Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
Dictionnaire analogique intriqué pour extraits. Recherche mots ou phrases tous azimuts.  Aussi outil de réflexion communautaire. EXEMPLES. Comment insérer une citation. PunchlinesChainesHumourRéparties, etc. ATTENTION, faire un RESET après  une rech... Lire la suite >>
Résultat(s): 1000
Temps de recherche: 0.1221s

présent

Avant qu'à nos erreurs le Ciel nous abandonne,
Profitons de l'instant que de grâce il nous donne.
Hastons-nous ; le Temps fuit, et nous traîne avec soy.
Le moment où je parle est déjà loin de moy.

Auteur: Boileau Nicolas

Info: Oeuvres

[ déguster ]

 

Commentaires: 0

démystification

Pendant qu'il parlait prudent et préliminaire, j'essayais de me représenter tout ce qu'il exécutait chaque jour ce curé pour gagner ses calories, des tas de grimaces et des promesses encore, dans le genre des miennes... Et puis je me l'imaginais pour m'amuser, tout nu devant son autel... C'est ainsi qu'il faut s'habituer à transposer dès le premier abord les hommes qui viennent vous rendre visite, on les comprend bien plus vite après ça, on discerne tout de suite dans n'importe quel personnage sa réalité d'énorme et d'avide asticot. C'est un bon truc d'imagination. Son sale prestige se dissipe, s'évapore. Tout nu, il ne reste plus devant vous en somme qu'une pauvre besace prétentieuse et vantarde qui s'évertue à bafouiller futilement dans un genre ou dans un autre. Rien ne résiste à cette épreuve. On s'y retrouve instantanément. Il ne reste plus que les idées, et les idées ne font jamais peur. Avec elles, rien n'est perdu, tout s'arrange. Tandis que c'est parfois difficile à supporter le prestige d'un homme habillé. Il garde des sales odeurs et des mystères plein ses habits.

Auteur: Céline Louis-Ferdinand

Info: Voyage au bout de la nuit, 1932, Romans, 1 la Pléiade, Gallimard 1997 <p.336>

[ nudité ]

 

Commentaires: 0

vie

Les seuls gens qui existent sont ceux qui ont la démence de vivre, de discourir, d'être sauvés, qui veulent jouir de tout dans un seul instant, ceux qui ne savent pas bâiller.

Auteur: Kerouac Jack

Info: Sur la route

[ dense ] [ vécue sans calcul ]

 

Commentaires: 0

cauchemar

Couché pour la première fois depuis quatre jours. Je ne puis pas dormir sans que les idées les plus sombres et les rêves les plus affreux me poursuivent. Singulière puissance de l'imagination ! Je me suis réveillé en entendant des cris de douleur et des hurlements épouvantables, et pendant quelques minutes, tout éveillé que j'étais, je les ai entendus très distinctement. Comme cependant il était clair que c'était un effet de mon imagination frappée, j'ai voulu ne plus entendre ces cris, et ils ont cessé à l'instant même.

Auteur: Constant Benjamin

Info: journal intime 18 avril 1804

[ brouhaha ] [ self-contrôle ]

 

Commentaires: 0

drogue

Le vin est une espèce de fard intérieur qui embellit, un instant, le visage de nos pensées.

Auteur: Régnier Henri de

Info: Donc, p.19, Ed. du Sagittaire, 1927

[ alcool ]

 

Commentaires: 0

vocabulaire

Toute la différence entre le langage animal et le langage humain se situe dans le passage de l'usage de stimuli-signaux à celui de signes-symboles. Alors qu'un signal fait réagir, un signe fait penser.
Le signal est en effet quelque chose qui désigne quelque chose d'autre qu'il indique ou demande. C'est un stimulus, càd quelque chose de sensible qui a pour fonction de provoquer une réaction, de faire faire. En présence d'un feu rouge, l'automobiliste s'arrête : il ne se met pas à évoquer des considérations sur la rougeur du feu ! Les stimuli-signaux et, avec eux le "langage" animal, sont des "instruments d'action immédiate".
Le signe-symbole est "un instrument de pensée et non seulement d'action immédiate". Il permet l'évocation inactuelle! C'est précisément le jour où Helen Keller cesse de réagir aux stimuli-signaux, auxquels sa gouvernante l'a conditionnée, qu'elle comprend que les mots ont un sens et qu'elle devient capable de "parler" (avec le langage tactile des sourds-muets). Ainsi, jusque-là elle n'avait fait que réagir au mot eau. A présent ce mot évoquait pour elle l'eau elle-même, "ce quelque chose de merveilleux qui était en train de couler sur sa main" Le langage est ainsi ce par quoi se réalise en l'être humain l'ouverture de son moi hors de l'immédiateté de l'instant, donc à l'universel.

Auteur: Ruyer Raymond

Info:

[ parole ] [ représentation ]

 
Mis dans la chaine

Commentaires: 0

recul

Nous ne pouvons pas toujours contrôler ce qui ce passe. Mais nous pouvons contrôler que nous pensons sur ce qui se passe. Et ce que nous pensons est notre "vie", à chaque instant particulier.

Auteur: Shidie Norman G.

Info:

[ voir ] [ self-contrôle ] [ psyché ]

 

Commentaires: 0

vivre

Chaque instant de la vie est un pas vers la mort.

Auteur: Manilius

Info:

 

Commentaires: 0

éducation

L'idée de "parler mathématique" avec un ordinateur peut être élargie à celle d'apprendre les mathématiques en "Mathématie", tout comme on apprendrait l'italien en Italie. [...] Mon hypothèse est donc qu'une large part de ce que nous considérons à l'heure actuelle comme "trop formel" ou "trop mathématique" s'apprendra aussi simplement que la langue du pays dès l'instant où, dans un futur très proche, les enfants grandiront dans un monde riche en ordinateurs.

Auteur: Papert Seymour

Info: Jaillissement de l'esprit, p.17, Champs-Flammarion,210, trad. Rose-Marie Vassallo-Villaneau, 1981

[ jeu ]

 

Commentaires: 0

médias

Comme la civilisation devient plus complexe, et que la nécessité d'un gouvernement invisible a été démontrée de façon croissante, les moyens techniques par lesquels l'opinion publique peut être contrôlée ont été inventés et développés. Avec la presse écrite et les journaux, le téléphone, le télégraphe, la radio et les avions, les idées peuvent êtres rapidement répandues, voire instantanément, à travers l'Amérique toute entière.

Auteur: Bernays Edward

Info: Propaganda 1928

[ pouvoir ]

 

Commentaires: 0