Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
Derniers ajouts !! cliquez sur GO. Dictionnaire analogique intriqué pour extraits. Recherche mots ou phrases tous azimuts.  Aussi outil de réflexion communautaire. EXEMPLES. Insérer une citationPunchlinesChainesHumourRéparties, etc. ATTENTION, faire un&n... Lire la suite >>
Résultat(s): 26
Temps de recherche: 0.0574s

self-contrôle

N'oublions pas que l'art du sabre, tout comme le Karaté-Do, est avant tout l'art de ne pas dégainer. C'est une protection non une provocation.

Auteur: Funakoshi Gichin

Info:

[ combat ] [ sport ]

 

Commentaires: 0

indépendance

Il apparaît que le politiquement incorrect - que ce soit l'affirmation de l'existence des races (différence des communautés ethnoculturelles), l'affirmation de l'inégalité des sexes (différence masculin/féminin) ou encore le révisionnisme historique généralisé (sens de l'Histoire, Shoah, 11 septembre...) - loin d'être de la démence ou de la provocation gratuite, n'est jamais que la réaction d'insoumission des esprits encore libres et en bonne santé face à cette idéologie totalitaire du mensonge et de l'absurdité.

Auteur: Soral Alain

Info: Comprendre l'empire

[ pouvoir ] [ sédition ]

 

Commentaires: 0

femmes-hommes

Qu'est-ce qui fait que les hommes peuvent commander leurs sentiments au commutateur? Comme s'ils avaient plusieurs " Moi " bien distincts, tels des pièces détachées sans aucun lien fondamental entre elles autre que le fait d'habiter le même corps. L'un de ces moi déborde de tendresse; il est vulnérable, quémandeur, affamé. Un autre regorge d'une rage qui se fait jour à la plus légère provocation. Un autre encore, emballé dans une chemise, un costume, une cravate, parfois même un gilet, piaffe, prêt à l'action. Corps et esprit en uniforme.

Auteur: French Marilyn

Info: Toilettes pour dames

[ hommes-par-femmes ] [ Etranges ]

 

Commentaires: 0

autocratie

(…) la dictature est une sage invention de la république romaine, le dictateur est un magistrat romain extraordinaire qui a été établi après l'expulsion des rois afin qu'existe un puissant "imperium" pendant les périodes de périls, qui ne soit pas entravé, comme c'était le cas de l'autorité des consuls, par la collégialité, le droit de veto des tribuns de la plèbe et la "provocation ad populum" (l'appel au peuple). Le dictateur, qui est désigné par le consul, sur requête du Sénat, a pour mission de mettre fin à la situation périlleuse qui est la raison de sa nomination, soit en menant une guerre ("dictatura rei gerendae"), soit en réprimant une sédition intérieure ("dictatura seditionis sedandae") ; par la suite, il a également été désigné pour régler des affaires particulières, telles que l'organisation d'une assemblée du peuple ("comitiorum habendorum"), le plantage du clou qui, pour des raisons religieuses, devait être l'acte du "praetor maximus" ("clavi figendi"), la direction d'une enquête, la détermination des jours fériés, etc. Le dictateur est nommé pour six mois, mais selon une louable coutume de l'époque républicaine, après avoir rempli sa mission, il abandonne sa charge dès avant l'expiration de ce délai. Il n'est pas lié par les lois et il est une sorte de roi ayant un pouvoir illimité de vie et de mort.

Auteur: Schmitt Carl

Info: La dictature, pp. 23-24

[ historique ] [ étymologie ] [ absolutisme ]

 

Commentaires: 0

dérision télévisuelle

L’irrévérence et la provocation, portées par les plus talentueux de l’époque, devinrent une marque de fabrique, un système, un conformisme. Canal + mettait en lumière ces "rebellocrates", brocardés plus tard par Philippe Muray, qui essaimeront ensuite partout jusqu’à dominer le paysage médiatique français.

Auteur: Zemmour Eric

Info: Le Suicide français

[ crétins branchés ] [ parisianisme ]

 

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

blague

La provocation est une façon de remettre la réalité sur ses pieds.

Auteur: Brecht Bertolt

Info: Remarques sur grandeur et décadence de la ville de Mahagonny

[ révélateur ]

 

Commentaires: 0

monothéisme

- Je cite : "Un Dieu qui pourrait être prouvé serait un Dieu qui n'existerait pas... ou alors ce serait un faux dieu... une idole. Prouvez-moi et je cesserai d'exister..."
- Provocation !
- Non... un défi intéressant.
- "Si mon existence arrivait à être prouvée scientifiquement, elle risquerait de se voir un jour réfutée, comme n'importe quelle autre certitude scientifique... "

Auteur: Mathieu Marc-Antoine

Info: Dieu en personne

[ paradoxe ] [ aporie ]

 

Commentaires: 0

religions

Le monothéisme prête mieux le flanc à la transgression, à la provocation...
N'est-il pas plus difficile de s'attaquer à Bouddha, Pythagore ou autre... qui ne personnifient que des concepts, pas le symbole des symboles.

Auteur: Mg

Info: 25 oct 2016

[ différentes ]

 

Commentaires: 0

hommage

Nous avons perdu un témoin, un témoin différent. Mais, encore une fois, pourquoi et en quoi différent ? Parce que, d’une certaine manière, il essayait — comment dire ? — de provoquer des réactions actives et bénéfiques dans le corps inerte de la société italienne. Sa différence tenait précisément à cette provocation bénéfique, due à l’absence totale, chez lui, de calculs, de compromis, de prudence.

Auteur: Moravia Alberto

Info: Oraison lors des obsèques de son ami P.P. Pasolini

[ idéalisme ] [ subversion ]

 

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

confessions chrétiennes

Le catholicisme n’est pas une maladie de croissance du christianisme éternel et naturel.
C’est le "christianisme" tel qu’on l’invoque contre le catholicisme qui est la tentation permanente de dissolution du catholicisme dont il propose la réhabilitation sociale par la Nature et la guérison par les plantes.
Le monde n’est pas rempli d’idées chrétiennes devenues folles.
Le protestantisme est l’affolement de la raison devant la folie catholique.
Le monde est donc plein d’idées protestantes raisonnables.
L’universel, c’est-à-dire le catholique, n’a rien à voir avec l’univers mais il le voit.
Le mot catholique a été choisi comme une provocation humoristique en prévision d’un univers où chacun allait se prendre pour l’universel incarné.
La prétention catholique à se présenter comme l’universel est l’équivalent par l’absurde de la déclaration d’élection de la religion juive. Toutes deux forcent l’adversaire à avouer sa volonté d’être le seul élu universel.
Ces mots, "Eglise catholique", n’ont jamais signifié qu’une seule chose : inconcurrençable et inimitable.
D’où le malaise dans notre civilisation de concurrence et d’imitation.

Auteur: Muray Philippe

Info: Dans "Le 19e siècle à travers les âges", page 284

[ différences ] [ étymologie ] [ signification ] [ papistes ]

 

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson