Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
Dictionnaire analogique intriqué pour extraits. Recherche mots ou phrases tous azimuts.  Aussi outil de réflexion communautaire. EXEMPLES. Comment insérer une citation. PunchlinesChainesHumourRéparties, etc. ATTENTION, faire un RESET après  une rech... Lire la suite >>
Résultat(s): 1891
Temps de recherche: 0.0947s

absurde

C'est trois fous qui sont a l'école. Le professeur demande : - Combien font 3x3 ?
Le premier fou répond : - 145236.
Le deuxième fou répond : - Mardi.
Et le troisième fou répond : - 9.
Le professeur dit : - Bien comment avez vous fait ?
Et il répond : - Facile j ai divisé 145236 par mardi.

Auteur: Internet

Info:

[ humour ]

 

Commentaires: 0

femmes-hommes

J'avais cinquante ans et n'avais pas couché avec une femme depuis quatre ans. Je n'avais pas d'amies femmes. Je les regardais quand j'en croisais une dans la rue ou ailleurs, mais je les regardais sans désir, avec une impression de futilité. Je me masturbais régulièrement, mais l'idée d'entretenir une relation avec une femme - même sans rapports sexuels - dépassait mon imagination. J'avais une petite fille de six ans, née hors mariage. Elle vivait avec sa mère, à qui je versais une pension alimentaire. Je m'étais marié des années auparavant, à trente-cinq ans. Mon mariage avait duré deux ans et demi. C'est ma femme qui avait demandé le divorce. Je n'avais été amoureux qu'une seule fois. Elle était morte d'une cirrhose. Morte à quarante-huit ans, alors que j'en avais trente-huit. Ma femme avait douze ans de moins que moi. Je pense qu'elle aussi est morte maintenant, mais je n'en suis pas sûr. Pendant les six années qui ont suivi le divorce, elle m'a écrit une longue lettre à chaque Noël. Je ne lui ai jamais répondu...

Auteur: Bukowski Charles

Info:

[ couples ] [ séparés ]

 

Commentaires: 0

calcul

Quand les hommes politiques vous proposent de déjeuner, c'est toujours pour vous demander quelque chose.

Auteur: Poivre d'Arvor Patrick

Info: Télé-Loisirs n°898, 12 au 18 mai 2003

[ intérêt ] [ rapports humains ]

 

Commentaires: 0

valet

Un grand barman, c'est celui qui est en harmonie avec le buveur. C'est un félin, rapide, souple, discret. Quelqu'un qui vous ressert sans faire de bruit, comme si jamais vous ne lui aviez demandé.

Auteur: Egloff Joël

Info: Les Ensoleillés, p.69, Gallimard/Folio n°3651

[ servir ]

 

Commentaires: 0

vieillir

- T'es perdu, papa ? Lui ai-je demandé.
- Tais-toi.. m'a-t-il répondu.

Auteur: Ring Lardner

Info:

[ témoin ] [ gêne ]

 

Commentaires: 0

résignation

... est venu un temps où, moins tourmenté de découvrir ce à quoi on tient vraiment, on se contente d'aimer ce qui vous tient : ceux auprès de qui on vit et qui paraissent trouver quelque plaisir à votre compagnie, le travail dont on ne se demande plus qu'elle est la raison d'être, l'assurance que chaque jour donne de quoi aimer.

Auteur: Pontalis J.-B.

Info: L'amour des commencements, p.183, Folio, n°2571

[ vivre ]

 

Commentaires: 0

sport

Le football est un modèle de société individuelle. Il demande de l'initiative, de la compétition et des conflits, mais il est régulé par une loi non-écrite de fair-play.

Auteur: Gramsci Antonio

Info:

[ tolérance ]

 

Commentaires: 0

attente

L'un des nombreux défauts de la vie réelle, c'est qu'elle fournit rarement la matière d'une histoire complète. Quelque événement retient votre attention, les gens qui y sont mêlés sont dans un épouvantable embarras, et on se demande avec angoisse ce qui va se passer. Eh bien ! Il ne se passe généralement rien.

Auteur: Somerset Maugham William

Info:

[ ennui ] [ vacuité ]

 

Commentaires: 0

deuil

[...] dans un des rêves les plus nets que j'aie jamais faits, j'ai vu ma soeur Mary. Elle allait d'une pièce à l'autre, dans une petite maison basse et sombre. Je me souviens qu'elle baissait la tête d'un air soucieux et qu'elle portait une robe grise à collerette blanche comme on en portait vers 1850. En la voyant ainsi habillée, je me suis demandé si c'était elle que je voyais ou quelqu'un de notre famille à qui ma soeur ressemblait. Je ne pouvais pas lui parler et elle ne semblait pas me voir. Ce rêve n'a pas duré longtemps, mais il a fait sur moi une impression de si grande tristesse qu'il a jeté une ombre sur toute la journée qui a suivi*.

Auteur: Green Julien

Info: Journal 9 août 1932,*Mary était décédée à 20 ans

[ songe ]

 

Commentaires: 0

écriture

A partir d'un certain âge, fatidique (60), la question devient : "Pourquoi avoir écrit?" Quel en est le résultat? Car depuis l'enquête de Soupault on connaît les seules réponses sérieuses : "bon qu'à ça", pour tuer sa propre naissance (si c'est la mort qui fait écrire), pour rendre les autres, stylistiquement, illisibles, ou la meilleure: Parce que.
(...)
Parce que, justement, on aura écrit pour rien. On n'aura rien changé; on sera devenu, au mieux, une figure de plus; on aura écrit, comme vécu, par impossibilité. Demande-t-on : pour quoi on est mort? Et ne devrait-on pas plutôt demander aux autres -. Pourquoi n'écrivez-vous pas?
(...)
j'ai écrit pour ma douleur.

Auteur: Jude Stéfan

Info:

[ motivation ]

 

Commentaires: 0