Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
Derniers ajouts !! cliquez sur GO. Dictionnaire analogique intriqué pour extraits. Recherche mots ou phrases tous azimuts.  Aussi outil de réflexion communautaire. EXEMPLES. Insérer une citationPunchlinesChainesHumourRéparties, etc. ATTENTION, faire un&n... Lire la suite >>
Résultat(s): 171
Temps de recherche: 0.1679s

confusion

Il est pensif, sans doute, mais cela n'a rien d'exceptionnel chez lui, car c'est un homme qui aime penser méthodiquement, lucidement, en distinguant finement les concepts qu'il manie avec une compétence de vrai professionnel. D'un certain point de vue, ce qui le laisse aujourd'hui pensif, c'est le fait d'être pensif, car sa réflexion vient d'aborder un thème qui lui semble globalement inadéquat, ou plutôt qui lui paraît invalidé par la réticence foncière dont il fait montre à l'égard des idées claires et précises ; un léger malaise commence en fait à l'atteindre, il serait préférable de l'apaiser. Le thème en question est l'amour. Il ne fait pas de doute qu'il éprouve un vif intérêt pour une jeune femme qui, au dire des experts, est amoureuse - leur avis se fonde sur des signes manifestes. Or lui est tout à fait certain que son intérêt aussi vif qu'indubitable relève d'une variante de l'amitié, de la participation, de la collaboration affective - c'est là un terme qu'il trouve très satisfaisant - mais qu'il est absolument étranger à l'amour. Il a cependant l'impression que la jeune femme, chez qui il ne nie pas un certain prestige tant physique que moral, a tendance à proposer une interprétation peu claire, inadéquate, insuffisamment et injustement réfléchie de leur relation. La chose l'embarrase, car il ne fait aucun doute par ailleurs qu'il considère sous un jour sincèrement favorable la présence de la jeune femme dans sa vie. Mais aussi, par respect pour sa propre probité mentale, il ne peut accepter que la jeune femme, d'un caractère sans doute un peu irréfléchi, ait le sentiment d'être plus ou moins au seuil d'une relation, ou encore qu'elle lui prête des pensées peu claires et puisse imaginer, par exemple, qu'il n'instaure pas une rigoureuse frontière lexicale entre "violente affection" et "amour". Il est on ne peut plus conscient de ne pas être amoureux, de n'avoir aucune disposition pour une relation privée, et de ne pouvoir envisager une telle chose dans un futur concevable. Sa position lui semble claire, honnête, explicite. Il ne comprend pas pourquoi la jeune femme a tant de peine à saisir des propos si lucides, pourquoi elle reste interloquée devant sa proposition de relation non relationnelle, sans amour mais affectueuse, chaude mais détachée, ce qui lui semble à lui une suggestion claire et utile. Il ne nie pas, d'un autre côté, que l'amour de la jeune femme le flatte énormément, et si la jeune femme abandonnait de tels sentiments, cela serait de sa part un signe d'inconstance ; et il lui serait difficile d'être l'ami de quelqu'un d'inconstant et de peu clair. A ce point de sa réflexion, le voilà de nouveau pensif. Il a l'impression d'être tombé dans un piège tendu par le "peu clair", l'anxiété qui commence à le ronger ne cessera que lorsqu'il en sera totalement, irrémédiablement sorti.

Auteur: Manganelli Giorgio

Info: "TRENTE HUIT" - In "Centurie", éd. Christian Bourgois, p. 71, trad. par J.B. Para - un des cent "mini romans-fleuves qui composent ce livre

[ logique ] [ catastrophe ] [ entêtement ] [ gamberge ] [ femmes-hommes ]

Commenter

Ajouté à la BD par Benslama
Mis dans la chaine

gamberge

Quand on le laisse seul
Le monde mental
ment
monumentalement.

Auteur: Prévert Jacques

Info: Paroles (1945), Il ne faut pas...

[ humour ] [ jeu de mots ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

gamberge

Vous ne pouvez souffrir du passé et de l'avenir parce qu'ils n'existent pas. Ce dont vous souffrez, c'est de votre mémoire et votre imagination.

Auteur: Sadhguru Jaggi Vasudev

Info:

[ sagesse ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

rumination

Et moi, brassant toutes ces pensées,
Je m’en retrouvai moins heureux…
J’en restai morfondu, mélancolique et sombre
Comme un jour où tout le jour l’orage menace
Et la nuit tombe sans qu’il ait éclaté.

Auteur: Pessoa Fernando (Alv. de Campos)

Info: Poésies d'Alvaro de Campos - Le Gardeur de troupeau, autres poèmes d'Alberto Caeiro

[ assombrissement ] [ gamberge ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

monologue intérieur

Le cerveau est un muscle de vie affairée, le combat de choses insoupçonnées avec d'autre sans cesse imaginées.

Auteur: Oates Joyce Carol

Info: Love and Its Derangements. The Grave Dwellers. Louisiana State University Press. Baton Rouge, Louisiana, USA. 1970

[ gamberge ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

déséquilibre

L’activité psychique ne s’élève plus à la "fonction du réel" mais se tourne vers le dedans, pour un travail de pensée sans fin qui s’épuise dans l’aménagement des complexes.

Auteur: Jung Carl Gustav

Info: Psychogénèse des maladies mentales

[ chair-esprit ] [ gamberge ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

gamberge

J'ai parfois l'impression que le passé et l'avenir se pressent si fort de part et d'autre qu'il n'y a plus aucune place pour le présent.

Auteur: Waugh Evelyn

Info: “The world of Evelyn Waugh 1958

[ décalage temporel ] [ humour ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

gamberge

Il y a des cas où notre pensée est notre plus grande ennemie ; c'est un rat qui court et trotte dans la maison, un de ces rats de grenier, à la dent rongeante, nés pour faire du bruit, du dégât, des ravages et empêcher les gens de dormir.

Auteur: Cherbuliez Victor

Info: La bête, 1887

[ incessante ] [ continuelle ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

vague à l'âme

La nostalgie est mon émotion préférée. C'est comme si tu pensais savoir comment gérer le temps qui passe et qu'elle te donnait tort. Tu vas enfoncer ton visage dans un vieux sweat-shirt, ou regarder quelque familière trace de peinture sur une porte d'entrée, et tu te souviendras de tout ce temps qui t'a échappé. Si tu pouvais tout revivre, tu t’attarderais pleinement pour regarder autour de toi, examiner les genoux contre les genoux. La nostalgie te met dans cette dangereuse re-création de quelque chose que tu ne pourras plus jamais avoir. C'est cruel, et presque toujours inexact.

Auteur: Kukafka Danya

Info: Girl in Snow

[ spleen ] [ gamberge ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

silence

Dieu se tait. Le Diable murmure...

Auteur: Carrisi Donato

Info: Le Chuchoteur

[ imagination ] [ gamberge ] [ parano ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel