Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
Derniers ajouts !! cliquez sur GO. Dictionnaire analogique intriqué pour extraits. Recherche mots ou phrases tous azimuts.  Aussi outil de réflexion communautaire. EXEMPLES. Insérer une citationPunchlinesChainesHumourRéparties, etc. ATTENTION, faire un&n... Lire la suite >>
Résultat(s): 1994
Temps de recherche: 1.7284s

pouvoir

A.Z. : C'est le mondialisme, la globalisation. Autrement dit : la domination mondiale. Et comme cette idée est assez antipathique, on la masque sous le discours plus vague et généreux d'unification planétaire, de transformation du monde en un tout intégré. C'est le vieux masque idéologique soviétique ; celui de l'amitié entre les peuples, "amitié" destinée à couvrir l'expansionnisme. En réalité, l'Occident procède actuellement à un changement de structure à l'échelle planétaire. D'un côté, la société occidentale domine le monde de la tête et des épaules et de l'autre, elle s'organise elle-même verticalement, avec le pouvoir supranational au sommet de la pyramide.
V.L. : Un gouvernement mondial ?
A.Z. : Si vous voulez.
V.L. : Croire cela n'est ce pas être un peu victime du fantasme du complot ?
A.Z. : Quel complot ? Il n'y a aucun complot. Le gouvernement mondial est dirigé par les gouverneurs des structures supranationales commerciales, financières et politiques connues de tous. Selon mes calculs, une cinquantaine de millions de personnes fait déjà partie de cette supra société qui dirige le monde. Les États-Unis en sont la métropole. Les pays d'Europe occidentale et certains anciens "dragons" asiatiques, la base. Les autres sont dominés suivant une dure gradation économico-financière. Ça, c'est la réalité. La propagande, elle, prétend qu'un gouvernement mondial contrôlé par un parlement mondial serait souhaitable, car le monde est une vaste fraternité. Ce ne sont là que des balivernes destinées aux populations.

Auteur: Zinoviev Alexandre

Info: entretien réalisé par Victor Loupan à Munich juin 1999

[ planète terre ]

 

Commentaires: 0

conclure

J'ai eu une fois cette pensée sur les mathématiques, ou j'ai tout compris. La profondeur au delà de la profondeur m'a été révélée - le Byss et l'Abysse. J'ai vu - alors qu'un autre aurait pu voir le passage de Venus ou même le grand Show du Seigneur - j'ai vu une quantité passant par l'infini et changeant son signe du plus au moins. J'ai vu exactement pourquoi cela s'était produit et pourquoi la tergiversation était inévitable mais c'était après dîner et j'ai laissé tomber.

Auteur: Churchill Winston

Info: Eves Return to Mathematical Circles, Boston: Prindle, Weber and Schmidt, 1988

[ transcendance ] [ humour ] [ entrevoir ] [ illumination ]

 

Commentaires: 0

vieillir

Il faut seulement 20 ans à un libéral pour devenir conservateur, et sans changer une seule idée.

Auteur: Wilson Robert Anton

Info:

[ opinion ] [ politique ]

 

Commentaires: 0

humour

Échangerais voiture de sport endommagée contre chaise roulante en bon état.

Auteur: Internet

Info:

[ petites annonces ] [ accident ]

 

Commentaires: 0

oser

Aucune prédiction n'est immuable. Nous pouvons tous changer notre avenir et le rendre brillant.

Auteur: Vicente Enrique de

Info:

[ s'engager ] [ espérance ]

 

Commentaires: 0

vie

Exister c'est changer, changer c'est mûrir, mûrir, c'est continuer à se créer sans fin.

Auteur: Bergson Henri

Info:

[ bouillonnement ]

 

Commentaires: 0

écriture

A partir d'un certain âge, fatidique (60), la question devient : "Pourquoi avoir écrit?" Quel en est le résultat? Car depuis l'enquête de Soupault on connaît les seules réponses sérieuses : "bon qu'à ça", pour tuer sa propre naissance (si c'est la mort qui fait écrire), pour rendre les autres, stylistiquement, illisibles, ou la meilleure: Parce que.
(...)
Parce que, justement, on aura écrit pour rien. On n'aura rien changé; on sera devenu, au mieux, une figure de plus; on aura écrit, comme vécu, par impossibilité. Demande-t-on : pour quoi on est mort? Et ne devrait-on pas plutôt demander aux autres -. Pourquoi n'écrivez-vous pas?
(...)
j'ai écrit pour ma douleur.

Auteur: Jude Stéfan

Info:

[ motivation ]

 

Commentaires: 0

politique

Ceux qui ont charge de l'Etat ont le devoir d'être à cet égard attentifs observateurs, afin que, à leur insu, nos principes éducatifs ne se corrompent pas et qu'il y ait une chose dont ils se fassent, plus que de tout, les gardiens, et qui est d'empêcher, en ce qui concerne gymnastique et musique, aucune nouveauté dérogeant à nos ordonnances, et de faire, au contraire, tout le possible pour en être bons gardiens [...]. Introduire en effet une nouvelle forme de musique, c'est un changement dont il faut se garder, comme d'un péril global : c'est que nulle part on ne touche aux modes de la musique sans toucher aux lois les plus importantes de la Cité...

Auteur: Platon

Info: République 424

[ réglementation ]

 

Commentaires: 0

rapports humains

Voyez combien il est difficile de vous changer et vous comprendrez le peu de chances que vous aurez à essayer de changer les autres.

Auteur: Braude Jacob M.

Info:

[ tolérance ]

 

Commentaires: 0

calcul

Il change l'amour en dédain, donne au mépris un air affable, fait quitter Adonis pour écouter Vulcain ; il mène au bal celui que la foi tyrannise ; celui qui ne croit point, il le mène à l'église ; ce monstre est le respect humain.

Auteur: Desmahis Joseph-François-Édouard de

Info: Dictionnaire superflu à l'usage de l'élite et des bien nantis

[ recul ] [ altruisme ] [ rapports humains ] [ hypocrisie ]

 

Commentaires: 0