Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
Derniers ajouts !! cliquez sur GO. Dictionnaire analogique intriqué pour extraits. Recherche mots ou phrases tous azimuts.  Aussi outil de réflexion communautaire. EXEMPLES. Insérer une citationPunchlinesChainesHumourRéparties, etc. ATTENTION, faire un&n... Lire la suite >>
Résultat(s): 130
Temps de recherche: 0.083s

moi

Nous dressons des barrières pour protéger ce que nous pensons être. Puis, un jour, nous nous retrouvons coincés derrière ces barrières et n'arrivons plus à en sortir.

Auteur: Fisher Robert

Info: Le Chevalier à l'armure rouillée

[ prison ] [ ego ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

ego

Je ne suis pas l'opinion que j'ai de moi-même, je ne suis rien que je puisse décrire. Je ne suis que partie d'un grand système qui ne peut pas non plus se décrire lui-même ; par conséquent, je me détends et reste dans cette ponctuelle source de conscience, de plaisir, de mobilité, dans les espaces intérieurs. Mes tâches ne consistent pas à me décrire ni à avoir une opinion sur le système dans lequel je vis, qu'il soit biologique, social ou dyadique. En clair, je renonce à cette "responsabilité".

Je suis bien plus que ce que je peux concevoir ou juger être. Toute opinion négative ou positive que j'ai de moi n'est que façade, titre, programme limité et inutile écrit sur quelque papier bible flottant dans l'immensité des espaces intérieurs.

Auteur: Lilly John

Info: The Center of the Cyclone: Looking into Inner Space

[ définition ] [ prison ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel
Mis dans la chaine

saturation

Elle commença à me parler des petites annonces et des journaux dans lesquels on pourrait insérer des avis pour vendre notre miel. Mais j’avais quant à moi à peine la force de l’écouter. Je n’étais pas vraiment fatigué, mais j’étais fatigué de toutes ces choses, de cet affairement incessant et infatigable – tout ça pour rien du tout. Car qu’est-ce que c’est après tout que vendre du miel par correspondance ? Ce n’est rien du tout, les gens le mangent, et puis c’est déjà fini, comme des bulles de savon, du néant chatoyant, rempli avec un peu d’air et inondé de lumière. La bulle éclate et il ne reste rien, tout ça n’est qu’illusion et magie noire ! Ah mais va-t’en donc ! Vas-tu t’arrêter de parler, ne cause donc pas tant que ça ! Laisse-moi en paix ! Pourquoi tu te fatigues ? […] Oui, si maintenant j’avais un schnaps, alors je pourrais à nouveau t’écouter avec attention. […] C’est parce que tu t’es installée dans ma vie que je ne peux pas faire ce qui me plaît dans la mienne. Non, non, bien sûr, c’est pas ce que je voulais dire, je l’aime bien quand même, la Magda, mais ce serait drôlement chic de sa part si elle pouvait pour un temps mettre les voiles et sortir complètement de ma vie – Oh la vache, quel ennui, quelle perpétuelle jacasseuse !

Auteur: Fallada Hans Rudolf Ditzen

Info: Dans "Le buveur"

[ emprisonnement ] [ inanité ] [ couple ] [ emmerdeuse volubile ]

Commenter

Ajouté à la BD par Coli Masson

sémantique

Une vraie proposition est un credo quasi affirmatif qui ne conduira qu'à une forme de désillusion tant que sa formulation initiale n'est pas comprise différemment que ce qui était prévu.

Auteur: Peirce Charles Sanders

Info:

[ langage prison ] [ limitation ]

Commenter

Ajouté à la BD par miguel

hommes-par-homme

Tout le premier je suis prêt à certifier que parmi ces martyrs, dans le milieu le moins instruit, le plus abject, j’ai trouvé des traces d’un développement moral. Ainsi, dans notre maison de force, il y avait des hommes que je connaissais depuis plusieurs années, que je croyais être des bêtes sauvages et que je méprisais comme tels ; tout à coup, au moment le plus inattendu, leur âme s’épanchait involontairement à l’extérieur avec une telle richesse de sentiment et de cordialité, avec une compréhension si vive des souffrances d’autrui et des leurs, qu’il semblait que les écailles vous tombassent des yeux ; au premier instant, la stupéfaction était telle qu’on hésitait à croire ce qu’on avait vu et entendu. Le contraire arrivait aussi : l’homme cultivé se signalait quelquefois par une barbarie, par un cynisme à donner des nausées ; avec la meilleure volonté du monde, on ne trouvait ni excuse ni justification en sa faveur.

Auteur: Dostoïevski Fédor Mikhaïlovitch

Info: Souvenirs de la maison des morts

[ prison ] [ surprenants ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

passion

Beau et terrifiant, l'amour : être pris dans le rêve de quelqu'un.

Auteur: Tison Christophe

Info: Les amants ne se rencontrent nulle part

[ prison ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel
Mis dans la chaine

province

Il n'y avait que deux types de citoyens dans notre ville. "Les bouchés et les bornés", selon l'affectueuse expression de mon père pour qualifier nos voisins. "Les trop bêtes pour partir et les condamnés à rester. Les autres finissent toujours par trouver une façon de s'en aller." La catégorie à laquelle lui-même appartenait avait beau être évidente, je n'avais jamais eu le courage de l'interroger à ce sujet.

Auteur: Garcia Kami

Info: Le livre des lunes, Tome 1 : 16 Lunes

[ prison ] [ trou perdu ] [ ennui ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

chair-esprit

Et je sens de nouveau avec effroi quelle substance faible, misérable et lâche doit être ce que nous appelons avec emphase, l’âme, l’esprit, le sentiment, la douleur, puisque tout cela, même à son plus haut paroxysme, est incapable de briser complètement le corps qui souffre, la chair torturée, -puisque malgré tout, le sang continue de battre et que l’on survit à de telles heures, au lieu de mourir et de s’abattre, comme un arbre frappé par la foudre.

Auteur: Zweig Stefan

Info: Vingt-quatre heures de la vie d'une femme

[ déprime ] [ prison ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

je

D'un côté, le moi n'est pas responsable de sa souffrance, il est l'objet de ses parents, pour dire les choses rapidement, et n'est donc pas source d'autonomie et de volonté. De l'autre coté, quand il s'agit de changer, ce moi posséderait tout à coup une capacité à se transformer. Cette dualité est inhérente au récit psychologique même. L'injonction de changer conduit à utiliser des classifications qui "pathologisent" ce que nous sommes.

Auteur: Illouz Eva

Info: Books n°37

[ involontaire ] [ non voulu ] [ langage prison ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

changement de paradigme

Nous demandons : "En quoi consiste un proton ? Un électron peut-il être divisé ou est-il indivisible ? Un photon est-il simple ou composé ?" Mais toutes ces questions sont mal posées, parce que des mots tels que "diviser" ou "se composer de" ont perdu dans une large mesure leur sens. Notre tâche doit être d'adapter notre pensée et notre discours, voire notre philosophie scientifique, à la nouvelle situation créée par les preuves expérimentales. Malheureusement c'est très difficile. Les mauvaises questions et les mauvaises images s'insinuent automatiquement en physique des particules et mènent à des développements qui ne correspondent pas à la situation réelle de la nature.

Auteur: Heisenberg Werner Karl

Info: The Nature of Elementary Particles. Physics Today, Volume 29, Number 3, March 1976 (p. 37)

[ prison du langage ] [ mauvaise interprétation ]

Commenter

Ajouté à la BD par miguel