Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
Derniers ajouts !! cliquez sur GO. Dictionnaire analogique intriqué pour extraits. Recherche mots ou phrases tous azimuts.  Aussi outil de réflexion communautaire. EXEMPLES. Insérer une citationPunchlinesChainesHumourRéparties, etc. ATTENTION, faire un&n... Lire la suite >>
Résultat(s): 127
Temps de recherche: 0.0838s

mort

Je revois donc cette chambre dont je parlais. La liste, allongée chaque jour, des médicaments inscrits sur un panneau au pied du lit. Je me souviens de la potion de Brampton en particulier. On m’avait expliqué qu’il fallait en augmenter les doses quotidiennement et qu’on ne pourrait plus revenir en arrière. Je réentends des mots, des expressions, des bribes de phrases. Radiographies, scintigraphies, vitesse de sédimentation, carcinome rénal, tumeurs. Radiothérapie, scanner, biopsie, chimiothérapie. Et les noms des médicaments : Depoprodazone, Fortal, Solupred, Glifanan. Je revois le « matelas alternant » destiné à éviter les escarres. Et, sous le lit, ce petit sac en plastique, relié à la vessie, en train de se remplir lentement. Je revois les visiteurs et les visiteuses. Apitoyés, ennuyés, attentifs, pressés, tendres, impatients, rassurants. Pendant ce temps, les métastases, aussi imperturbables qu’invisibles, poursuivaient leur danse dévorante.
Cet engourdissement a duré jusqu’au réveil de la malade, je veux dire jusqu’à son entrée dans un délire terminal d’une éblouissante lucidité. Avec d’autant plus de violence qu’elle avait été longuement refoulée, la vérité s’est déchaînée alors, torrentielle, ravageant d’un seul coup le théâtre de semblant sous lequel on avait essayé de l’étouffer. Il y a eu des cris, des appels au secours, je les réentendrai toute ma vie. Comme j’aurai toujours dans l’oreille ses accusations : ceux qui l’approchaient portaient des « masques », on avait conspiré contre elle, le terme de « scénario » revenait tout le temps pour désigner ses quatre mois de torture : « Le scénario n’est vraiment pas fameux, je ne vous félicite pas ! … » (le visage hideux du Spectateur se révélait enfin).
C’était clair. Depuis le début, elle savait. Jamais un seul instant elle n’avait cru à ce qu’on lui racontait. Elle avait fait semblant, par politesse, c’est tout. Après cette bouffée de désenvoûtement radical, l’agonie est venue très vite.

Auteur: Muray Philippe

Info: Dans "Exorcismes spirituels I - Rejet de greffe", pages 287-288

[ hôpital ] [ acharnement thérapeutique ] [ cancer ] [ fin de vie ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

mort

A un moment donné, nous avons tous la même destination, ai-je pensé. A un moment donné, tout, la moindre chose, chacun de nous, se mue en souvenir.

Auteur: Woodson Jacqueline

Info: Un autre Brooklyn

[ transmutation ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

mort

Un cercueil, c'est comme un pull-over: la marque est à l'intérieur.

Auteur: Grangé Jean-Christophe

Info: Les Rivières pourpres

[ singularité ] [ sarcophage ]

Commenter

Commentaires: 0

mort

Mais il répondit: Je vous le dis en vérité, je ne vous connais pas. Veillez donc, puisque vous ne savez ni le jour, ni l'heure.

Auteur: La Bible

Info: Evangile selon saint Matthieu, XXV, 12

[ conscience ] [ classiques et poncifs ] [ incertitude ]

Commenter

Commentaires: 0

mort

Toute vie se termine par des points de suspension, surtout celle des pendus.

Auteur: Langlois Denis

Info:

[ jeu de mots ] [ pendaison ]

Commenter

Commentaires: 0

mort

La feuille tombe, et puis l'arbre à son tour.

Auteur: Proverbe flamand

Info: Dictionnaire des proverbes et dictons flamands 1980

[ inéluctable ]

Commenter

Commentaires: 0

mort

Oscar se fige. Il observe gravement les gestes de Mamie tandis qu'elle recueille le petit corps sans vie du rouge-gorge dont la tête pendouille vers l'arrière. Nuque rompue. Vol brisé. Intolérable réalité.

Auteur: Françoise Houdart

Info: Retour à Domme, p. 13

[ enfance ] [ initiation ]

Commenter

Commentaires: 0

mort

La feuille tombe, et puis l'arbre à  son tour.

Auteur: Proverbe flamand

Info: Dictionnaire des proverbes et dictons flamands 1980

[ égalitaire ]

Commenter

Commentaires: 0

mort

(...) quand un jeune enfant meurt... je ne vous l'apprendrai pas... ce moment-là détermine la suite. Tout ce qu'il y avait avant, ce que nous étions, ce qu'il était, tout ce qu'il aurait pu devenir, et nous avec lui, tout cela disparaît, effacé comme un coup de craie sur un tableau noir. Et nous disparaissons ensemble.

Auteur: Fergus Jim

Info: La Vengeance des mères

[ gamin ] [ deuil ]

Commenter

Commentaires: 0

mort

Dans la vie, si l’on veut comprendre, comprendre vraiment ce que sont les choses de ce monde, il faut mourir une fois au moins. Et alors, étant donné que c’est la loi, mieux vaut mourir jeune, quand on a encore beaucoup de temps devant soi pour se relever et ressusciter…

Auteur: Bassani Giorgio

Info: Le jardin des Finzi-Contini

[ renaissance ] [ sagesse ]

Commenter

Commentaires: 0