Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
Derniers ajouts !! cliquez sur GO. Dictionnaire analogique intriqué pour extraits. Recherche mots ou phrases tous azimuts.  Aussi outil de réflexion communautaire. EXEMPLES. Insérer une citationPunchlinesChainesHumourRéparties, etc. ATTENTION, faire un&n... Lire la suite >>
Résultat(s): 25
Temps de recherche: 0.0386s

lecture

La bibliothèque est silencieuse et le bruit est dans ses pages.

Auteur: Bernard Thierry

Info: Livre, Paragraphe 58

[ monde intérieur ]

 

Commentaires: 0

refuge

Il se faut réserver une arrière-boutique toute nôtre, toute franche, en laquelle nous établissons notre vraie liberté et principale retraite et solitude.

Auteur: Montaigne

Info: Essai

[ monde intérieur ]

 

Commentaires: 0

isolement

Tu seras solitaire parce que la culture est aussi une prison.

Auteur: Huxley Aldous

Info:

[ monde intérieur ]

 

Commentaires: 0

ouverture

La véritable liberté n'est ni politique, ni économique, ni religieuse ; la véritable liberté est neuronale ! elle réside dans le silence à l'intérieur de votre esprit ; là où l'on retrouve une capacité d'écoute dénuée de toute attente et de toute illusion.

Auteur: Marquis Serge

Info: On est foutu, on pense trop ! : Comment se libérer de Pensouillard le hamster

[ monde intérieur ]

 

Commentaires: 0

solipsisme

Mon imagination fait de moi une humaine et me rend folle. Elle me donne tout l'univers et m'en exile.

Auteur: Le Guin Ursula K.

Info:

[ réalité ] [ monde intérieur ] [ monde extérieur ]

 

Commentaires: 0

réparties

Alexandre Dumas venait de déjeuner chez un ministre. On lui demandait s'il avait été content de la réception :
- Sans moi je me serai ennuyé.

Auteur: Larchey Lorédan

Info: L'esprit de tout le monde

[ refuge ] [ ego ] [ monde intérieur ]

 
Mis dans la chaine

Commentaires: 0

ego

On ne s'ennuie qu'avec les autres, jamais avec soi-même.

Auteur: Bure Véronique de

Info: Un clafoutis aux tomates cerises

[ refuge ] [ monde intérieur ]

 

Commentaires: 0

indépendance

Je ne me suis jamais senti seul. J'ai été dans une pièce, me suis senti suicidaire. J'ai été déprimé. Je me suis senti très mal, très mal au-delà de tout, mais je n'ai jamais ressenti que quelqu'un d'autre puisse entrer dans cette pièce et guérir ce qui me tourmente... ou plus de gens même qui viendraient dans cette pièce. En d'autres termes la solitude est un truc qui ne m'a jamais dérangé, parce que j'ai toujours eu cette terrible envie de solitude. C'est en étant à une fête, ou dans un stade rempli de gens qui acclament je ne sais quoi, que je peux me sentir seul. Je cite Ibsen : "Les hommes les plus forts sont les plus seuls." Je n'ai jamais pensé : "Une belle blonde va venir me faire une branlette, me caresser les couilles, et je me sentirai bien." Non, ça n'aidera pas. Vous connaissez la foule typique, "Wow, c'est vendredi soir, que vas-tu faire ? Rester assis là ?" Eh ben oui. Parce qu'il n'y a rien dehors. De la stupidité. Des gens stupides qui se mêlent à des gens stupides. Qu'ils se stupidifient eux-mêmes. Je n'ai jamais été dérangé par le besoin de me précipiter dans la nuit. Je me suis caché dans les bars, parce que je ne voulais pas me cacher dans les usines. C'est tout. Désolé pour ces millions de gens, mais je n'ai jamais été seul. Je m'aime bien. Je suis la meilleure forme de divertissement que j'ai. Allez, buvons encore !

Auteur: Bukowski Charles

Info:

[ monde intérieur ] [ refuge ] [ isolement ]

 
Commentaires: 1
Ajouté à la BD par miguel

périple

Dans l’immobilité et le temps suspendu du voyage en train, j’ai tout éprouvé, la douleur, le deuil, l’amour fou, le désir sexuel, la fierté, la révolte.
Les hommes et les femmes du rail nous relient les uns aux autres comme la littérature.

Auteur: Ernaux Annie

Info: citée par P. Bard

[ déclencheur ] [ monde intérieur ]

 

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

confusion

Je n'avais pas conscience, cette nuit-là, que j'avais pris l'habitude de glisser du monde de mes romans à celui de ma vie sans plus percevoir les limites du passage. J'ignorais que j'avais gommé toute frontière entre la fiction et le réel.
[...]
Corrompue par le va-et-vient des histoires que j'inventais depuis des décennies, je me croyais maîtresse du temps et des événements et ne faisais plus la distinction entre ma vie rêvée et ma vie réelle.

Auteur: Piersanti Gilda

Info: Illusion tragique, pp. 93 & 95

[ réalité ] [ monde intérieur ] [ écriture ]

 

Commentaires: 0