Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
Dictionnaire analogique intriqué pour extraits. Recherche mots ou phrases tous azimuts.  Aussi outil de réflexion communautaire. EXEMPLES. Comment insérer une citation. PunchlinesChainesHumourRéparties, etc. ATTENTION, faire un RESET après  une rech... Lire la suite >>
Résultat(s): 16
Temps de recherche: 0.0511s

femmes-hommes

Je suis devant ce paysage féminin
Comme un enfant devant le feu.

Auteur: Eluard Paul

Info:

[ femmes-par-hommes ] [ fascination ] [ poème ]

 
Mis dans la chaine

Commentaires: 0

immensité

L'infini fait autant de peur à notre vue qu'il plaît à notre âme.

Auteur: Staël Madame de Germaine Necker baronne de Staël-Holstein

Info:

[ vertige ] [ fascination ]

 

Commentaires: 0

attention

Ecouter, et non pas imiter, pourrait bien être la plus sincère forme de flatterie.

Auteur: Brothers Joyce

Info:

[ fascination ]

 

Commentaires: 0

mystère

La beauté est ce que nous voyons, plus beau encore est ce que nous savons, mais le plus beau est de loin ce que nous ne savons pas.

Auteur: Steno Nicola Niels Stensen

Info:

[ fascination ] [ curiosité ] [ imagination ]

 

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

cinéma

Vous ne savez pas à qui vous avez affaire, n'est-ce pas ? Un organisme parfait... Sa perfection structurelle n'a d'égale que son hostilité. J'admire sa pureté, c'est un survivant ; pas dénaturé par la conscience, les remords ou les illusions de la moralité.

Auteur: Holm Ian

Info: Film : Alien : le 8e passager. Ash, robot dévoilé parle de son admiration pour l'Alien à bord

[ réplique ] [ émerveillement ] [ fascination ] [ danger ] [ monstre ]

 

Commentaires: 0

nostalgie

A chaque fois que je regarde un feu, je me dis la même chose. Que les premiers souvenirs sont toujours des feux de camp entre gamins et que les vieillards, à la fin de leur vie, tirent des fauteuils devant les cheminées pour s'en rappeler.

Auteur: Varenne Antonin

Info: Trois mille chevaux vapeur

[ source ] [ braises ] [ fascination ]

 

Commentaires: 0

mathématiques

Il y a une formule célèbre, peut-être la plus compacte et la plus célèbre de toutes - développée par Euler à partir d'une découverte de De Moivre : eip + 1 = 0. Élégante, concise, et pleine de signification... Elle subjugue également le mystique, le scientifique, le philosophe et le mathématicien.

Auteur: Kasner Edward

Info: Mathematics and the Imagination, p. 103, Dover, 2001, Originally published 1940

[ sciences ] [ symbole ] [ fascination ] [ simplicité ]

 

Commentaires: 0

portrait

elle me disait : tu es une vraie bête
avec ton gros ventre blanc
et tes pieds velus.
tu ne coupes jamais tes ongles
et tu as des mains rondes
et souples comme un chat
et ton pif rouge brille comme un phare
mais tu as les plus belles couilles
que j’aie jamais vues.
tu lâches ton foutre comme
une baleine lâche son jet.

Auteur: Bukowski Charles

Info: Dans "L'amour est un chien de l'enfer", page 17, "toi"

[ partenaire sexuel ] [ fascination-répulsion ]

 

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

femmes-par-homme

Mais en définitive, le vide est un grand mystère féminin. C’est ce qui est pour l’homme l’étrangeté première, le creux, l’autre à la profondeur abyssale, le yin. La misère, propre à exciter la compassion, de cette nullité (je parle ici en homme) est malheureusement – serais-je tenté de dire – le puissant mystère de ce qu’il y a d’insaisissable dans le féminin. Une telle femme ne constitue rien de moins qu’un destin. 

Auteur: Jung Carl Gustav

Info: Dans "Les racines de la conscience", trad. Yves Le Lay, éd. Buchet-Chastel, Paris, 1971, page 117

[ stéréotype ] [ fascination ] [ inconscient ]

 
Mis dans la chaine

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

habituation

A côté d’une seule fossette de la femme convoitée, Rembrandt n’est rien. Confronté à la nuque de celle qui va s’offrir, Mozart s’écrase, se racornit, se ratatine. Rien n’égale la musique du sang qui bat.
Mais le désir retombe. Et la paranoïa du désir se brise. Et la vision totalitaire du monde qui est la vision du désir vole en éclats. Les seins de Sophie baisant étaient la beauté sur la terre. C’est Rembrandt et Mozart qu’on ressuscite. Dans les veines, le sang ne bat plus, il coule. Coulé, le désir.

Auteur: Zufferey Jean-Gabriel

Info: Dans "Le livre de Zob" page 118

[ sublimation ] [ fascination amoureuse ] [ délitement ]

 

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson