Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
Derniers ajouts !! cliquez sur GO. Dictionnaire analogique intriqué pour extraits. Recherche mots ou phrases tous azimuts.  Aussi outil de réflexion communautaire. EXEMPLES. Insérer une citationPunchlinesChainesHumourRéparties, etc. ATTENTION, faire un&n... Lire la suite >>
Résultat(s): 4
Temps de recherche: 0.0204s

cénacles

Question : Au-delà de la Franc-maçonnerie, il y a aussi d’autres ordres occultes, on parle les Illuminati…

- Oui, oui, oui, il y a beaucoup de sociétés secrètes dans le monde, ces sociétés secrètes ce sont des humains qui jouent au pouvoir, qui jouent… A partir du moment où un humain fonde une société secrète il joue le pouvoir. Donc dans un sens, si on va très, très loin dans la compréhension des lois des sociétés secrètes, si on va très loin et qu’on regarde-là dans les plans subtils de l’Astral spirituel, on peut facilement dire que là où il y a une société secrète, il y a une tendance quelconque à prendre possession de l’humanité, à un niveau quelconque.

L’être humain peut être secret, l’être humain peut s’empêcher de dire des choses, il peut réellement contrôler son énergie et ainsi de suite, mais de là à former des sociétés secrètes ? Si nous formons des sociétés secrètes pour des raisons stratégiques, stratégico-politiques, stratégico-religieuses ou spirituelles, ça fait partie de l’expérience de l’âme, il y a de très bonnes raisons du pourquoi il y a eu des sociétés secrètes : Souvent pour aller contre des pouvoirs qui allaient contre le bien de l’humanité, les francs-maçons c’est un exemple, donc… un peu même la mafia, la mafia au début a fait de très grandes choses au XVe, XIVe et XVIIe siècle bon, mais est-ce que l’être humain, les sociétés secrètes, sont capables de soutenir, de supporter leurs pouvoirs de façon permanente, pendant des siècles, elle est là la question et ma réponse c’est non !
(...)
Vous savez, le pouvoir… supporter le pouvoir, sans astraliser le pouvoir, ça ne se fait pas par un être humain qui n’est pas conscient. Il faut qu’il y ait suffisamment de transparence dans l’Ego, pour laisser passer, laisser aller, dissoudre, ça prend beaucoup de conscience dans l’Ego, et l’être humain aura cette conscience, il sera secret, il aura des pouvoirs, ça fera partie de sa lumière, de sa conscience, mais ce seront des pouvoirs qui ne seront plus de l’ordre des pouvoirs anciens, ça fera partie de sa nature, ce sera une seconde nature.

Auteur: Montréal Bernard de

Info: Bernard de Mtrl interviewé par Richard Glenn. http://hommageabdm.canalblog.com/archives/2017/02/07/34908170.html

[ momentanés ] [ transitoire ] [ initiés ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

cénacles

Parce que les physiciens sont un petit groupe, ils souffrent souvent, à bien des égards, de psychoses semblables à celles que l'on trouve dans les minorités politiques. Dans un effort pour garder leur propre individualité, ils ressentent le besoin de résister à la pression de l'extérieur et le résultat est... qu'un groupe de physiciens a souvent tendance à se comporter comme une amibe.

Auteur: Robinson Howard A.

Info: The Challenge of Industrial Physics. Physics Today, June 1948 (p. 7)

[ scientifiques ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

cénacles

La comédie des fréquentations mondaines, de leurs codes et de leurs simagrées (...) participe à la duperie

Auteur: Gori Roland

Info: La fabrique des imposteurs

[ pouvoir ]

Commenter

Commentaires: 0

cénacles

La troisième dimension est celle des bulles dans lesquelles peuvent enfermer les réseaux, pourtant célébrés pour leur "ouverture". A force de s'y rencontrer et d'y communier dans les mêmes valeurs et autour des mêmes intérêts, les membres en arrivent à se couper du monde. Ils sont au chaud entre eux, en ne s'exposant qu'à ce qui confirme leurs postulats et entretient la compétition pour l'orthodoxie. Il suffit de quelques minutes pour retrouver des partisans qui se renforcent dans leurs convictions par la surabondance des arguments. C'est ce que l'on nomme biais de confirmation : si vous croyez en une thèse et ne recherchez que des faits ou les gens qui vous l'assurent vraie, vous allez en trouver beaucoup. La seule méthode scientifique est celle de la falsifiabilité : énoncer à quelles conditions une hypothèse serait fausse ou infirmée par les événements et rechercher si ces conditions sont remplies. Et si l'on s'isole entre gens partageant des mêmes prémisses, consacrant toute leur énergie ( particulièrement les plus excités et les plus extrémistes ) et un temps invraisemblable à démontrer que tout concorde pour donner raison, il y a de fortes chances que cela renforce croyances et préjugés.

Auteur: Huyghe François-Bernard

Info: La désinformation : les armes du faux

[ pouvoir ]

Commenter

Commentaires: 0