Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
Derniers ajouts !! cliquez sur GO. Dictionnaire analogique intriqué pour extraits. Recherche mots ou phrases tous azimuts.  Aussi outil de réflexion communautaire. EXEMPLES. Insérer une citationPunchlinesChainesHumourRéparties, etc. ATTENTION, faire un&n... Lire la suite >>
Résultat(s): 61
Temps de recherche: 0.0594s

jeunesse

L'esprit des enfants est absolu, parce qu'il est borné. Les questions, n'ayant pour eux qu'une face, sont toutes simples ; en sorte que la solution en paraît aussi facile qu'évidente à leur intelligence plus droite qu'éclairée.

Auteur: Töpffer Rodolphe

Info: Les Nouvelles Genevoises, p.12, Librairie Hachette, 1872

[ limitation ]

Commenter

Commentaires: 0

jeunesse

Il n'est pas bon de laisser parler un jeune galopin à sa guise.
Il n'est pas bon de laisser galoper un jeune cheval à sa guise.

Auteur: Proverbe Tibétain

Info:

[ impétuosité ]

Commenter

Commentaires: 0

jeunesse

<LoUcE> mon ptit frère qui a 9 ans a demandé à mes parents ce que c'était une lesbienne, il a du entendre ca à l'école
<zig24> ouh ... et alors ?
<LoUcE> ben mes parents l'ont fait classe : 'ben tu vois en fait c'est une femme qui est amoureuse des femmes tu vois ...' et la mon frère a répondu 'ah c'est une gouine en fait' :-P
<zig24> ya plus de jeunesse ...

Auteur: Internet

Info:

[ dialogue-web ]

Commenter

Commentaires: 0

jeunesse

Dans une famille les enfants sont comme les fleurs d'un bouquet : il y en a toujours un déterminé à orienter son visage dans une direction opposée à ce que celui qui a arrangé le bouquet désire.

Auteur: Cox Marcelene

Info:

[ révolte ]

Commenter

Commentaires: 0

jeunesse

Il est dangereux de confondre les enfants avec des anges.

Auteur: Fyfe David

Info:

[ méfiance ]

Commenter

Commentaires: 0

jeunesse

La naïveté réjouit un vieux coeur, comme un rayon de soleil une vieille fenêtre.

Auteur: Barratin Anne

Info: De Vous à Moi, p.129, A. Lemerre, 1892

[ roboratif ] [ réconfort ]

Commenter

Commentaires: 0

jeunesse

La résistance au courant affermit la musculature.

Auteur: Krieger Gero

Info:

[ révolte ] [ grandir ]

Commenter

Commentaires: 0

jeunesse

Quand j'étais plus jeune, je pouvais me rappeler de n'importe quoi, que cela se soit produit ou pas.

Auteur: Twain Mark

Info:

[ fraîcheur ] [ ouverture ]

Commenter

Commentaires: 0

jeunesse

J'en étais encore à cette période de la vie où il nous faut observer sans juger afin de pouvoir un jour arriver à comprendre sans conclure.

Auteur: D'Amours Guy

Info:

[ introspection ]

Commenter

Commentaires: 0

jeunesse

Révolution au présent.
C'est la "Nuit des lycéens" [sur Canal Jimmy]. Une vingtaine, de Nîmes, de Paris, de partout. Ils livrent leurs doutes, leurs envies. Le papotage est aimablement mené. Jusqu'à l'intervention d'Ophélie. Ophélie et son reportage sur le CLE, collège et lycée expérimental à Caen, son lycée. Un établissement où l'on tente l'autogestion...... Le reportage fini, c'est la ruée. "Tu crois que c'est en faisant des bouquets japonais que tu vas réussir dans la vie? Et puis d'abord combien y a de réussite au bac à ton lycée, hein?" Etc. Ophélie tente d'expliquer que, justement, le bac, ce n'est pas sa vie. Qu'elle s'enfonçait dans l'échec scolaire. Jusqu'à ce lycée, où elle apprend avec plaisir. Rien n'y fait.
"On est là pour travailler, pas pour s'amuser, jappe une brunette. Son bonheur, dit-elle, est d'avoir un prof de maths qui répète: "Vous êtes des cons." "ça me motive pour travailler", assure-t-elle. Ils régurgitent le discours parental. Bosse, et ferme-la. Tu l'ouvriras quand tu seras devenu cadre sup', tu seras exploiteur si tu ne veux pas être exploité.
Le plus beau viendra d'un grand gaillard, faussement pacificateur.
"Ophélie, des lycées comme le tien, je suis d'accord pour qu'il y en ait, mais plus tard, une fois que la société aura changé." L'inverse ne lui viendrait pas à l'idée. (...)

Auteur: Kerloc'h Anne

Info: Charlie Hebdo 28 octobre 1998

[ enseignement ] [ mettre en question ]

Commenter

Commentaires: 0