Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
Derniers ajouts !! cliquez sur GO. Dictionnaire analogique intriqué pour extraits. Recherche mots ou phrases tous azimuts.  Aussi outil de réflexion communautaire. EXEMPLES. Insérer une citationPunchlinesChainesHumourRéparties, etc. ATTENTION, faire un&n... Lire la suite >>
Résultat(s): 84
Temps de recherche: 0.0564s

réseaux sociaux

Tous les blogs, Facebook, Twitter sont constitués de gens qui ont envie de montrer leurs petites affaires en essayant d'apparaître tels qu' ils ne sont pas, de construire une autre personnalité ; ce qui est une véritable perte d'identité.

Auteur: Eco Umberto

Info: Entretien avec Chris Wallace, www.interviewmagazine.com. 2 novembre 2015

[ apparences ] [ masques ]

Commenter

Ajouté à la BD par miguel

intégration durable

Dans Psychologie et Alchimie, Jung parle d’un homme qui avait rêvé qu’une femme inconnue, l’anima, adorait le soleil. Cela signifie que tout le génie spirituel de cet homme était encore dans l’inconscient, encore en relation avec le niveau animal. De telles personnes peuvent faire de grandes découvertes, mais seulement parce que celles-ci émergent de l’inconscient. Elles n’ont pas travaillé à découvrir ces choses par elles-mêmes, elles leur sont simplement venues à l’esprit. Un élément neuf qui n’a pas été consciemment acquis peut facilement se perdre à nouveau. C’est un simple don de l’anima qui est susceptible de retomber dans l’inconscient. (…)
Cela me fait penser à la situation de ces personnes qui ayant des expériences extrêmement fortes pendant leur analyse, ont ensuite les plus grandes difficultés à les amener dans leur vie. Elles demandent : "Alors, que vais-je faire maintenant ?" Mais l’expérience intérieure s’est évanouie. On peut faire une merveilleuse analyse sans que rien ne bouge dans le champ du conscient. C’est comme de prendre un bain : on se sent propre, mais rien n’a réellement changé.
L’expression technique pour désigner cela en mythologie est "la difficulté du retour". Le héros est sorti vainqueur de grandes épreuves, il a tué le dragon, etc., mais sur le chemin du retour, il s’endort et tout est perdu à nouveau ; ou bien le trésor lui est volé comme dans l’épopée de Gilgamesh à qui un serpent dérobe l’élixir de vie pendant qu’il se baigne dans un étang. Il semble que réussir la transition du retour, se reconnecter à la vie extérieure, soit un aussi grand exploit que de se confronter, comme on l’a fait avant, avec l’inconscient. Si ce retour ne s’accomplit pas bien, tout ce qui s’est passé est comme une soûlerie : on se réveille avec une gueule de bois, et puis, quelque temps après, tout redevient comme avant.
C’est la raison pour laquelle Jung était contre l’hypnose : les découvertes intérieures ne durent pas si elles ne sont pas faites pas à pas et vraiment consolidées dans le conscient. Les techniques rapides n’obtiennent pas de résultat durable parce que l’inconscient et le moi n’ont pas été réunis.

Auteur: Franz Marie-Louise von

Info: Dans "L'animus et l'anima dans les contes de fées"

[ processus général ] [ figures masquées ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson
Mis dans la chaine

rapports humains

Le petit-fils du vieux, BMW d'occase bien entretenue, petit tee-shirt clair branchouille avec croco sur le téton, jeans élimé comme il faut, coiffeur deux fois le mois.... représentait une forme de perfection, celle du type qui, plutôt que s'attirer des problèmes en se différenciant, affiche tous les signes du convenable agréé par l'époque, le ni trop, ni trop peu - tirant vers le plutôt trop quand même... Reflet si parfait du médiatisé-publicitaire "full consumérisme" des années 2000, qu'en conjuguant ce vide absolu avec la fraîcheur de son âge il en était captivant. Lui avait perçu mon regard et s'en trouvait content, même si son appréciation et la mienne n'étaient pas en adéquation ; je conservais yeux légèrement plissés et mi-sourire engageant.

Auteur: Mg

Info: 30. 10. 2019

[ masques ]

Commenter

Ajouté à la BD par miguel

rapports humains

(...) Montalbano contourna le bureau, l'adjudant avança de quatre pas, les deux mains enfin se serrèrent. Chacun des deux exhiba un sourire authentique comme une Rollex fabriquée à Naples.

Auteur: Camilleri Andrea

Info: La Peur de Montalbano

[ masques ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

orgueil

Chacun tire sa vengeance du monde. La mienne consiste à porter ma douleur et mon chagrin au tréfonds de moi-même, tandis que mon rire distrait les autres. Vois-je quelqu’un souffrir, je le plains, le console de mon mieux et l’écoute tranquillement m’assurer que "moi je suis heureux". Pouvoir tenir ce rôle jusqu’à ma mort, ce sera ma vengeance.

Auteur: Kierkegaard Søren Aabye

Info:

[ masque ] [ faire bonne figure ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

visage

Faciès entre parenthèses, un peu à l’étroit, les pommettes hautes et les joues droites, un menton qui file vers le bas, légèrement prognathe, et des cheveux bruns très courts ramenés sur le front. Un portrait accessoire, comme quelque chose que l’on utiliserait machinalement tous les jours. J’en prends soin, certes, mais passe vite dessus : khôl sur chaque paupière et puis basta. J’aime penser qu’en eux-mêmes mes traits sont neutres, que je suis capable d’en gommer le sens, a contrario de ceux des autres, que j’ai appris à déchiffrer sous l’épaisseur des discours. Mon visage ne doit rien laisser deviner, mes paroles ne doivent pouvoir y être arrimées d’une quelconque manière, seule compte l’attitude du patient dont le moindre geste trahit, pour qui sait le lire, le signe d’une pathologie cachée.

Auteur: Espedite Camille Nicolas Tainturie

Info: Se trahir

[ auto-appréciation ] [ masque ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

manipulation

C'est un préjugé répandu de penser que le savoir et la culture à eux seuls sont émancipateurs. Ils peuvent permettre de modifier la trajectoire sociale d'un individu, plus rarement d'opérer des déplacements collectifs à même de faire sortir le peuple d'une place assignée par les logiques sociales. Le savoir, la culture, l'art et l'éducation ont été parfois amenés à servir les stratégies les plus oppressives.

Auteur: Lepage Franck

Info: Education populaire, une utopie d'avenir

[ pouvoir ] [ masques ]

Commenter

Commentaires: 0

Éternel

Le signifiant j’ai essayé de l’articuler pour vous lors de ces dernières leçons, ce n’est pas la mesure, c’est précisément ce quelque chose qui, à entrer dans le réel, y introduit lors de la mesure ce que certains ont appelé – et appellent encore – l’infini actuel.

Auteur: Lacan Jacques

Info: Conférence du 5 janvier 1966

[ faille ] [ secondaire ] [ manifestation ] [ masque ] [ dimension ] [ caché ] [ mot ] [ présent ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

jungle

Ce qui m'étonnait le plus était l'infini mimétisme de la nature vierge. Ici rien ne répondait à son aspect ; il se créait un monde d'apparences qui cachait la réalité, qui remettait en question beaucoup de vérités. Les caïmans à l’affût dans les bas fonds de la forêt inondée, immobiles, la gueule prête, ressemblaient à des troncs pourris, recouverts d'anatifes ; les lianes avaient l'air de reptiles, les serpents de lianes, quand leur peaux n'avaient pas des nervures de bois précieux, des ocelles d'ailes de phalènes, des écailles d'ananas ou des anneaux de corail ; les plantes aquatiques formaient le tissus serré d'un tapis touffus, cachaient l'eau qui coulait en dessous, prenaient l'aspect d'une végétation de terre ferme ; les écorces tombées prenaient tout à coup une consistance de laurier en saumure ; les champignons étaient des coulées de cuivre, des saupoudrages de souffre, près de l'aspect trompeur d'un caméléon un peu trop branche, un peu trop lapis-lazuli, un peut trop plomb strié d'un jaune intense, lequel simulait à présent des éclaboussures de soleil tombées à travers des feuilles qui ne laissaient jamais passer le soleil tout entier. La forêt vierge était le domaine du mensonge, du piège, du faux semblant ; tout était travesti, stratagème, jeu d'apparences, métamorphoses. Domaine du lézard concombre, de la châtaigne hérisson, de la chrysalide mille-pattes, de la larve à corps de carotte, du poisson-torpille, qui foudroyait du fond de la vase visqueuse.

Auteur: Carpentier Alejo

Info: Le partage des eaux, pp 222 et 223

[ masques ] [ littérature ] [ reflets ]

Commenter

Commentaires: 0

langage

Dans la vie, il faut apprendre à se taire.
Ou mieux, à parler pour ne rien dire, ça n'éveille pas les soupçons...

Auteur: Godard Christian

Info: L'élection

[ masque ]

Commenter

Commentaires: 0