Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
Derniers ajouts !! cliquez sur GO. Dictionnaire analogique intriqué pour extraits. Recherche mots ou phrases tous azimuts.  Aussi outil de réflexion communautaire. EXEMPLES. Insérer une citationPunchlinesChainesHumourRéparties, etc. ATTENTION, faire un&n... Lire la suite >>
Résultat(s): 46
Temps de recherche: 0.0482s

sons organisés

La musique peut nous transporter vers les sommets ou les profondeurs de l'émotion. Elle peut nous persuader d'acheter quelque chose ou nous rappeler notre premier rendez-vous. Elle peut nous sortir de la dépression alors que rien d'autre ne le peut. Elle peut nous faire danser à son rythme. Mais le pouvoir de la musique va beaucoup, beaucoup plus loin. En effet, la musique occupe plus de zones de notre cerveau que le langage - l'être humain est une espèce musicale.

Auteur: Sacks Oliver

Info: "Migraine", p.445, Vintage 2013

[ univers sonore ]

Commenter

Ajouté à la BD par miguel

tube rock

[…] il était j'imagine pas très loin de minuit lorsque je lui proposai de mettre de la musique, ce qui depuis longtemps était la seule chose à faire, la seule chose possible dans notre situation, il acquiesça avec reconnaissance et là je ne me souviens plus trop bien de ce qu'il a mis parce que j'étais moi-même complètement saoul, saoul et désespéré, le fait de repenser à Camille m'avait achevé en quelques secondes, immédiatement avant je me sentais le mec fort, le sage et le consolateur, et d'un seul coup je n'étais plus qu'une merde à la dérive, enfin je suis sûr qu'il nous a mis ce qu'il avait de mieux, ce à quoi il tenait le plus. Le seul souvenir précis que j'ai, c'est un enregistrement de Child in time, un pirate réalisé à Duisburg en 1970, la sonorité de ses Klipschorn était vraiment exceptionnelle, esthétiquement c'était peut-être le plus beau moment de ma vie, je tiens à le signaler dans la mesure où la beauté peut servir à quelque chose, enfin on a dû se le passer trente ou quarante fois, à chaque fois captivés, sur le fond de la calme maîtrise de John Lord, par le mouvement d'envol absolu par lequel Ian Gillan passait de la parole au chant, puis du chant au cri, et ensuite revenait à la parole, immédiatement après s'ensuivait le break majestueux de Ian Paice, il est vrai que John Lord le soutenait avec son habituel mélange d’efficacité et de grandeur, mais quand même le break de Ian Paice était somptueux, c'était sans doute le plus beau break de l'histoire du rock, puis Gillan revenait et la seconde partie du sacrifice était consommée, Ian Gillan s'envolait à nouveau de la parole au chant, puis du chant au cri pur, et malheureusement peu après le morceau se terminait et il n'y avait plus qu'à replacer l'aiguille au début et nous aurions pu vivre éternellement ainsi, éternellement je ne sais pas c’était sans doute une illusion mais une illusion belle...

Auteur: Houellebecq Michel

Info: Dans "Sérotonine", pages 226-227 à propos d'un morceau de Deep Purple

[ description sonore ] [ chanson ]

Commenter

Ajouté à la BD par Coli Masson
Mis dans la chaine

éléments bêta

Le neuropsychologue américain Karl H. Pribam rapporte un fait survenu voilà plusieurs années dans la Bowery, une zone périphérique de New York. Pendant plusieurs nuits, la police, les pompiers, l’hôpital du quartier reçurent des appels à l’aide téléphoniques de la part de nombreuses personnes, lesquelles disaient qu’il était en train de se passer quelque chose d’étrange et d’indéfinissable. Les premières recherches révèlent que ces impressions n’avaient aucune "consistance". On remarqua ensuite que les coups de téléphone étaient tous concentrés autour de certaines heures de la nuit ; c’est seulement dans un second temps qu’il fut possible de reconstruire que les appels avaient commencé précisément la nuit qui avait suivi la fermeture de la voie ferrée surélevée. Pendant de nombreuses années, sur la Third Avenue, était passés sur voie ferrée surélevée des trains de nuit qui faisaient grand bruit ; la voie ferrée avait été supprimée le jour précédent le début de ces appels. "Les appels correspondaient aux horaires des trains qui autrefois faisaient tant de vacarme. Les faits étranges n’étaient rien d’autre […] que le silence "assourdissant" qui, désormais, avait pris la place du bruit prévu" [Pribam, 1971].

Auteur: Fadda Paola

Info: Dans "Lire Bion", page 217

[ inquiétante étrangeté ] [ décor sonore manquant ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

musique

Qualité de son somptueuse. La voix de Michael – légèrement éthérée – emporte l’attention par sa caresse d’une si grande justesse. Les arrangements californiens la mettent tellement en valeur que c’en devient un vrai matelas pour l’âme et puis, au deuxième plan, serpentant dans la nappe sonore, pures merveilles, les contre-chants ciselés par Toots Thielmans.

Auteur: Gaichel Millar

Info: Tiens-toi à carreaux

[ décor sonore ] [ west coast ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel
Mis dans la chaine

pensées d'enfance

Il a plu cette nuit, une naïve odeur parfume le ciel gris. Un voile d'eau charmant sur les vergers remplis de songe et de candeur jette sa transparence et vaporeuse mante. Il fait à peine jour, l'étroite villa dort. Et j'entends, cependant que des ruisseaux d'air glissent, avec un bruit divin de porcelaine et d'or une cloche sonner là-bas, chez les Clarisses.

Auteur: Noailles Anna de

Info:

[ décor sonore ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par GAIOTTINO

création

Il m’est impossible de dessiner sans musique. Peu importe le genre, peu importe la chanson, pourvu que son interprète n’ait pas la voix d’un chat qu’on égorge… Je profite de mes rares jours de congé pour aller acheter des disques. Je ne fais pas attention aux musiciens, je choisis un disque si la jaquette me plaît. Je sais que c’est une façon de faire un peu spéciale mais généralement, ça marche !! En ce moment, j’aime bien écouter les thèmes principaux des grands films d’animation et la musique indienne.

Auteur: Hojo Tsukasa

Info:

[ décor sonore ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

musique

Le monde des violons et des flûtes, des cors et des violoncelles, des fugues, des scherzos et des gavottes, obéissait à des lois si belles et si claires que toute musique semblait prier Dieu. Mon esprit n’écoutait pas: il priait. Mon esprit n’avait plus de limites. (…) Je pleurais de reconnaissance chaque fois que l’orchestre commençait à chanter.

Auteur: Lusseyran Jacques

Info: Et la lumière fut, p. 99

[ architecture sonore ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

adaptation

On dit couramment que la cécité accroît les perceptions auditives. Je ne crois pas que cela soit vrai. Ce n’étaient pas mes oreilles qui entendaient mieux qu’autrefois, c’était moi qui me servais mieux d’elles. (…) J’avais besoin d’entendre et d’entendre encore. Je multipliais les bruits à plaisir. Je secouais des clochettes, je donnais du doigt contre tous les murs, j’essayais la résonance des portes, des meubles, des troncs d’arbres, je chantais dans les pièces vides, je jetais des galets au loin sur les entendre siffler dans l’air puis s’ébouler.

Auteur: Lusseyran Jacques

Info: Et la lumière fut, p. 33

[ non-voyant ] [ monde sonore ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

beaux-arts

La musique est une révélation.

Auteur: Tchaïkovski Piotr Ilitch

Info:

[ sonores ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par GAIOTTINO

fusionnement

Le murmure du ruisseau qui passait sous le pont de pierre, à la porte du temple, et le murmure du vent du soir semblèrent alors, l'espace d'un instant, s'écouler de mon propre cœur.

Auteur: Xingjian Gao

Info: La Montagne de l'âme

[ contemplation ] [ décor sonore ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel