Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
Dictionnaire analogique intriqué pour extraits. Recherche mots ou phrases tous azimuts.  Aussi outil de réflexion communautaire. EXEMPLES. Comment insérer une citation. PunchlinesChainesHumourRéparties, etc. ATTENTION, faire un RESET après  une rech... Lire la suite >>
Résultat(s): 5
Temps de recherche: 0.0344s

pouvoir

Cette complicité des masses à la prophétisation et à la vénération de leur chef n'est pas non plus à écarter.

Auteur: Aïvo Frédéric Joël

Info: Le président de la république en afrique noire francophone

[ consentement ] [ idolatrie ]

 

Commentaires: 0

art pour l'art

On présente souvent le Parnasse comme un retour au classicisme après les excès du romantisme. En réalité, le Parnasse est une réaction d’un certain nombre d’auteurs aux massacres de 1848. Ils ont brisé l’idée que la diffusion de l’écrit allait civiliser l’humanité. Le Parnasse ne croit pas en cette idée de diffusion pour tous et entretient un culte de l’œuvre littéraire. Il pousse à l’excès le culte de la valeur de l’œuvre. Selon moi, toute la série des avant-gardes et des révolutions esthétiques jusqu’à aujourd’hui n’a pas réussi à vaincre le Parnasse. On cherche toujours une essence de la littérature dans les textes. On revient toujours à lui. La véritable esthétique qui domine, bien que ce soit le mouvement littéraire le plus méprisé, c’est l’esthétique parnassienne. 

Auteur: Dericquebourg Baptiste

Info: https://philitt.fr/2020/09/15/baptiste-dericquebourg-un-texte-litteraire-ne-doit-pas-etre-considere-comme-un-objet-que-lon-exhibe-dans-son-salon/

[ réification ] [ idolâtrie ] [ critique ]

 

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

religions

"Dieu" est souvent cliniquement paranoïaque car l'"aide surnaturelle" du chaman est projection du chaman lui-même. La personnalité de Yahvé, pour ainsi dire, correspond exactement à la personnalité irascible du cheikh-chamane Moïse ; les voix de Yahvé et de Moïse sont indiscernables. Bien sûr, les chamans n'ont pas toujours la vie facile. Si le rêveur irréaliste suscite trop d'anxiété, on le traite de fou, tout comme il faut se mettre à distance psychologiquement de l'effrayant et étrange schizophrène. Mais si le rêveur apaise largement l'anxiété dans la société, alors le voilà chamane-sauveur. C'est ainsi que les personnes extérieures à la société ne peuvent pas faire la différence entre une personnalité psychotique et une personnalité prophétique. Seule la société elle-même peut faire la différence entre ses psychotiques et ses chamans-sauveurs. 

Auteur: Weston La Barre Raoul

Info: Hallucinogens and the Shamanic Origins of Religion (1972) p. 266

[ idolatrie ] [ fanatisme réconfort ] [ monades théologiques ] [ dogmes incarnés ]

 

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

dictature

Dans la maison de Mme Song, comme dans toutes les maisons du pays, des portraits du "cher dirigeant" sont accrochés aux murs à l'exclusion de toute autre décoration, car il est strictement interdit d'y suspendre autre chose, y compris des photographies de famille. Kim Il-sung incarnait la seule famille dont les Nord Coréens avaient besoin, jusque dans les années quatre-vingt, lorsque les portraits de Kim Jong-Il, nouveau secrétaire du parti, l'y rejoignirent. Ensuite arriva le troisième cliché officiel : le père et le fils réunis. Les quotidiens aiment à raconter des faits divers dans lesquels des citoyens héroïques perdent la vie en sauvant ces fameuses images des flots ou des flammes. Le Parti du Travail les distribue gratuitement. Derrière le cadre se cache une petit boîte dans laquelle se trouve le tissu blanc qui servira à épousseter et uniquement à l'épousseter. Ce qui devient crucial lors de la saison des pluies pour éviter que la moisissure s'infiltre sous le verre car, une fois par mois environ, des agents de la Police des normes publiques peuvent s'inviter à l'improviste afin de vérifier leur propreté.

Auteur: Demick Barbara

Info: Vies ordinaires en Corée du nord

[ terreur ] [ idolâtrie ]

 

Commentaires: 0

fric

C'était le quartier précieux, qu'on m'a expliqué plus tard, le quartier pour l'or : Manhattan. On n'y entre qu'à pied, comme à l'église. C'est le beau cœur en banque du monde d'aujourd'hui. Il y en a pourtant qui crachent par terre en passant. Faut être osé.

C'est un quartier qu'en est rempli d'or, un vrai miracle, et même qu'on peut l'entendre le miracle à travers les portes avec son bruit de dollars qu'on froisse, lui toujours trop léger le Dollar, un vrai Saint-Esprit, plus précieux que le sang.

J'ai eu tout de même le temps d'aller les voir et même je suis entré pour leur parler à ces employés qui gardaient les espèces. Ils sont tristes et mal payés.

Quand les fidèles entrent dans leur Banque, faut pas croire qu'ils peuvent se servir comme ça selon leur caprice. Pas du tout. Ils parlent à Dollar en lui murmurant des choses à travers un petit grillage, ils se confessent quoi. Pas beaucoup de bruit, des lampes bien douces, un tout minuscule guichet entre de hautes arches, c'est tout. Ils n'avalent pas l'Hostie. Ils se la mettent sur le cœur.

Auteur: Céline Louis-Ferdinand

Info: Dans "Voyage au bout de la nuit"

[ religion moderne ] [ idolâtrie ] [ Etats-Unis ] [ ploutocratie ] [ Wall-street ]

 

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson