Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
Derniers ajouts !! cliquez sur GO. Dictionnaire analogique intriqué pour extraits. Recherche mots ou phrases tous azimuts.  Aussi outil de réflexion communautaire. EXEMPLES. Insérer une citationPunchlinesChainesHumourRéparties, etc. ATTENTION, faire un&n... Lire la suite >>
Résultat(s): 38
Temps de recherche: 0.0702s

portrait

Marie de Galilée, lascive et inspirée,
Les hommes de ton époque t'ont souvent reproché,
D'avoir mené ta vie dans la sensualité.

Ta quête est restée pure parce que ton cœur l’était,
Dans l’amour sans mesure où tu t’abandonnais,
Et les plaisirs du corps où tu te complaisais.

L’Éros sans l’Agapé est toujours versatile,
La plénitude approche ; s’enfuit le temps d’après,
L’amertume revient comme loi de gravité.

Ton âme fut enflammée quand te fut révélée
Le visage de celui que tant tu espérais ;
On l’appelait Jésus, prophète de Nazareth.

Tu l’as accompagné en servante fidèle,
L’as drapé tendrement de tes cheveux de jais,
Et chanté sa louange de ta bouche vermeille.

Lorsque fut sacrifié ton bien-aimé sauveur
Ton cœur fut crucifié, son sang était ses pleurs,
Tu l’avais tant cherché, déjà il te quittait.

Il est resté vivant dans ton for intérieur,
Ressuscité des morts, victorieux à jamais,
Et tu fus la première à porter la nouvelle.

Le sauveur de ton âme et de l’humanité
T’avait sortie du gouffre préfigurant l’enfer,
Tu étais délivrée en esprit et en chair.

La vie transfigurée devait inaugurer
Ta dévotion future au souvenir vivant
De l’éternel amant de ton âme et ton cœur,

Marie de Galilée, ton nom soit glorifié.

Auteur: Fossat Simon

Info: Dans "Poèmes de l'asphalte", pages 67-69

[ effusion ] [ amoureuse ] [ post-catholicisme ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

habituation

A côté d’une seule fossette de la femme convoitée, Rembrandt n’est rien. Confronté à la nuque de celle qui va s’offrir, Mozart s’écrase, se racornit, se ratatine. Rien n’égale la musique du sang qui bat.
Mais le désir retombe. Et la paranoïa du désir se brise. Et la vision totalitaire du monde qui est la vision du désir vole en éclats. Les seins de Sophie baisant étaient la beauté sur la terre. C’est Rembrandt et Mozart qu’on ressuscite. Dans les veines, le sang ne bat plus, il coule. Coulé, le désir.

Auteur: Zufferey Jean-Gabriel

Info: Dans "Le livre de Zob" page 118

[ sublimation ] [ fascination amoureuse ] [ délitement ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

initiation tardive

Elle restait néophyte, elle ne descendait que peu à peu dans l’amour, arrêtée brusquement, devinant d’autres profondeurs, ayant le ravissement de ce lent voyage vers des joies qu’elle ignorait. Ce grand repos qu’elle avait d’abord goûté dans l’église, cet oubli du dehors et d’elle-même, se changeait en une jouissance active, en un bonheur qu’elle évoquait, qu’elle touchait. C’était le bonheur dont elle avait vaguement senti le désir depuis sa jeunesse, et qu’elle trouvait enfin à quarante ans ; un bonheur qui lui suffisait, qui l’emplissait de ses belles années mortes, qui la faisait vivre en égoïste, occupée à toutes les sensations nouvelles s’éveillant en elle comme des caresses.

Auteur: Zola Emile

Info: Les Rougon-Macquart, tome 4 : La conquête de Plassans

[ femme-par-homme ] [ amoureuse ] [ découverte ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

projection

Il importe de bien comprendre que chercher à contrôler l'anima ou l'animus fait toujours courir le risque de se retrouver dans une solitude personnelle très pénible. Tant que nous restons impuissants à contrôler animus et anima, cela nous maintient dans une participation mystique, puisqu'en permettant à une partie de nous-même de partir à l'aventure en étant projetée sur d'autres personnes nous avons le sentiment d'être reliés aux autres... Nous avons l'impression d'être en lien, mais à l'évidence ce ne sont jamais des liens authentiques, ce ne sont pas des relations vraies.

