Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
Dictionnaire analogique intriqué pour extraits. Recherche mots ou phrases tous azimuts.  Aussi outil de réflexion communautaire. EXEMPLES. Comment insérer une citation. PunchlinesChainesHumourRéparties, etc. ATTENTION, faire un RESET après  une rech... Lire la suite >>
Résultat(s): 20
Temps de recherche: 0.0477s

mythologie

L’Un respirait sans souffle, enfermé dans le Vide. Accédant à l’Être, il prit alors naissance par le pouvoir de la chaleur.

Auteur: Atharva-Véda

Info: X, 129. pp. 10-12. In : L'animal, l'homme, la fonction symbolique de Raymond Ruyer

[ genèse ] [ création ] [ verbe ]

 

Commentaires: 0

mythologie

L'Artémis d'Ephèse est toujours représentée avec une multitude de seins, qui manifestent son abondance de lait, la fertilité de la nature, et ainsi de suite. Appliqué à l'inconscient, cela signifie l'inconscient vu sous son aspect maternel, bien qu'il puisse aussi avoir un aspect paternel. L'inconscient est comme une mère avec de nombreux seins, nourrissant des enfants innombrables, donnant des nourritures inépuisables. Et c'est de ces mamelles que, par exemple, s'épanche le flot de ces visions.

Auteur: Jung Carl Gustav

Info: Dans "Analyse des visions"

[ symbolisme ] [ éternel féminin ]

 
Mis dans la chaine

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

mythologie

Et Orphée s’était dérobé à toutes les séductions des femmes, soit parce que leur amour lui avait été funeste, soit parce qu’il avait engagé sa foi. Beaucoup pourtant brûleraient de s’unir au poète ; beaucoup souffrirent d’être repoussées. Et ce fut aussi lui dont les chants apprirent aux peuples de Thrace à reporter leur amour sur de jeunes garçons et à cueillir, avant l’épanouissement de la jeunesse, le court printemps et la première fleur de l’âge tendre. 

Auteur: Ovide Publius Ovidius Naso

Info: Les Métamorphoses, Garnier frères, Paris, 1936, tome II, livre X, page 125, trad. Joseph Chamonard

[ homosexualité ] [ eros ]

 

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

mythologie

Les hommes vivaient dans les bois quand un personnage sacré, un interprète des dieux, Orphée, les détourna du meurtre et d’une nourriture infâme, et voilà pourquoi l’on dit qu’il domptait les tigres et les lions féroces… Telle était autrefois la sagesse : distinguer l’intérêt de l’intérêt privé, le sacré du profane ; faire cesser des unions vagabondes, fixer un droit pour le mariage ; bâtir des places ; graver des lois sur le chêne. C’est ainsi que la gloire, que le nom de divin, furent acquis aux poètes inspirés et à leurs clients. 

Auteur: Horace Quintus Horatius Flaccus

Info: Art poétique in Epilos, Société d’éditions Les belles lettres, Paris, 1955, trad. François Villeneuve, page 222.

[ pacification ] [ civilisateur ]

 

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

mythologie

[...] les Erynies naquirent du sang qui tomba sur la Terre lors de la castration d’Ouranos. Elles sont au nombre de trois : Alecto, Tisiphoné, et Mégère dont le nom est resté célèbre jusqu’à nos jours pour désigner une femme acariâtre et méchante. Ce sont des génies à la chevelure faites de serpents. "Pour qui sont ces serpents qui sifflent sur vos têtes" s’écrit l’Oreste de Racine dans sa célèbre allitération. Les Erinyes incarnent la vengeance. Comme elles sont nées de la plus ancienne divinité, Ouranos, elles ont autorité sur tous les dieux des générations ultérieures, Zeus y compris. Mais, par la parole, les Erynies peuvent être métamorphosées en Euménides, en puissances bienveillantes.

Auteur: Massat Guy

Info: http://brunipraxis.com/wp-content/uploads/2014/08/Linconscient-cest-du-langage.pdf

[ transformation ] [ triade ]

 

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

mythologie

[...] les Moires sont avant tout des divinités issues de la Nuit du commencement des âges, de cette nuit qui surgit du Chaos en même temps que Gaïa et Eros. Selon d’autres, et c’est fort subtilement concevable, elles sont les filles de Zeus (la vie) et de Thémis (la justice). Quoi qu’il en soit, elles sont trois, trois fileuses sous l’autorité et le contrôle de Zeus. Il y a Clotho qui fabrique le fil de la vie. Lachésis qui le déroule et Atropos qui le tranche. Les Romains, qui comme les Chrétiens en ont peur, les appellent par euphémisme, et pour se les concilier, les Parques, mot qui signifie épargner, c’est-à-dire épargnez moi.

Auteur: Massat Guy

Info: http://brunipraxis.com/wp-content/uploads/2014/08/Artemis-dEph%C3%A9se-la-castration..pdf

[ étymologie ]

 

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

mythologie

[…] Cybèle*, la mère des dieux dont le culte fut introduit à Rome en 204 avant J.-C. grâce à une sentence des livres sibyllins et s’est répandu jusqu’au nord de l’Italie et à la Gaule. En tant que dispensatrice de la vie et déesse de la fécondité, elle règne sur les eaux ; en tant que mère de la montagne et patronne des animaux, elle aime et domine la nature sauvage. Elle accorde le don de prophétie mais peut aussi provoquer la folie et son culte orgiaque est apparenté à celui de Dionysos. Elle est connue comme reine de l’Attique. Je voudrais seulement rappeler ici que ses prêtres devaient s’émasculer pour célébrer le culte de cette déesse.

Auteur: Jung Emma

Info: Dans "Anima et Animus", page 49. *Damia dans la mythologie grecque. Elle serait selon certains à l’origine du culte rendu par les chrétiens à la Vierge Marie.

[ symbolisme ] [ fonctions ] [ eunuques ]

 
Commentaires: 3
Ajouté à la BD par Coli Masson

mythologie

En ce temps-là, Echo avait un corps ; ce n’était pas seulement une voix et pourtant sa bouche bavarde ne lui servait qu’à renvoyer, comme aujourd’hui, les derniers mots de tout ce qu’on lui disait. Ainsi l’avait voulu Junon ; quand la déesse pouvait surprendre les nymphes qui souvent, dans les montagnes, s’abandonnaient aux caresses de son Jupiter, Echo la retenait habilement par de longs entretiens, pour donner aux nymphes le temps de fuir. La fille de Saturne s’en aperçut : "Cette langue qui m’a trompée, dit-elle, ne te servira plus guère et tu ne feras plus de ta voix qu’un très bref usage." L’effet confirme la menace ; Echo cependant peut encore répéter les derniers sons émis par la voix et rapporter les mots qu’elle a entendus.

Auteur: Ovide Publius Ovidius Naso

Info: Dans "Les métamorphoses", Livre III, v. 359-369, traduction Gr. Lafaye

[ malédiction ] [ punition ]

 
Commentaires: 2
Ajouté à la BD par Coli Masson

mythologie

Alcyoné, fille d’Éole, épousa Céyx, le fils d’Éosporos, l’Étoile du matin. Elle l’aimait tant qu’elle osa comparer leur bonheur à celui de Zeus et d’Héra, ce qui déplut au roi des dieux, lequel fit périr son mari en mer. De douleur, elle se jeta à son tour dans les flots. Pris de pitié, les dieux transformèrent les deux tourtereaux en oiseaux marins, des alcyons. Les sept jours dits alcyoniens qui précèdent et suivent le solstice d’hiver, période pendant laquelle ils couvent leurs œufs à la surface de la mer, se caractérisent par un grand calme : Éole interdit aux vents de souffler. Dans un dialogue du Pseudo-Lucien, Socrate dit ainsi à Chéréphon : "Vois comment le temps est serein !, comme la mer tout entière est calme, sans vagues, et ressemble, pour ainsi dire, à un miroir !"

Auteur: Soulié Rémi

Info: Dans "Nietzsche ou la sagesse dionysiaque", éditions Point, 2014, note de bas de page 22

[ légende ] [ détail généalogique ]

 

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

mythologie

Le Forgeron Primordial est donc Vulcain, souvent rapproché de Tubal-Caïn, maître des forgerons. Vulcain conserve la racine du titre chaldéen de Caïn qu’on peut, suivant les indications de René Guénon, rapprocher du titre de Khan signifiant "pouvoir sur le monde" ainsi que du symbolisme axial de la Montagne qui lui est lié. Dans le même ordre d’idées, nous pouvons aussi rapprocher Vulcain d’Erlik Khan, son équivalent au Turkestan et dans toute l’Asie centrale, seigneur du monde souterrain et des volcans, dieu de la forge, du feu et du fer également identifié à Vénus et Lucifer. Pour Jean Robin, "QaiN" signifie d’une part "posséder, acheter, créer", mais aussi "lance" ce qui est le symbole de l’Axis Mundi, de sorte que, "Tubal-Caïn, tout en étant le nom du premier forgeron, peut aussi selon le lieu désigner la "possession de la terre"".

Auteur: Anonyme

Info: Dans "Les magiciens du nouveau siècle", page 414

[ comparée ] [ étymologie ] [ Héphaïstos ]

 

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson