Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
Derniers ajouts !! cliquez sur GO. Dictionnaire analogique intriqué pour extraits. Recherche mots ou phrases tous azimuts.  Aussi outil de réflexion communautaire. EXEMPLES. Insérer une citationPunchlinesChainesHumourRéparties, etc. ATTENTION, faire un&n... Lire la suite >>
Résultat(s): 197
Temps de recherche: 0.1822s

autoportrait

[…] Vermeer semble bien s’être peint une fois, par un jeu de double miroir : dans cette toile sans nom précis, aujourd’hui appelée l’Atelier. Mais de dos, comme un peintre quelconque, qui pourrait être n’importe quelle autre personne occupée à sa toile. Rien, dans le costume, la taille, l’attitude du peintre, qui puisse être regardé comme signe distinctif, rien donc qui fasse état d’une complaisance quelconque du peintre à l’égard de sa propre personne. Dans le même temps cet Atelier – comme toutes les toiles de Vermeer – semble riche d’un bonheur d’exister qui irradie de toutes parts et saisit d’emblée le spectateur, et qui témoigne d’une jubilation perpétuelle au spectacle des choses : à en juger par cet instant de bonheur, on se persuade aisément que celui qui a fait cela, s’il n’a fixé dans sa toile qu’un seul moment de sa joie, en eût fait volontiers autant de l’instant d’avant comme de l’instant d’après. Seul le temps lui a manqué pour célébrer tous les instants et toutes les choses.

Auteur: Rosset Clement

Info: "Le réel et son double" in L'école du réel, page 70

[ interprétation ] [ émotion ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson
Mis dans la chaine

art pictural

Le jeune Nakamura Tsune avait fait de la femme qu'il aimait des portraits puissants et sensuels. Il utilisait beaucoup de rouge et on disait de lui qu'il peignait dans le style de Renoir. Son oeuvre la plus célèbre et la mieux connue, le Portrait d'Erashenko, exprimait presque religieusement, mais au moyen de tons chauds et harmonieux, toute la noblesse et toute la mélancolie du poète aveugle. Toutefois, sa dernière oeuvre, le Portrait de la vieille mère de l'artiste, avait été exécutée avec une très grande sobriété et le peintre n'avait employé que des couleurs sombres et froides. On y voyait une vieille femme hâve et décharnée, assise de profil sur une chaise et, derrière elle, en guise de fond, un mur à moitié lambrissé. Dans ce mur, à la hauteur de son visage, une niche avait été excavée où l'on avait posé un pichet et, derrière la tête de la vieille femme, un thermomètre était accroché. Otoko ignorait s'il n'avait pas été ajouté par l'artiste pour les besoins de sa composition, mais ce thermomètre, ainsi que le chapelet qui pendait des mains de la vieille femme délicatement posées sur ses genoux, l'avaient vivement impressionnée. Ils symbolisaient en quelque sorte les sentiments de l'artiste qui allait précéder sa vieille mère dans la mort. Tel était peut-être le sens de ce portrait.

Auteur: Kawabata Yasunari

Info: Dans "Tristesse et beauté"

[ description ]

Commenter

Ajouté à la BD par Coli Masson
Mis dans la chaine

art pictural

Le peintre invente des espaces magnifiques, vertigineux, d'où jaillit la lumière. Il retrouve "la terreur ensorcelante" des orages qu'il éprouvait enfant, la beauté des éclairs qu'il attrapait au vol et qui remplissait les pages de ses cahiers d'écolier, la puissance des cieux qui lui transmit "l'urgence de la spontanéité" - une splendeur déchaînée. C'est éblouissant.

Auteur: Cena Olivier

Info: A propos de Hans Hartung au MAM de Paris

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

art pictural

C’est pourquoi tant de peintres ont dit que les choses les regardent et André Marchand après Klee : "Dans une forêt, j’ai senti à plusieurs reprises que ce n’était pas moi qui regardais la forêt. J’ai senti, certains jours, que c’étaient les arbres qui me regardaient, qui me parlaient… Je crois que le peintre doit être transpercé par l’univers et non vouloir le transpercer…J’attends d’être intérieurement submergé, enseveli. Je peins peut-être pour surgir."

Auteur: Merleau-Ponty Maurice

Info: L'oeil et l'esprit

[ création ] [ unicité ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

bon conseil

[…]" Ne vous en approchez pas. Un enfant en ferait autant."
Qu’est-ce que ça peut lui faire, que ce soient des escrocs, s’ils lui procurent du plaisir ? Qu’est-ce que ça peut lui faire, qu’ils ne sachent pas dessiner ? Cimabue savait-il dessiner ? Qu’est-ce que ça veut dire : savoir dessiner ? Qu’est-ce que ça peut lui faire, que les enfants puissent en faire autant ? Qu’ils en fassent autant. Ce sera merveilleux. Qu’est-ce qui les en empêche ? Leurs parents peut-être. Ou n’en auraient-ils pas le temps ?

Auteur: Beckett Samuel

Info: Le monde et le pantalon: Suivi de Peintres de l'empêchement

[ déconstruit ] [ mise en garde démantelée ] [ spontanéité ]

Commenter

Ajouté à la BD par miguel

avachissement moral

Il serait affreux et douloureux de penser que Moïse fit l’ascension du mont Sinaï, que les Hellènes bâtirent l’Acropole, que les Romains entreprirent les guerres Puniques, que le beau et génial Alexandre, coiffé de son casque empenné, franchit le Granique et combattit sous les murs d’Arbelles ; que les Apôtres se vouèrent à la prédication, que les martyrs donnèrent leurs souffrances, les poètes leurs chants et les peintres leurs plus belles couleurs, que les chevaliers enfin brillèrent dans les tournois, pour que le bourgeois français, russe ou allemand, vêtu de son costume grotesque, pût se vautrer en fin de compte dans ce bonheur "individuel" ou "collectif" fait de toutes les ruines de la splendeur d’antan !... On rougirait d’être homme, si ce bas idéal de bien-être général, de travail mesquin et de prose ignominieuse, devait triompher pour toujours !

Auteur: Léontiev Constantin

Info: Dans "L'Européen moyen"

[ repli ] [ héroïsme ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

hommage

De forme élégante, ô Passant,
Cette lumineuse pierre de porphyre dur
Prive le monde du pinceau le plus doux,
Qui ait donné l’esprit au bois et vie au tableau.
Son nom est digne d’un souffle plus puissant
Que celui des trompettes de la Renommée
Ce champ de marbre l’amplifie.
Vénère-le et passe ton chemin.
Ci-gît le Grec.
Il hérita de la Nature L'Art.
Il étudia L’Art.
D'Iris les couleurs.
De Phoebus les lumières et de Morphée les ombres.
Que cette urne, malgré sa dureté,
Boive les larmes, et en exsude les parfums.
Funèbre Écorce de l’arbre de Saba.

Auteur: Gongora Y Argote Luis de

Info: "Tombeau de Domenico Greco, excellent peintre"

[ sépulture ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

post-séparation

Que m'avait dit le docteur Patel ? Que cette liaison dans laquelle je m'étais précipité après Dessa était comme une couche de laque fraîche sur de la peinture qui s'écaille. Une métaphore sur mesure pour un peintre en bâtiment...

Auteur: Lamb Wally

Info: La puissance des vaincus

[ post-rupture ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

océan

Le peintre Latchinov était demeuré longtemps à la poupe, à regarder les méduses lumineuses, phosphorescentes qui jaillissaient par-dessous l'hélice : elles donnaient à la nuit noire, à ce froid nocturne, à ce ciel sans étoiles, au vent, au silence de l'immensité et au clapotis de l'eau une tonalité fantastique, surgissant dans la ténèbre marine, émergeant en surface pour, en s'éteignant, disparaître de nouveau dans les troubles profondeurs.

Auteur: Pilniak Boris

Info: Le Pays d'Outre-Passe, p 44

[ obscurité ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

couleur

Mais nul autre peintre que Van Gogh n’aura su comme lui trouver, pour peindre ses corbeaux, ce noir de truffes, ce noir "de gueuleton de riche" et en même temps comme excrémentiel des ailes de corbeaux surpris par la lueur descendante du soir.
[…] Van Gogh a lâché ses corbeaux comme les microbes noirs de sa rate de suicidé à quelques centimètres du haut et comme du bas de la toile, suivant la balafre noire de la ligne où le battement de leur plumage riche fait peser sur le rebroussement de la tempête terrestre les menaces d’une suffocation d’en-haut.

Auteur: Artaud Antonin

Info: Van Gogh, le suicidé de la société

[ art pictural ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel
Mis dans la chaine