Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
Derniers ajouts !! cliquez sur GO. Dictionnaire analogique intriqué pour extraits. Recherche mots ou phrases tous azimuts.  Aussi outil de réflexion communautaire. EXEMPLES. Insérer une citationPunchlinesChainesHumourRéparties, etc. ATTENTION, faire un&n... Lire la suite >>
Résultat(s): 44
Temps de recherche: 0.0511s

taxonomie

Au cours des changements réels que subissent les animaux durant leur croissance embryonnaire, dans les transformations externes ainsi que dans les modifications structurelles à l'intérieur du corps, nous avons une échelle naturelle pour mesurer le degré ou la gradation de ces animaux adultes qui correspond dans leur forme externe et dans leur structure. Ces différents degrés dans les métamorphoses des animaux, comme en témoignent les changements embryonnaires, sont une véritable base pour une classification zoologique.

Auteur: Agassiz Louis

Info: From Lecture 4, collected in Twelve Lectures on Comparative Embryology: Delivered Before the Lowell Institute in Boston: December and January 1848-9 (1849), 29.

[ phylogenèse ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

précurseurs

Le capitalisme n’a pu fonctionner que parce qu’il a hérité d’une série de types anthropologiques qu’il n’a pas créés et n’aurait pas pu créer lui-même : des juges incorruptibles, des fonctionnaires intègres et weberiens, des éducateurs qui se consacrent à leur vocation, des ouvriers qui ont un minimum de conscience professionnelle, etc. Ces types ne surgissent pas et ne peuvent pas surgir d’eux-mêmes, ils ont été créés dans des périodes historiques antérieures, par référence à des valeurs alors consacrées et incontestables : l’honnêteté, le service de l’Etat, la transmission du savoir, la belle ouvrage, etc.

Auteur: Castoriadis Cornelius

Info: « Le délabrement de l’Occident », in La montée de l’insignifiance, page 68

[ genèse ] [ suite logique ] [ raisons d'un succès ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

origine légendaire

Lorsque le niveau de l’eau se mit à s’élever, tous les poissons remontèrent à la surface, gonflés, déjà morts ou en train d’agoniser en se convulsant. Le peuple des rives du lac regarda son garde-manger disparaître en l’espace de quelques jours – l’inondation ne semblait pas vouloir s’arrêter. L’un des anciens de la tribu remarqua que l’eau avait pris un goût salé. Bientôt, elle vint lécher les fragiles fondations des huttes en bois : il n’y avait rien d’autre à faire que de fuir devant ce déferlement, en emportant tout ce qu’on pouvait. Des réfugiés apeurés des tribus de l’Est rapportèrent avoir entendu un épouvantable grondement. Ceux qui s’attardèrent furent noyés. En quelques semaines, le niveau de l’eau s’éleva de 120 mètres. Ceux qui firent partie de cette diaspora désespérée fuirent vers l’ouest, le long de la vallée du Danube, ou le sud-est, au pied du Caucase. D’autres traversèrent les terres sauvages, loin à l’est, pour finalement trouver refuge autour d’un lac qui se trouvait alors entre les monts Tian et le plateau tibétain. Une poignée de tribus, plus chanceuses ou plus audacieuses, franchirent les monts du Taurus pour arriver dans les plaines connues aujourd’hui sous le nom de Mésopotamie. Dans tous les lieux où les survivants finirent par s’installer, l’effroyable inondation devint un événement capital qui servit à mettre en garde et à terroriser les générations suivantes, un événement si profondément traumatique qu’on se le raconta pendant plusieurs millénaires, transmettant son souvenir à l’oral avant de l’immortaliser dans l’argile. Aujourd’hui encore, les guslars, ces rhapsodes des Balkans, continuent de le chanter. Ce fut, d’après Ryan et Pitman, le vrai Déluge, l’événement historique qui a inspiré l’épisode biblique. Le Déluge résulta de l’inondation d’un immense lac d’eau douce qui devint, en quelques semaines, la mer Noire. Elle est noire parce que, quelques mètres sous sa surface, la vie disparaît – à cause du manque d’oxygène – et que son fond est recouvert d’une vase sombre et fétide où seules les bactéries peuvent se développer. Les poissons ne prospèrent que dans la couche supérieure des eaux, au-dessus de profondeurs où ils étoufferaient en quelques secondes. La transformation de ce lac en une mer, la plus mystérieuse de toutes, a eu lieu lorsque les Dardanelles furent percées il y a plus de 7 000 ans. La Méditerranée se déversa à travers un canyon en direction des terres en contrebas lorsqu’une barrière de terre céda. C’était la conséquence de la montée du niveau de l’eau à la fin de la dernière ère glaciaire. Une catastrophe comparable à la rupture d’une digue géante, un déferlement équivalant à 400 chutes du Niagara.

Auteur: Fortey Richard

Info: Books.fr, https://www.books.fr/une-autre-histoire-du-deluge-2/

[ traumatisme ] [ catastrophe naturelle ] [ géographie ] [ genèse ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

dualité

Le taoïsme est la seule grande religion d'origine chinoise. Il fait partie des "trois enseignements" de la Chine, avec le confucianisme et le bouddhisme. Mais tandis que ces deux derniers sont centrés sur une grande figure fondatrice qui procure une date d'émergence, il est pratiquement impossible d'en attribuer une au taoïsme. Celui-ci s'est formé peu à peu en une lente gestation qui fut une intégration progressive de différents courants puisés au cours des siècles sans jamais se détacher de son passé complexe, mais en intégrant et développant jusqu'à nos jours encore des éléments nouveaux. Il est ainsi le plus précieux dépositaire d'un passé culturel qui est resté constamment vivant et qu'en raison de sa nature en partie marginale il a su préserver, même lorsque ce passé était rejeté par les doctrines officielles.

Auteur: La Guéronnière Isabelle de

Info: Comprendre le Tao

[ genèse ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

Éternel

Il créa les yeux et les appela : impasses du vide ; il créa les mains et les appela : prenantes et adorantes ; les mains ne prirent rien ; il créa le cerveau et l’appela : centre insensible ; il créa le cœur et l’appela : toi qui bats la mesure en vain ; il créa les pierres et les tut ; il fit la matière et de la matière il fit Adam ; il tendit l’espace partout et l’appela par son nom ; il déroula le temps qui nous prit et nomma le temps : le déroulé… il forma l’homme et lui dit : reste debout. Mais l’homme se coucha devant les effigies de l’homme qu’il s’était adressées à lui-même.

Auteur: Novarina Valère

Info: Dans L'Acte inconnu, page 148

[ religion ] [ chute ] [ humour noir ] [ genèse ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

mythologie

L’Un respirait sans souffle, enfermé dans le Vide. Accédant à l’Être, il prit alors naissance par le pouvoir de la chaleur.

Auteur: Atharva-Véda

Info: X, 129. pp. 10-12. In : L'animal, l'homme, la fonction symbolique de Raymond Ruyer

[ genèse ] [ création ] [ verbe ]

Commenter

Commentaires: 0

légende

Après avoir créé la nature, le couple de démiurges voulut donner vie à l’être humain. Le démiurge mâle façonna cinq statues à partir de métaux précieux. Mais aucune ne parla ni ne bougea. Son épouse s’isola alors et, à partir d’excréments de chien et de fientes de poulet, elle modela un homme qui, miracle, s’anima. A la vue de cette créature faite d’excréments, le démiurge fut fort mécontent mais, cédant aux prières de son épouse, il lui laissa la vie.

Auteur: Hell Bertrand

Info: Possession et chamanisme. Mythe des Magars du Népal

[ genèse ] [ historique ]

Commenter

Commentaires: 0

création

Il a fallu moins d'une heure pour fabriquer les atomes, quelques centaines de millions d'années pour faire les étoiles et les planètes, mais cinq milliards d'années pour l'apparition de l'homme !

Auteur: Gamow George

Info:

[ sciences physique ] [ temps ] [ échelles ] [ genèse ]

Commenter

Commentaires: 0

formulation

L'espace mental et le langage humains se sont créés mutuellement. Si reconnaissons l'émergence de la langue comme ce fait, il n'est alors pas exagéré de dire que l'âme de l'homme est le don de l'idiome à l'humanité. Le récit du sixième jour devrait être alors : Il leur donna la parole, et ils devinrent des âmes.

Auteur: Whitehead Alfred North

Info:

[ esprit ] [ écriture ] [ imaginaire ] [ genèse ]

Commenter

Commentaires: 0

création du monde

Il serait malséant de tenir trop ardente rancune au bon Dieu. Songez, Messieurs, qu'il n'a mis que six jours pour créer l'Univers. Et, six jours pour venir à bout d'une tâche de cette importance, c'est un tantinet court!

Auteur: Allais Alphonse

Info:

[ baclée ] [ genèse ] [ humour ]

Commenter

Commentaires: 0