Auteur: Jung Carl Gustav

Info: Dans "L'analyse des visions"

[ relation amoureuse ] [ malentendu ] [ incompréhension ] [ dépendance affective ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

répétition

Le nouveau commencement de l'ego est toujours l'ancien commencement revisité, ou nous ne faisons que recommencer dans une autre relation - "tu peux toujours en trouver une autre" (UCM) - ou nous nous débarrassons d'un partenaire particulier et commençons avec un autre, en espérant que cette fois que ce sera différent. Bien sûr, au bout d'à peu près deux minutes de relation, nous savons que ça ne sera pas différent du tout. Alors nous faisons semblant pendant deux semaines, deux mois, deux ans, deux décennies ou deux millénaires. A un moment donné, ce que nous savions dès le début va ressurgir dans toute son horreur, et alors nous tuerons à nouveau et nous nous embarquerons encore dans un autre commencement. Ainsi vont nos vies ; des nouveaux commencements qui s'avèrent en être des anciens déguisés.

Auteur: Wapnick Kenneth

Info: Dans "L'arche du pardon"

[ schéma ] [ relation amoureuse ] [ échec ] [ itération ]

Commenter

Ajouté à la BD par Coli Masson

femmes-par-femmes

Ça raconte Sarah, sa beauté inédite, son nez abrupt d'oiseau rare, ses yeux d'une couleur inouïe, rocailleuse, verte, mais non, pas verte, ses yeux absinthe, malachite, vert-gris rabattu, ses yeux de serpent aux paupières tombantes. Ça raconte le printemps où elle est entrée dans ma vie comme on entre en scène, pleine d'allant, conquérante. Victorieuse.
(...)
Son parfum. Son odeur. Sa nuque. Ses cheveux. Ses mains. Ses doigts. Ses fesses. Ses mollets. Ses ongles. Ses lobes d'oreille. Ses grains de beauté. Ses cuisses. Sa vulve violine. Ses hanches. Son nombril. Ses tétons. Ses épaules. Ses genoux. Ses aisselles. Ses joues. Sa langue.

Auteur: Pauline Delabroy-Allard

Info: Ça raconte Sarah, pp. 15 et 34, Minuit, 2018.

[ amoureuse ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

hommes-par-femmes

Il y a longtemps, quelque chose l’a entièrement desséché. Il possède en lui la force et le mystère d’un désert aride. Un désert capable de cruauté dans sa pureté intransigeante. De l’eau j’en suis remplie. Si je savais comment faire, je creuserai doucement des petits puits entre les dunes de son cœur.

Auteur: Vanaly Nomain

Info: Émulsion : Au-delà du visible

[ amoureuse ]

Commenter

Commentaires: 0

admiration

C’était un beau plongeon. ... Quand les jambes de Jun tombaient en dessinant un cercle parfait comme celui d’un compas, je pouvais sentir son corps à l’intérieur du mien. Il glissait en une longue caresse intérieure. C’était beaucoup plus intime, chaud et rassurant qu’une étreinte. Je le savais et pourtant il ne m’avait jamais prise dans ses bras.

Auteur: Ogawa Yôko

Info: La piscine

[ amoureuse ]

Commenter

Commentaires: 0

pensée-de-femme

Un orgasme n'est pas ce que je veux et je le sais. Ce que je veux, ce dont j'ai besoin, est bien plus que cela. C'est la connexion. Le contact exaltant avec cet être humain, un être qui m’assujettit comme aucun autre. Son contact, ses bisous, me manquent. Je me fiche s'il ne me donne qu'un petit peu de ce qu'il peut donner; Je meurs de faim d'être nourrie, et mon corps n'a jamais été affamé à ce point.

Auteur: Evans Katy

Info:

[ amoureuse ]

Commenter

Commentaires: 0

pensée-de-femme

C'est mon homme, c'est ma pâte à aimer, ma pâte à rire, ma pâte à pétrir, ma pâte à souffrir, je sais tout de lui, je peux le raconter en fermant les yeux, je peux dire ses mots avant même qu'il ne les prononce, je peux lire dans sa tête, dans ses petits yeux malins [...] Je le raconterais les yeux fermés cet homme là.

Auteur: Pancol Katherine

Info: Les yeux jaunes des crocodiles

[ couple ] [ amoureuse ]

Commenter

Commentaires: 0