Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
Derniers ajouts !! cliquez sur GO. Dictionnaire analogique intriqué pour extraits. Recherche mots ou phrases tous azimuts.  Aussi outil de réflexion communautaire. EXEMPLES. Insérer une citationPunchlinesChainesHumourRéparties, etc. ATTENTION, faire un&n... Lire la suite >>
Résultat(s): 206
Temps de recherche: 0.1693s

dédicace

À mes parents, pour m’avoir ouvert les portes

et m’avoir laissé les franchir.

Auteur: Fromm Pete

Info: Le nom des étoiles, épigraphe

[ enfant-parents ] [ gratitude ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

totem et tabou

Ce coupable du mal, qui met la communauté en danger, à son insu peut-être, il faut le débusquer. Les animaux politiques, malades de la crise, se réunissent donc pour confesser leurs fautes et trouver le coupable - fût-ce le baudet, le bouc, le taureau, le cheval ou le premier venu – afin de le sacrifier (de le "faire sacré"), et d’apaiser la colère du ciel. Car, dit ce vieux salaud de Caïphe, le sacrificateur, "il est de votre intérêt qu’un seul homme meure pour le peuple, plutôt que la nation entière périsse." (Jean. Ch. 11, v.48, 51) On sait la suite. Le sacrifice unanime de la victime émissaire, son effusion de sang, purge, purifie la communauté de ses maux et fautes. Vient le moment où saisie de remord et de culpabilité, elle s’écrie d’une voix, "nous avons tué un dieu !" Ou, "brûlé une sainte !" Ou, "pendu un innocent !" Cette révélation prend souvent du temps. Elle travaille la communauté au fur et à mesure de la répétition du lynchage primitif, transformé en rite religieux (qui relie). Un rite de gratitude et d’adoration envers le dieu caché dans la victime, qui par sa mort a fait que tous vivent. Ensemble et en paix. Alors naît le culte du Loup, cette fierté d’appartenir à la meute, d’en être reconnu membre et de chasser avec.

Auteur: PMO Pièces et main-d'oeuvre

Info: http://www.piecesetmaindoeuvre.com/IMG/pdf/je_hurle_avec_les_loups.pdf

[ chasse au loup ] [ ambivalence ]

Commenter

Ajouté à la BD par Coli Masson

remerciement collectif

Merci à toutes et tous pour vos messages ravigotants à l'occasion de mon anniversaire. Lors de ce passage hautement symbolique (nouvelle dizaine) je n'ai absolument rien senti. Aucune douleur, pas de tremblements, aucune angoisse, sueur froide ou démangeaison. Rien...
Seulement la douce chaleur de votre délicate attention.

Auteur: Anonyme

Info:

[ voeux ] [ gratitude ] [ réseaux sociaux ] [ circulaire ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

existence

Les belles âmes arrivent difficilement à croire au mal, à l'ingratitude; il leur faut de rudes leçons avant de reconnaître l'étendue de la corruption humaine; puis, quand leur éducation en ce genre est faite, elles s'élèvent à une indulgence qui est le dernier degré du mépris. On arrive à la divine mansuétude que rien n'étonne et ne surprend, de même qu'en amour on arrive à la quiétude sublime du sentiment, sûr de sa force et de sa durée, par une constante pratique des peines et des douceurs.

Auteur: Balzac Honoré de

Info: La comédie humaine

[ initiatique ] [ naïveté ] [ expérience ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

fertilité

Si l’homme restait toujours vierge, nul fruit ne viendrait de lui. Pour devenir fécond, il faut nécessairement qu’il soit femme. "Femme" est le mot le plus noble que l’on puisse attribuer à l’âme, et il est bien plus noble que "vierge". Que l’homme reçoive Dieu en lui, c’est bien, et dans cette réceptivité il est pur et sans tache. Mais que Dieu devienne fécond en lui, c’est mieux ; car la fécondité du don n’est rien d’autre que la gratitude du don, et l’esprit devient femme dans cette gratitude qui, en retour, engendre, et dans laquelle, en retour, il fait naître Jésus dans le cœur paternel de Dieu.

Auteur: Eckhart Maître

Info: Traités et sermons de Maître

[ théologie ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

gratitude

J'ai servi plusieurs maîtres de ma vie, et de chaque instant j'ai fait une image sculptée. Si les choses éteintes savaient combien je les ai aimées, elles acquerraient une âme à seule fin de me pleurer. Rien de ce qui appartient au monde ne m'a laissé indifférent et je n'en ai rien dénigré.

Auteur: Cioran Emil Michel

Info: Dans "Bréviaire des vaincus"

[ amour de la vie ] [ intensité ] [ reconnaissance ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

soulagement passager

Celui qui a goûté aux autres journées, à ces journées funestes marquées par des crises de goutte; à ces journées où une névralgie épouvantable, térébrante, venue se loger derrière la prunelle des yeux, jette un maléfice sur toute activité visuelle et auditive, la transformant diaboliquement de joie en torture; à ces journées d'agonie de l'âme, à ces âpres journées de vide intérieur et de désespoir où, au bon milieu d'un monde détruit, exploité par les sociétés anonymes, l'univers des hommes et leur prétendue culture apparaissent à chaque seconde dans leur splendeur de pacotille, mensongère et vulgaire, grimaçant comme un personnage répugnant dont l'image se concentre dans l'esprit malade jusqu'au comble de l'insupportable. Celui qui a goûté à cet enfer éprouve beaucoup de satisfaction à vivre des journées normales, en demi-teinte, semblables à celle qui venait de s'écouler. Il est assis, reconnaissant, près du poêle chaud; en lisant le journal du matin, il constate, reconnaissant, qu'aujourd'hui encore aucune guerre n'a été déclarée, qu'aucune dictature nouvelle n'a été instaurée, qu'aucune affaire particulièrement véreuse n'a été découverte dans le monde politique ou économique; il accorde, reconnaissant, les cordes de sa vielle rouillée et entame un hymne empreint de retenue, d'enthousiasme modéré, allant presque jusqu'à la gaieté, qui lasse la vague divinité à laquelle il s'adresse, une divinité satisfaite, placide, douce, légèrement étourdie par le bromure. Et dans cette atmosphère épaisse et tiède d'ennui béat, d'indolence suscitant une immense gratitude, cette vague divinité qui hoche la tête avec lassitude et ce vague être humain qui chante son psaume d'une voix étouffée se ressemblent comme deux jumeaux.

Auteur: Hesse Hermann

Info: Le Loup des steppes

[ apaisement transitoire ]

Commenter

Ajouté à la BD par Eve de Jong

rapport au temps

L’attitude envers le passé est une attitude de gratitude, envers le présent de disponibilité, envers le futur de responsabilité.

Auteur: Fromm Erich

Info: Dans "Bouddhisme Zen et psychanalyse", page 135

[ insertion chronologique ] [ triade ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

déclaration d'amour

Je ne chante que parce que tu m'as aimée
au fil des années écoulées.
Sous le soleil, présage d'été,
ou sous la pluie, ou sous la neige,
je ne chante que parce que tu m'as aimée.

Seulement parce que tu m'as tenue dans tes bras,
une nuit, et que tu m'as embrassée sur les lèvres,
par cela seul, je suis belle comme un lys éclos
et un frisson parcourt mon âme encore,
Seulement parce que tu m'as tenue dans tes bras.

Auteur: Polydouri Maria

Info:

[ reconnaissance ] [ gratitude ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

inconscience collective

Notre degré "élevé" de civilisation nous autorise au pire et nous absout de toute révérence envers la Création. Cette absence de spiritualité nous exonère du plus élémentaire hommage au vivant qui nous entoure. A terme, elle va nous dessécher et nous tuer. Aucun culte en Occident ne célèbre les oeuvres et les prouesses de la Nature. Pourtant, elles enchantent continûment nos jours, mais la gratitude a quitté nos esprits mesquins et nos coeurs rétrécis.

Auteur: Texier Richard

Info: L'hypothèse du ver luisant

[ homme dieu ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel