Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
Derniers ajouts !! cliquez sur GO. Dictionnaire analogique intriqué pour extraits. Recherche mots ou phrases tous azimuts.  Aussi outil de réflexion communautaire. EXEMPLES. Insérer une citationPunchlinesChainesHumourRéparties, etc. ATTENTION, faire un&n... Lire la suite >>
Résultat(s): 5974
Temps de recherche: 3.8842s

citoyens

La masse des hommes sert ainsi l’État, non point en humains, mais en machines avec leur corps. C’est eux l’armée permanente, et la milice, les geôliers, les gendarmes, la force publique, etc. La plupart du temps sans exercer du tout leur libre jugement ou leur sens moral ; au contraire, ils se ravalent au niveau du bois, de la terre et des pierres et on doit pouvoir fabriquer de ces automates qui rendront le même service. Ceux-là ne commandent pas plus le respect qu’un bonhomme de paille ou une motte de terre. Ils ont la même valeur marchande que des chevaux et des chiens. Et pourtant on les tient généralement pour de bons citoyens. D’autres, comme la plupart des législateurs, des politiciens, des juristes, des ministres et des fonctionnaires, servent surtout l’État avec leur intellect et, comme ils font rarement de distinctions morales, il arrive que sans le vouloir, ils servent le Démon aussi bien que Dieu. Une élite, les héros, les patriotes, les martyrs, les réformateurs au sens noble du terme, et des hommes, mettent aussi leur conscience au service de l’État et en viennent forcément, pour la plupart à lui résister. Ils sont couramment traités par lui en ennemis.

Auteur: Thoreau Henry David

Info: La Désobéissance civile (1849)

[ fonctionnaires ] [ innovateurs ] [ hérétiques ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

transmissions

Qu'est-ce que communiquer ?
La vallée communique avec la plaine ; le château avec le bois par un souterrain, etc.
Nous ne vivons partageant le temps qu'avec très peu ; avec les autres nous "communiquons" : échangeant des symboles, comme ils ont toujours dit, dont quelques-uns sont en langage ; à la place de l'impossibilité de vivre ensemble : résumés, abstraits, échangés par des dons.

Auteur: Deguy Michel

Info: Réponse à l'enquête "Wozu ? - A quoi bon des poètes en un temps de manque ?" - éd. Le Soleil Noir, p. 48

[ poésie ] [ ersatz ] [ commerce ] [ rapports humains ]

Commenter

Ajouté à la BD par Benslama

monstre

Une fois que tu as vu le chaos, regarde ton visage. Tu as vu bien plus que la mort et la tombe, tu as vu au-delà et ton visage porte la marque de celui qui a vu le chaos et qui pourtant fut un homme. Beaucoup traversent le chaos sans le voir ; mais le chaos les voit, les regarde, et imprime ses traits sur eux. Et ils sont marqués à jamais. Un tel homme, tu peux dire qu’il est fou, car il l’est ; il est devenu une vague et a perdu son aspect humain, sa constance.

Auteur: Jung Carl Gustav

Info: Dans "Le livre rouge" page 299

[ amplification ] [ effondrement ] [ traumatisme ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

langage

J'ai désiré faire le bien mais je n'ai pas désiré faire du bruit, parce que j'ai senti que le bruit ne faisait pas de bien et que le bien ne faisait pas de bruit.

Les mots sont devenus dans les langues humaines ce que la pensée est devenue dans l’esprit des hommes. Ces mots sont devenus comme autant de morts qui enterrent des morts, et qui souvent même enterrent des vivants, ou ceux qui auraient le désir de l’être. Ainsi l’homme s’enterre-t-il lui-même journellement avec ses propres mots altérés qui ont perdu tout leur sens. Ainsi enterre-t-il journellement et continuellement la parole.

Auteur: Saint-Martin Louis-Claude de

Info:

[ trahison ] [ chiasme ] [ préjugés ] [ abrutissement ] [ prêt-à-penser ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

rapports humains

Le seul comportement sûr est donc celui que mentionne Aristote dans le dernier chapitre de son Topica : de ne pas débattre avec la première personne que l’on rencontre, mais seulement avec des connaissances que vous savez posséder suffisamment d’intelligence pour ne pas se déshonorer en disant des absurdités, qui appellent à la raison et pas à une autorité, qui écoutent la raison et s’y plient, et enfin qui écoutent la vérité, reconnaissent avoir tort, même de la bouche d’un adversaire, et suffisamment justes pour supporter avoir eu tort si la vérité était dans l’autre camp. De là, sur cent personnes, à peine une mérite que l’on débatte avec elle. On peut laisser le reste parler autant qu’ils veulent car desipere est juris gentium, et il faut se souvenir de ce que disait Voltaire : "la paix vaut encore mieux que la vérité", et de ce proverbe arabe : "Sur l’arbre du silence pendent les fruits de la paix".

