène qui est dû à une sorte de non-sens de relation sexuelle, l'autre étant un objet et non une personne et un sujet.
C'est très significatif de l'état exécrable de la sexualité en Occident. La sexualité a été réprimée pendant des siècles. Désormais, la notion de pêcher charnel n'existe plus. Toutefois, le malheur de l'Occident c'est que nous n'avons pas de tradition érotique comme cela peut être le cas en Orient. Faute de tradition érotique nous sommes tombés dans l'escalade du " Hard ". Le but n'est plus dans la relation mais dans le plaisir personnel. Et dans la quantité de plaisir et non plus la qualité de plaisir. Jouir de plus en plus, sans considérer que l'autre est différent d'un outil. La tendance de donner la préférence à la voie rectale est un signe d'absence de sens dans la sexualité en occident.
Que cette pratique s'exerce de temps en temps n'est pas le problème, c'est l'obsession et la focalisation des individus sur ce mode de relation qui m'alarme. Et le fait que les individus qui ne pratiquent pas, soient considérés comme dépassés, rétro, ce n'est pas juste.
Quel est votre constat sur cette dérive des pratiques extrêmes ?
Cela ne m'inquiète pas tellement sur le plan médical, bien qu'il existe tout de même d'importants accidents. En tant que médecin, je dois vous dire que cela entraîne certaines complications non négligeables. Néanmoins, je me positionne plus sur le plan de l'humanisme. Mon idéalisme constate effectivement que la sexualité en Occident, n'arrive pas à être sacrée.
Si on prône comme seul but le plaisir et le maximum de plaisir, autrement dit la performance en dépit de la perfection. Cela aboutit à des gens qui sont blasés, qui seront dans la recherche constante de plaisir. Ils vont alors multiplier les moyens, les expériences à travers des objets certes mais également l'amour pluriel, l'amour sadomasochiste. J'ai observé des jeunes qui s'adonnaient à la zoophilie. Les perversions débutent très jeunes.
Sans être dans le moralisme, cela engendre des déséquilibres dans la tête des gens et une mauvaise estime d'eux même. Cela a un impact sur leur équilibre mental et ne conduit pas au bonheur. Ils en arrivent à être déséquilibrés et angoissés. Ce n'est pas un accomplissement. Ils sont désabusés écoeurés très tôt. C'est une escalade qui déçoit toujours puisque ça n'a pas de sens.
Si je m'insurge contre l'état déplorable de la sexualité des Français, ce n'est pas du tout d'un point de vue éthique mais du point de vue de l'équilibre des individus et de leur bonheur de vivre.

Auteur: Leleu Gérard

Info:

[ sociologie ] [ porno ] [ bdsm ] [ caudalisme ]

 

Commentaires: 0

statistiques

Tenez-vous bien, en 100 ans de conduite, vous aurez en moyenne six accidents, et un risque sur cent d'y passer. Placez cent papiers dans une urne, tirez au sort : l'un d'entre eux est votre certificat de décès dans un accident de la route. Pour une vie de centenaire, ça se tente non ? À titre de comparaison, le tabac représenterait dans notre urne dix certificats de décès.
Le risque que vous vous suicidiez est trois fois plus important. Le risque que vous vous fassiez violer est dix fois plus important... Trouvez-vous que la politique du gouvernement contre le viol est suffisante ? Et n'en concluez pas que rester dans votre canapé est plus sûr que de prendre le volant : selon une étude publiée en juillet 2012 dans la revue médicale britannique The Lancet, une personne sur dix meurt d'inactivité physique.

Auteur: Obertone Laurent

Info: La France orange mécanique

[ mourir ] [ médias ] [ mort ] [ relatif ]

 

Commentaires: 0

frustration

Pour un homme de plus en plus riche et de plus en plus puissant, les limites naturelles deviennent d'insupportables contraintes. Limites naturelles du corps physique - c'est sa finitude sous tous ses modes (fatigue, accident, maladie, vieillissement, et mort pour finir). Bornes sociales de l'être en relation - dans la famille ou dans l'ordre politique. Tout ce qui pourra transgresser ces limites et dépasser ces bornes sera automatiquement compris comme une liberté gagnée. Désormais le corps et l'esprit actuels d'Homo sapiens sont considérés comme des prisons dont il convient par tous les moyens de sortir.

Auteur: Godin Christian

Info: La haine de la nature

[ richesse ] [ pouvoir ] [ être humain ] [ motivation ] [ écologie ]

 

Commentaires: 0