Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
Derniers ajouts !! cliquez sur GO. Dictionnaire analogique intriqué pour extraits. Recherche mots ou phrases tous azimuts.  Aussi outil de réflexion communautaire. EXEMPLES. Insérer une citationPunchlinesChainesHumourRéparties, etc. ATTENTION, faire un&n... Lire la suite >>
Résultat(s): 133
Temps de recherche: 0.1133s

éducation

Des nombreuses formes de culture fausse, un dialogue prématuré avec des abstractions est peut-être la plus susceptible d'être mortelle pour la croissance d'un intellect masculin vigoureux.

Auteur: Boole George

Info:

[ enseignement ] [ mathématiques ]

 

Commentaires: 0

image-son

J'exclus délibérément du cinéma futur le film dialogué, mais j'appelle passionnément la grande symphonie visuelle et sonore qui, grâce au synchronisme, aura capté le mouvement et le bruit universel, pour les offrir à nos oreilles et à nos yeux émerveillés comme un don magnifique et divin.

Auteur: Gance Abel

Info:

[ avenir ] [ unicité ] [ beaux-arts ] [ espérance ]

 

Commentaires: 0

discussion

C'est seulement si nous pouvons nous contenir qu'une bonne conversation est possible. Un bon dialogue ne trouve de la hauteur qu'avec beaucoup de discipline.

Auteur: Erksine John

Info:

[ self-contrôle ]

 

Commentaires: 0

gravitation

Le mouvement rectiligne est quelque chose qui, à vrai dire, ne se trouve pas dans le Monde. II ne peut y avoir de mouvement rectiligne naturel. En effet, le mouvement rectiligne est infini de par sa nature et puisque la ligne droite est infinie et indéterminée, il est impossible qu'un mobile quelconque ait, par nature, le principe de se mouvoir en ligne droite, c'est-à-dire vers où il est impossible d'arriver, puisqu'il n'y a pas de terme dans l'infini. Et la nature, comme le dit Aristote lui-même, n'entreprend pas de faire quelque chose qui ne puisse être fait, et n'entreprend pas de mouvoir vers où il est impossible de parvenir.[Galilée, Dialogue I]

Auteur: Sarduy Severo

Info: Barroco

[ géométrie ] [ sciences ] [ limitation ] [ photon ]

 

Commentaires: 0

art pictural

Car les tableaux ne parlent pas, la peinture est un éternel silence, peut-être aussi un dialogue du peintre avec lui-même, un long dialogue de toute une vie. Ou la révolte du Verbe dans les couleurs. Lui aussi s'était tu pendant des années en peignant, tandis qu'il luttait avec le tracé et la couleur ; il avait toujours dialogué avec lui-même et écouté sa propre voix.

Auteur: Gürsel Nedim

Info: Les Turbans de Venise

[ silence ] [ beaux-arts ] [ création ]

 

Commentaires: 0

lecture

"Je sais aujourd'hui, après toutes ces années, que je m'étais enfermé avec mes livres car ils m'emportaient vers le temps passé. Je pouvais découvrir l'Histoire sans qu'aucun des faits ne m'arrive jamais. Lorsque je lisais les anecdotes, les histoires, les dialogues, les poèmes et les tournois de poésie, je pouvais choisir ; soit j'y voyais de simples paroles, soit je les considérais comme des faits réels."

Auteur: Daoud Hassan

Info: Le chant du pingouin

[ fuite ]

 

Commentaires: 0

préjugés

Je l'imaginais snob, il me croyait illettrée. Idéal pour nouer le dialogue.

Auteur: Dellestable Charles

Info: Paradis 05-40, p. 26

[ rencontre ]

 

Commentaires: 0

lecture

Avant de se coucher, elle évitait les romans d'aventure et les dialogues houleux. Elle choisissait plutôt des descriptions champêtres et cherchait toujours à s'assoupir sur une métaphore.

Auteur: Bonnefoy Miguel

Info: Le Voyage d'Octavio, p. 28

[ s'endormir ]

 

Commentaires: 0

beaux-arts

Strindberg : Je suis le plus grand peintre scandinave.
Munch : Dans ce cas, je suis le plus grand poète.
Un silence.
Munch : je hais tout et tout le monde, sauf moi-même.
Strindberg: tu as de la chance, même moi je me hais.
Fin du dialogue. A Berlin, Munch et Strindberg, tous deux célèbres, viennent de faire connaissance.

Auteur: Dussidour Dominique

Info: Si c'est l'enfer qu'il voit, Dans l'atelier d'Edvard Munch, p. 88

[ égoïsme ] [ mégalo ] [ dialogue ] [ rencontre ]

 

Commentaires: 0

femmes-entre-elles

Parmi les femmes qui composaient la société de***, Mélanide était la moins aimable, et l'une des plus remarquables par son esprit ; mais personne encore n'avait poussé plus loin l'enivrement et l'aveuglement de l'amour-propre. Ce qui entraîne le défaut de goût, et produit toujours les ridicules les plus saillants.
Avec des traits et une taille hommasse, Mélanide ne pouvait se trouver jolie ; mais elle se persuadait qu'elle était belle, et d'après cette opinion, elle avait toute la recherche de la parure, toutes les mines d'une coquette uniquement occupée de sa figure. Il y avait dans sa personne et dans ses manières quelque chose de si affecté, de si bizarre, que dès qu'elle paraissait, tous les yeux se fixaient sur elle. Et, prenant alors l'étonnement et la curiosité pour de l'admiration, elle se disait tout bas, "nulle femme n'a produit cet effet"; et cette comique illusion de son orgueil était parfaitement exprimée par la mâle assurance de son maintien, par son air intrépide et conquérant : elle ignorait que les hommes qui aiment le mieux les femmes, ne regardent jamais fixement celles qui sont jeunes, jolies, et modestes. La galanterie à cet égard ressemble à l'amour: elle craint de blesser et de profaner son objet ; elle n'ose le contempler qu'à la dérobée; et c'est ainsi qu'en admirant la beauté elle rend hommage à la pudeur.
Mélanide avait infiniment d'esprit, mais un esprit absolument dénué de grâce; et le désir ardent et continuel de briller le rendait souvent faux. Ne pensant qu'à elle, rapportant tout à elle, ne parlant que d'elle, directement ou indirectement, elle ne savait ni écouler, ni répondre. Quand on ne voyait pas clairement sa vanité, on la sentait; on en était toujours ou frappé ou importuné. Les amis de Mélanide faisaient d'elle, sans le vouloir, la critique la plus piquante; ils avouaient qu'elle contait mal, qu'elle était dépourvue du charme, du naturel et de la naïveté, de celui de la gaîté. Mais ils prétendaient qu'elle avait dans la conversation "de la force et de l'éloquence".
Cette singulière admiration ressemblait plus à une épigramme qu'à un éloge. Sans doute on peut être éloquent en tête-à-tête avec ce qu'on aime, tandis que dans la conversation il faut, non les talents d'un orateur, mais de la grâce et du naturel. Dans la société la plus intime, un entretien agréable est toujours un dialogue vif et serré : l'usage du monde en exclut les "longues tirades", et par conséquent l'éloquence; rien n'y doit être approfondi : la variété, la légèreté en font le charme ; la force y serait déplacée, elle n'y paraîtrait que comme de la pesanteur.

Auteur: Genlis Madame de

Info: à propos de Mme de Staël

[ vacherie ] [ haine ] [ mondanités ]

 

Commentaires: 0