Auteur: Schopenhauer Arthur

Info: L'Art d'avoir toujours raison

[ sagesse ] [ gens raisonnables ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

langages

Divers faits alimentent le mirage de l'autonomie syntaxique. On peut en quelque mesure, comme dans certains ouvrages littéraires (par exemple le Finnegans Wake de J. Joyce, 1939), désarticuler le lexique, dynamiter les mots, cultiver l'incohérence apparente (mais sans cesser, par là même, de transmettre un sens). On ne peut en revanche violer à volonté les règles syntaxiques, malgré les latitudes de distorsion. Certains types de langues interdisent toute transgression de l'accord entre sujet et prédicat, ou entre prédicat et compléments, d'autres exigent que l'on respecte l'ordre des mots, surtout lorsque c'est lui qui commande le sens.

Auteur: Hagège Claude

Info: L'homme de paroles. Contribution linguistique aux sciences humaines

[ logique formelle ] [ spécificités ] [ idiomes ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

femmes-hommes

Définir l’anima comme étant le facteur éros nous contraint alors en permanence à prétendre que l’excitation sexuelle est un message de l’âme et ne peut être repoussée – car qui repousserait l’appel de son âme ? Nous sommes donc contraints de prétendre que les relations humaines mouvementées de même que les enthousiasmes délirants nous sont inspirés par l’anima, alors qu’en réalité, ils sont moins le fait de la moiteur de l’âme permettant la réflexion, que celui de la capture de l’âme par éros. Car ici, il nous faut admettre que si l’anima n’est pas l’éros, sa première inclination va cependant vers l’amour. Il est vrai qu’elle séduit : être allumé, enflammé, illuminé. Il est vrai qu’elle fait des avances, afin de faire se transformer la réflexion pure en connexion. Il est vrai qu’elle possède une gamme incroyable d’images voluptueuses afin de s’attirer l’éros, et ceci dans le but de ce que Platon appelait "génération" ou constitution de l’âme. Toutefois, bien que l’amour soit essentiel à l’âme, fait sur lequel insiste la théologie et que confirme la psychothérapie, et bien que l’âme soit ce par quoi nous recevions l’amour, il n’en est pas moins vrai que l’âme n’est pas l’amour.

Auteur: Hillman James

Info: Dans "Anima et animus", page 131

[ passion ] [ simultanéité trompeuse ] [ amalgame ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

au-delà

Humains, nous pouvons l'être,
mais nous devons nous élever au-dessus de l'Humanité
au nom de la foi, de l'espérance et de l'amour.
Il y a un temps pour les pélerins, et aussi un temps pour les faussaires,
Il y aura un temps où nous serons seuls et nus :
nus face aux galaxies,
nus, mais finalement vêtus... tandis que nous atteignons la Fin de l'Enfance nous recommençons.

Et bien que la voie soit obscure
et que la distance jusqu'au sommet me brise le coeur,
car je ne le verrai jamais, pourtant je joue mon rôle,
dans la croyance que ce qui nous attend est le cosmos comparé à la poussière du passé...
avec la mort des simples humains la vie commencera !

Auteur: Hammill Peter

Info: Fin de la chanson "Childlike faith in childhood's end" de Van Der Graaf Generator - album "Still Life", 1976 (ma traduction)

[ surhumain ] [ musique rock ] [ espérance ] [ vertus ] [ triade ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Benslama

obstination

La raison ne peut rien contre l'entêtement.

Auteur: Guitry Sacha

Info:

[ rapports humains ] [ butés ] [ impuissance ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

rapports humains

Qui parmi nous n'est pas névrosé, ne s'est jamais plaint de ne pas être compris ? Pourquoi êtes-vous venu ici, en ce lieu, si ce n'est dans l'espoir d'être compris, d'être un tant soit peu considéré par vos pairs, et d'être embrassé par eux dans une fraternité de secrets partagés ? Je ne sais pas pour vous, moi je veux juste qu'on me retienne.

Auteur: Ruefle Mary

Info: Madness, Rack, and Honey: Collected Lectures

[ sociables ] [ fraternels ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel