Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
Dictionnaire analogique intriqué pour extraits. Recherche mots ou phrases tous azimuts.  Aussi outil de réflexion communautaire. EXEMPLES. Comment insérer une citation. PunchlinesChainesHumourRéparties, etc. ATTENTION, faire un RESET après  une rech... Lire la suite >>
Résultat(s): 780
Temps de recherche: 0.0579s

question

A vrai dire, de nos jours, le mariage nous permet de ne pas chercher ailleurs les petits extras. On peut tout avoir dans les alcôves des foyers américains. […] Autrefois, la seule chose possible dans les foyers américains était l’acte naturel à l’état brut. Maintenant, il y a un tas d’options à votre disposition. L’acte se complique, croyez-moi. Pourtant, notre époque a quelque chose d’étonnant, car plus vous obtenez de choses à la maison, plus il y a de prostituées dans la rue. Comment expliquez-vous cela, Jack ? C’est vous le professeur. Qu’est-ce que cela signifie ?

Auteur: Delillo Don

Info: Bruit de fond

[ inflation sexuelle ] [ libido obsessionnelle ]

 
Commentaires: 1
Ajouté à la BD par miguel

question

Lorsque vous réalisez combien il est difficile de connaître la vérité sur soi-même, vous comprenez que même l'autobiographie la plus exhaustive et la mieux intentionnée, déterminée à dire la vérité, représente, au mieux, une hypothèse. Il y a eu des moments dans ma vie où je me suis sentie incroyablement heureuse. La vie était pleine. Je me sentais productive. Puis je me suis dit : "Suis-je vraiment heureuse ou simplement en train de masquer une profonde dépression par une activité frénétique ?" Si on ne peut savoir des choses aussi élémentaires sur moi-même, qui le pourra ?

Auteur: Rose Phyllis

Info:

[ introspective ] [ motivation ]

 

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

question

En humble informaticien que je suis, je pose pourtant une question sans rapport avec mes compétences : d'où viennent ces oeuvres sinon du passé commun à toute l'humanité ? D'où viennent les idées, les influences, les imaginations, les imaginaires, sinon de tout ce qui entoure les auteurs, de notre histoire et de notre culture commune ? De quel droit un auteur (ou son éditeur) peut-il s'approprier une idée qui n'existerait pas sans la collectivité tout entière ? Pourquoi priverait-on les plus pauvres du droit minimal de partager les fruits de ce passé en entravant une diffusion la plus large possible ?

Auteur: Chemla Laurent

Info: Confessions d'un voleur : Internet, la liberté confisquée

[ marchandisation ] [ valeur ] [ non tangible ]

 

Commentaires: 0

question

[…] Le problème empirique auquel nous sommes aujourd’hui confrontés est que personne n’a été capable d’imaginer une hypothèse initiale assez riche pour rendre compte de l’acquisition par l’enfant de la grammaire que nous sommes apparemment amenés à lui attribuer lorsque nous essayons d’expliquer sa capacité d’utiliser la langue de façon normale. L’idée d’une origine commune ne contribue en rien à expliquer comme cela est possible. En bref, la langue est "réinventée" chaque fois qu’elle est apprise, et le problème empirique auquel doit faire face la théorie de l’apprentissage est celui de savoir comment a eu lieu cette invention.

Auteur: Chomsky Noam

Info: Le Langage et la Pensée

[ être humain ] [ animal particulier ] [ idiomes ]

 

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

question

Regardez le visage agressif de Marion Bartoli qui serre le poing après un point victorieux. Ou celui de Tiger Woods montrant son énorme détermination. Ces visages placardés dans les médias présentent très exactement les mêmes expressions que les méchants de notre enfance. Pensez : Olrik dans Blake et Mortimer, la sorcière du Blanche-Neige de Disney... le capitaine Allan dans Tintin.... Ou encore, lorsque certains sportifs sont au bout de l'effort, leurs visages font plutôt penser à Heath Ledger dans Batman qu'à un individu équilibré.
Qui sont les héros, les gentils, les modèles ? Allez, il est temps de relire Albert Jacquard.

Auteur: Mg

Info: 20 juillet 2013

[ férocité ] [ gagner ] [ vaincre ]

 

Commentaires: 0

question

On dirait bien que la vie va vers la complexification, même si dans son "parcours" il y a maints exemples de retours en arrière ou de simplifications. Il n'en reste pas moins qu'on peut voir de la matière "simple" qui crée des bactéries, puis des insectes et ainsi de suite, composant - comme par tâtonnement - des organes toujours plus sophistiqués ou pointus ou sensibles... l'émergence de l'oeil est un exemple... émergence qui nous aura ouvert, à nous autres animaux, une incroyable fenêtre sur l'extérieur... quel sera alors le (ou les) futur nouveau sens.. pour autant que notre espèce perdure ?

Auteur: MG

Info: 1997

[ spéculation ]

 

Commentaires: 0

question

Agathe dit que la vie c’est une succession de choix, qu’on choisit tous les jours, et qu’on est responsable de ses choix, donc de soi.
Elle le dit bien mieux que ça ; surtout c’est joli comme elle le dit, avec sa voix, presque trop douce, avec ses yeux curieux, avec ses bouclettes qui font la fête sur sa tête. C’est si joli que j’ai envie de dire oui, oui toujours on choisit. Oui mais...
Il y a une chose qu’on ne choisit pas, jamais. On ne se choisit pas, soi. Sinon...
Qu’est-ce qu’elle croit ? que je me serais choisi, moi ?

Auteur: Minière Isabelle

Info: Je suis très sensible

[ absurde ]

 

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

question

Céline et Luchini, le créateur et son incarnation, vitupérateurs accordés... ne furent-ils pas victime de leurs ego trips... Parce que sans avoir élevés d'enfants, sans en avoir vraiment eu autour d'eux ? On se dit qu'ils ont vécu dans une sorte d'univers clos où le langage et les conventions restaient beaucoup plus stables et figées que lorsque vous avez affaire à des mômes en pleine puberté ou mieux, à 15 ados déstructurés et fous furieux dans un quartier défavorisé. Céline et Luchini, réfugiés dans le texte et l'écriture. Alors que le monde est un brassage, certes avec des points d'appuis... mais lesquels ?

Auteur: Mg

Info: 18 janvier 2012

[ littérature ] [ théâtre ] [ égoïsme ]

 

Commentaires: 0

question

L'alcool est consommé par des millions de personnes, hommes et femmes, et je ne me ferai pas d'amis en affirmant que la culture de l'alcool n'est pas politiquement correct. Mais comment expliquer la tolérance légale de l'alcool, la plus destructrice de toutes les substances intoxicantes, et les efforts presque frénétiques pour réprimer presque toutes les autres drogues ? Est-ce possible que nous soyons prêts à payer le terrible tribut que l'alcool nous fait payer parce qu'il permet la continuation du genre de domination répressive qui nous maintient tous dans un monde tyrannique infantile et irresponsable, caractérisé par la commercialisation de fantasmes sexuels non gratifiants ?

Auteur: McKenna Terence

Info: Food of the Gods: The Search for the Original Tree of Knowledge

[ drogue légale ]

 

Commentaires: 0

question

Comment vivre dans un monde où toutes les relations seraient des relations choisies ? […] Une société où les liens ne seraient plus institutionnels et contraignants, mais tous librement consentis. Un monde où les parents choisiraient leurs enfants, les enfants choisiraient leurs parents, où les conjoints se choisiraient entre eux et se délaisseraient symétriquement, où les enfants éliraient le nouveau conjoint de leurs parents, adopteraient leurs nouveaux frères et sœurs et se constitueraient des parentés de substitution, choisiraient leurs familles d’accueil, décideraient du parent qui les garderait. Une société dans laquelle tous ces choix seraient libres et sans contrainte ; suivant un modèle d’adoption généralisée.

Auteur: Chalvon-Demersay Sabine

Info: « Une société élective. Scénario pour un monde de relations choisies », in Terrain, Carnets du patrimoine ethnologique n°27, septembre 1996, p. 83

[ relations familiales ] [ libération ] [ objet-sujet ] [ girouette ]

 

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson