Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
Derniers ajouts !! cliquez sur GO. Dictionnaire analogique intriqué pour extraits. Recherche mots ou phrases tous azimuts.  Aussi outil de réflexion communautaire. EXEMPLES. Insérer une citationPunchlinesChainesHumourRéparties, etc. ATTENTION, faire un&n... Lire la suite >>
Résultat(s): 3
Temps de recherche: 0.0494s

tradition

Noël est un mensonge qui réunit les familles autour d'un arbre mort recouvert de lumières, un mensonge tissé de conversations insipides, enfoui sous des kilos de crème au beurre, un mensonge auquel personne ne croit.

Auteur: Vigan Delphine de

Info: No et moi

[ ennui ] [ dénigrement ] [ nativité ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

images

On ne pourra pourtant nier qu'une égale qualité d'inexistence semble s'attacher aux personnages que nous avons nommés, la Mère, le Père, le poupon, le berger et même les vivants. Je dirais que la qualité de l'inexistence est imposée dans l'acte même où la représentation d'une naissance jamais advenue, parce qu'advenue depuis toujours, exige ou tolère une allègre dévotion ; comme si elle mendiait une forme d'existence à laquelle, seule, elle ne pourrait parvenir. Comment ne pas percevoir l'ombre d'inexistence qui ennoblit la vieillesse du Père ? Ou le manteau d'inexistence qui rend inaccessible la majesté accablée de la Mère ? Ou l'astuce inexistentielle autorisant chez le berger une insistance qui confine à l'effronterie ? Sur l'inexistence des anges il y aura peu à dire, ceux-ci n'étant guère autre chose qu'une inexistence coagulée.

Auteur: Manganelli Giorgio

Info: In "La crèche", éd. Trente-trois morceaux, p. 113

[ faux-semblants ] [ religion ] [ crèche ] [ christianisme ] [ nativité ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Benslama

paroles muettes

Le silence du Dieu infini parlait. Aigu mais suave, constant, sans aspérités, entièrement traversé par des sons horizontaux et obliques. Des milliers de résonances avaient la même hauteur et la même intensité, la même absence de hâte, douce nuit, sainte nuit.

Et là le destin des animaux se faisait et se refaisait : celui d'aimer sans savoir qu'ils aimaient. La douceur des brutes comprenait l'innocence des enfants. Et, avant les Rois, ils offraient au nouveau-né ce qu'ils possédaient : le grand regard qu'ils ont et la tiédeur du ventre qu'ils sont.

Auteur: Lispector Clarice

Info: In "Comment sont nées les étoiles", éd. des femmes, p. 97 - trad. J. et T. Thiériot

[ nativité ] [ paix ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Benslama