Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
Derniers ajouts !! cliquez sur GO. Dictionnaire analogique intriqué pour extraits. Recherche mots ou phrases tous azimuts.  Aussi outil de réflexion communautaire. EXEMPLES. Insérer une citationPunchlinesChainesHumourRéparties, etc. ATTENTION, faire un&n... Lire la suite >>
Résultat(s): 14
Temps de recherche: 0.0322s

océanique

Et parmi ces espèces vivant aujourd'hui issus d'ancêtre aquatiques et dotés de parties dures, plusieurs sont retournées à leur environnement maritime. Les reptiles ichtyosaures (nageurs) de l'ère mésozoïque se sont développés sur terre et plus tard, soumis à une différente conjoncture de pressions sélectives, ils sont retournés à l'océan. De même les phoques et les otaries que l'on admire dans les aquariums ne sont, au vrai sens du terme, rien de plus que des "chiens de mer", bien différents des poissons du point de vue de l'évolution, les précurseurs des phoques, des otaries, des dauphins et des baleines ont tous évolués comme quadrupèdes terrestres. Tous les organismes terrestres, l'homme compris, dérivent en fin de compte d'ancêtres aquatiques. Le processus de fécondation trahit l'ascendance aquatique commune des tous les animaux humains vivants. L'acte essentiel de la création d'un animal continue toujours de se produire dans l'eau. Qu'il provienne de la mer, d'une rivière, d'une mare ou des fluides sécrétés par les tissus de l'organisme, spermatozoïdes et ovules se rencontrent toujours dans un environnement humide.

Auteur: Margulis Lynn

Info: L'univers bactériel, p 202 .

[ évolution ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

océanique

Souvent donnée dans les récits d’avènement du monde comme la première des choses créées à partir des eaux primordiales, la mer se vit symboliquement comme le lieu essentiel de la vie, équivalent des eaux matricielles, mais aussi de la mort, de l’engloutissement dans un abîme empli de monstres, ou encore comme une étape transitoire qui permet la traversée vers la mort, d’une vie à l’autre.

Auteur: Bez Michel

Info: Lexique poétique maritime

[ source ] [ univers ]

Commenter

Commentaires: 0

océanique

Le bruit des vagues est la copie conforme du premier son qu'un enfant entend dans le ventre de sa mère: le reflux du sang.

Auteur: Barron Jac

Info: Trilogie des Pulsions, tome 2 : Plasma, p 705

[ amniotique ]

Commenter

Commentaires: 0

océanique

L'eau finit à la mer.

Auteur: Proverbe corse

Info:

[ gravitation ]

Commenter

Commentaires: 0

océanique

Comme si la Mer s'écartait
Pour révéler une Mer nouvelle
Et cette mer - une autre - et qu'elles
Ne fussent que prémisses

De Cycles de Mers
Ignorées de Rivages
Elles-mêmes Orée de Mers futures
Telle est - l'Eternité.

Auteur: Dickinson Emily

Info: l'adieu, c'est la nuit : Edition bilingue français-anglais

[ poème ]

Commenter

Commentaires: 0

océanique

Devant la crête de l'île de Sérifos, quand monte le soleil, les canons de toutes les grandes théories du monde échouent dans leur mise à feu. L'intelligence est vaincue par quelques vagues et une poignée de pierres - chose étrange peut-être, et pourtant capable d'amener l'homme à ses véritables dimensions. En effet, qu'est-ce qui, sinon, lui serait plus utile pour vivre ? S'il aime commencer de travers, c'est qu'il ne veut pas entendre. Sans qu'il en prenne conscience, la mer Égée dit et redit sans cesse, depuis des milliers d'années, par la bouche du clapotis de ses vagues, sur l'immense étendue de ses côtes : voilà qui tu es !

Auteur: Elytis Odysseus

Info: L'espace de l'Egée

[ miroir ] [ nature ]

Commenter

Commentaires: 0

océanique

Dans le silence qui suivit, Johnny se concentra sur l'eau : c'était la soeur de l'eau du fleuve qui l'avait élevé, l'eau de ses bains matinaux solitaires, quand l'immersion millimétrée lui procurait une poignante et longue volupté qu'aucune femme n'avait encore su lui offrir.

Auteur: Fenoglio Beppe

Info: Le printemps du guerrier, p. 45

[ matrice ]

Commenter

Commentaires: 0

océanique

La mer. Il faut l'imaginer, la voir avec le regard d'un homme de jadis: comme une barrière étendue jusqu'à l'horizon, comme une immensité obsédante omniprésente merveilleuse énigmatique... A elle seule, elle est un univers, une planète.

Auteur: Braudel Fernand

Info:

[ contemplation ] [ flots ]

Commenter

Commentaires: 0

océanique

Dans cette île, nous n'avons jamais beaucoup aimé la mer, persuadés qu'elle nous a amené tous nos malheurs. Je ne suis donc allée qu'une ou deux fois m'y baigner, cet été là, mais j'ai longtemps imaginé ses grondements durant le jour et les soirs sa plainte hagarde roulant dans l'épaisseur de la nuit. J'aimais marcher le long de la dentelle des algues sur le sable et sentir la mer me lécher les pieds. J'aimais la mer comme la danse, j'aimais le risque physique et le plaisir. J'aimais ses mystères d'écume, de sel et d'eau. Les yeux grands ouverts je rêvais de son désordre fantasque et violent tout au loin. De sa poésie si amère. De son ventre d'eau pleine de toutes sortes d'animaux vivants et morts, de vieilles carcasses à la dérive, de sables mouvants et fins, d'algues de toutes les couleurs, de coraux étranges. L'idée de la vie et de la mort dans ce ventre d'eau du monde devenait un songe bienfaisant qui m'enchantait. Et quand le songe ne trouvait plus où s'arrêter, je le laissais filer au-dessus de l'eau, m'enivrant d'air et de sel.

Auteur: Lahens Yanick

Info: Dans la maison du père

Commenter

Commentaires: 0

océanique

La mer quand on la rencontre tardivement, nous souffle l'idée que sans elle vous étiez orphelin...

Auteur: Deghelt Frédérique

Info: La grand-mère de Jade

[ immensité ]

Commenter

Commentaires: 0