Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
Derniers ajouts !! cliquez sur GO. Dictionnaire analogique intriqué pour extraits. Recherche mots ou phrases tous azimuts.  Aussi outil de réflexion communautaire. EXEMPLES. Insérer une citationPunchlinesChainesHumourRéparties, etc. ATTENTION, faire un&n... Lire la suite >>
Résultat(s): 7
Temps de recherche: 0.0338s

sans réponse

Y a-t-il quelque chose sur terre qui ait un sens et qui pourrait changer le cours d'événements non seulement sur terre, mais dans d'autres mondes ?" ai-je demandé à mon professeur.
"Il y en a", me répondit-il. "Eh bien, qu'est-ce ?" lui ai-je demandé. "C'est..." commença mon maître, et soudain il se tut. Je suis resté debout et ai attendu sa réponse avec impatience. Mais il est resté silencieux. Et je suis resté debout et silencieux. Et il était silencieux. Et je restais debout, silencieux. Et il était silencieux. Nous étions tous deux debout et silencieux. Ho la la ! Nous sommes tous deux debout et silencieux. Ho ben voilà ! C'est ça... nous sommes tous les deux debout et silencieux !

Auteur: Harms Daniil Ivanovitch Iouvatchev

Info: 16-17 juillet 1937

[ sans solution ] [ point fixe impossible ] [ perdus ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel
Mis dans la chaine

démotivation générale

J'appartiens à une génération qui, ayant reçu en héritage l'incrédulité à l'égard de la foi chrétienne, a créé en son sein une égale incrédulité à l'égard de toutes les autres croyances. Nos pères possédaient encore un élan capable de faire crédit, et qu'ils transféraient du christianisme à d'autres formes d'illusion. Certains d'entre eux s'enthousiasmaient pour l'égalité sociale, d'autres n'étaient passionnés que de beauté, ou encore croyaient en la science et les progrès qu'elle apportait ; d'autres enfin, plus attachés au christianisme, allaient chercher, au fond de l'Orient et de l'Occident, de nouvelles formes religieuses pour distraire leur conscience - sans elles totalement creuse - de l'acte de vivre. […]

Nous avons perdu cette religion qui était la nôtre, et toutes les autres du même coup.

Chacun s'est ainsi retrouvé livré à lui-même, seul avec le désespoir de se sentir vivre. Un bateau semble fait pour naviguer ; mais son but véritable, ce n'est pas de naviguer : c'est d'arriver au port. Nous voilà tous en train de naviguer, sans la moindre idée du port auquel nous devrions arriver.

Auteur: Pessoa Fernando (Alv. de Campos)

Info: Le livre de l'intranquillité, Texte n° 306

[ perdus ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

quête

On pourrait dire que la science est la somme totale de notre connaissance de l'univers, la grande bibliothèque du connu, mais sa pratiques se passe à la frontière entre le connu et l'inconnu. Debout sur les épaules des géants qui nous précèdent, nous regardons dans les ténèbres, les yeux ouverts, non par peur, mais par émerveillement.

Auteur: Cox Brian

Info: “Wonders of the Universe”, p.19, HarperCollins UK 2011

[ perdus ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

accueil

Dès son entrée dans le cercle où il prit place sur ce qui tenait lieu de fauteuil traditionnel et qui lui était réservé, Tata comprit aussitôt que son retard n'était pas apprécié par les parents des enfants. Eux qui ne devraient même pas être là, dans cette Classe de Sagesse. Mais Tata était un sage. Et un sage a toujours le cœur magnanime. Alors, comme pour calmer les coeurs impatients et introduire de la bonne ambiance, Tata lança à l'endroit du groupe des parents: je suis le grand animal que vous attendez. Mais où recherche-t-on un grand animal qui disparaît? Les parents ne comprirent rien à cette parole. Encore moins les enfants. Nul n'osa s'aventurer dans une réponse. Surtout pour ne pas dire de bêtises. Tata leur avait déjà appris à préférer le silence dans le doute.

Auteur: Kakpo Mahougnon

Info: Les épouses de Fa

[ siège ] [ diversion ] [ question ] [ soulagement ] [ énigmatique ] [ perdus ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Eric

confusion

L'utilisation d'un langage imprécis est l'une des principales causes de maladie mentale chez les humains (...) L'incapacité à percevoir la réalité de façon correcte est souvent responsable de la conduite démentielle des humains. (...) Cela affaiblit leur sens de la réalité, les éloigne davantage du rivage pour les perdre sur les eaux brumeuses de l'aliénation et de la confusion. (...) Le mot "génial", par exemple (...) C'est devenu un mot éponge : on peut le presser et en faire sortir une pleine bassine de sens, et on ne sait toujours pas quel est le bon.

Auteur: Robbins Tom

Info: Jambes Fluettes

[ perdus ] [ idiome ]

Commenter

Commentaires: 0

surabondance

Nous vivons en un temps qui se sent fabuleusement capable de réalisation mais qui ne sait pas ce qu’il veut réaliser. Il domine toutes les choses, mais n’est pas maître de lui-même. Il se sent perdu dans sa propre abondance.

Auteur: Ortega y Gasset José

Info: La révolte des masses

[ surmédiatisation ] [ perdus ]

Commenter

Commentaires: 0

êtres humains

C'est un malheur du temps, que les fous guident les aveugles.

Auteur: Shakespeare William

Info:

[ égarés ] [ perdus ]

Commenter

Commentaires: 0